Avertir le modérateur

  • Salon d'expression populaire et de critique sociale

    7° salon d'expression populaire et de critique sociale ! Arras ce 1° mai - 10 Heures 18 heures !877440acf696f0f4c64f81c4ed6b18bf.jpg Cliquez sur la vignette du salon, présents nous sommes, ceux qui veulent venir nous saluer, c'est avec beaucoup de plaisir :

    b8b07ab65485ec1aad0874754f0c8377.png Cliquez sur cette photo acfdf233a146b4921ef951d7acb110b6.png f9d12b2a8a96755aafc74aef205f2c81.pngCliquez sur cette photo11a623819f9f328d880baba2a0302bfe.jpg Cliquez sur cette photo fe19f943616962150b4be9573b60c240.png Cliquez sur cette vignette pour le recevoir !medium_couv_1968.9.png Cliquez sur la photo062299003fc8c927cd185aeadb071642.png medium_1°_de_couv.png

     

     

     

     

    il s'agit d'une présentation non sélective, d'autres de nos nombreux ouvrages seront présentés ce jeudi,venez nombreux stand table 31 &32 !

  • Olivier à l'antenne

    1172537412.jpg

    Olivier, pour son livre "Sarkozy, la grande manipulation - Dénonciation d'une imposture" est invité en direct sur l'antenne d'Europe 1 ce vendredi 02 mai - Le club d'Europe 1 - animée par  Jérôme DORVILLE. Fabienne LE MOAL de 18 heures à 20 heures ! Pour débattre sur le thème "Un an de présidence de Sarkozy"(cliquez sur le logo de la radio - lien direct sur l'émission ) et sinon, pour ceux qui attendent encore quelques heures, sachez qu'Olivier va recevoir les livres des premiers souscripteurs afin d'y déposer une dédicace... il vous reste peu de temps pour en bénéficier, vendredi après 14 heures… -;)

    Cliquez sur cette vignette et si vous ne souhaitez pas payer en ligne, sachez que vous pouvez imprimer un bon de commande.

     

    Cliquez sur cette photo acfdf233a146b4921ef951d7acb110b6.png
  • Les points sur les i

     cbaa8193cc60fb8a795f66d27dc9b725.jpg"Celui qui s'est perdu dans sa passion a moins perdu que celui qui a perdu sa passion."

    La SARL "Les points sur les i éditions" a été créée le 22 août 2000 et possède à son actif l'édition de 85 ouvrages, la production de trois disques / F...âmes, Big Bang Ukrainien et Tribu 9.4(1) création d'une trentaine d'expositions.

    Les projets sont les fruits de collaborations fructueuses alliant la diversité de chacun dans le respect des aspirations de l'autre.

    La démarche éditoriale favorise des causes comme l'immigration, le monde du travail, le syndicalisme, des ouvrages donc sur les sciences sociales et humaines mais aussi les biographies, le théâtre et la poésie (éditeur « généraliste »)…

    Une farouche volonté de continuer à se référer aux coutumes fondatrices de l'univers du livre, en ayant toujours à l'esprit, comme démarche, de refuser les dérives exclusivement financières dans l’accompagnement d’une œuvre de l’esprit.

    C’est aussi pour cela qu'il est indispensable de vivre pleinement la passion du livre, association féconde entre un auteur et son éditeur, en totale harmonie, pour aller à la rencontre du public.

    C'est pour cela que les ouvrages, loin des "coups mercantiles", sont des livres qui seront encore d'actualité dans les prochaines années.

    Le métier d'éditeur ce n'est pas autre chose que cela...

    Venez nous rencontrer sur notre site en cliquant sur notre logo Les Points sur les i medium_logofinal002.jpg Ne pas oublier le REMARQUABLE livre d'Olivier, cliquez sur cette photo acfdf233a146b4921ef951d7acb110b6.png

     

     

     

     

     

    (1) première version

  • Code source

    Beaucoup d'amis demandent le code source pour le livre d'Olivier afin de le mettre sur leur site et / ou blog, il suffit de faire un C/C et d'aller sur l'administration de votre blog ou votre site. Merci pour votre participation militante !

     Tout recopier ci dessous

    Cliquez sur cette photo<a href="http://www.livres-a-lire.com/Sarkozy_La_grande_manipulation__livrable_avril_200-29-21001-21-2article-2325.html"> <img src="http://deslivresetmoi.20minutes-blogs.fr/media/00/01/b1007b06f855698c40b087c59c568e4e.png" alt="acfdf233a146b4921ef951d7acb110b6.png" style="float: left; margin: 0.2em 1.4em 0.7em 0px; border-width: 0px" id="media-28378" />
    </a>

    Pour obtenir ceci : Cliquez sur cette photo acfdf233a146b4921ef951d7acb110b6.png

    Merci à tous !

    Alain

  • Sarkozy, la grande manipulation

    Récupéré sur le blog d'Olivier pour ceux qui ne le connaissent pas encore !

    Si je n'écrivais pas avec un clavier, jb1b0fd7a6895665b40f36f4b61850282.pnge dirais que l'encre est à peine sèche sur le point final.

    J'ai le grand plaisir de vous annoncer que la parution de Sarkozy, la grande manipulation est imminente : une dizaine de jours à peine.

    Impossible d'attendre le show télé de ce soir : compte tenu des délais de maquette et d'impression, tout devait être écrit aujourd'hui, sous peine de devoir patienter un mois supplémentaire pour la mise en place dans les points de vente. Le mail contenant les deux derniers chapitres est parti tout à l'heure.

    Pour mémoire, voici la présentation qui en est faite par mon éditeur (préféré), Alain Guillo des "Points sur les i" : "L'écran de fumée créé par l'omniprésente communication présidentielle résiste mal à un travail de vérification journalistique point par point, jour après jour. Olivier Bonnet, auteur de "Plume de presse, le blog sabre-au-clair d'un journaliste engagé", se livre à cette dissection méthodique du discours et des actes, les remet en perspective et les confronte aux faits. Sous une plume acerbe et caustique, son analyse prend alors la forme d'une implacable démonstration : le "sarkozisme" repose avant tout sur une stratégie de l'imposture permanente."

    Je remercie une nouvelle fois les Plumonautes qui m'ont manifesté leur soutien : grâce à vous, j'ai pu me consacrer trois mois durant à l'écriture sans souci matériel immédiat. Les souscripteurs de la pré-commande recevront en priorité leur exemplaire, assorti d'une dédicace. Pour ceux qui n'ont pas encore réservé l'ouvrage, il est possible de l'acheter directement en ligne, dès aujourd'hui, en cliquant sur ce lien, avec une réduction de 5% sur le prix de vente : 17,90 € (prix public) - 5% = 17 + 3 de frais de port et d'emballage (au réel) = 20 .

    Histoire de vous faire patienter, voici la table des matières. Impossible encore de vous livrer la pagination - la maquette n'est pas encore faite, vous suivez ou quoi ? Mais sachez que l'ouvrage fera aux alentour de 160 pages (248 086 caractères espaces compris).

    Avant-propos (déjà en ligne)

    Chapitre 1 : Le coup de massue

    Chapitre 2 : Petit précis de manipulation des chiffres

    Chapitre 3 : Une politique étrangère… aux droits de l’Homme !

    Chapitre 4 : De l’île de Malte à celle de la Jatte

    Chapitre 5 : La loi, c’est moi

    Chapitre 6 : La constitution en danger

    Chapitre 7 : Immigration : le racisme d’Etat

    Chapitre 8 : Lepénisation : les banlieues en feu

    Chapitre 9 : Un Jaurès pour les gogos

    Chapitre 10 : Le prestidigitateur du pouvoir d’achat

    Chapitre 11 : Europe : la haute trahison

    Chapitre 12 : Allons enfants de la laïcité

    Chapitre 13 : Sauvons la République !

    Chapitre 14 : La guerre des mots

  • Germaine Tillon, une sage...

    L'effondrement de la France en 1940, au début de la Deuxième Guerre mondiale, précipite Germaine Tillion dans l'action publique - qu'elle n'a plus quittée depuis. Son existence a donc été étroitement mêlée à toutes les grandes péripéties de l'histoire française et européenne, depuis maintenant près de soixante dix ans, alors même qu'elle a continué d'exercer son métier d'ethnologue et d'historienne. Si l'on ajoute à cela que la justesse de ses choix a été systématiquement confirmée par le cours des événements, on comprendra pourquoi elle nous apparaît aujourd'hui comme une figure emblématique du siècle qui vient de s'achever, comme l'incarnation vivante de ce que ce siècle a pu produire de meilleur. Même si elle est restée dépourvue de toute prétention, Germaine Tillion a acquis le statut d'un sage. C'est ce destin et cette pensée que l'on doit méditer aujourd'hui pour nous préparer aux dangers de demain. Ses interventions publiques, dont l'essentiel (une soixantaine de textes) se trouvent réunies dans un recueil, "A la recherche du vrai et du juste ( Seuil 2001 ) constituent la meilleure introduction à ce qui est à la fois une pensée exigeante et un destin exemplaire. Après Aimé Césaire, il y a trois jours, c'est au tour de Germaine Tillon de quitter la vie, la relève va être difficile ...

  • Courriel à France 3 IDF

    Voici le double d'un courriel envoyé à France 3 IDF

    Madame, Monsieur,

    Alain Guillo, qui dirige les éditions les points sur les i, a fait l'honneur à mes élèves d'éditer leur travail d'écriture qui 'est finalisé dans un journal dont le thème central était les camps de concentration de l'Allemagne nazie. Pour vous présenter au mieux ce livre je vous joins en pièce l'introduction que j'en ai faite.

    Par ce message je voulais simplement vous faire savoir combien il m'apparaît important - surtout en ces temps de banalisation du rejet de l'autre parce que tout simplement différent - de faire écho à cette réflexion menée par des élèves de banlieue d'origines diverses sur un sujet aussi sensible.

    Qu'une chaîne de télévision publique et plus spécifiquement France 3 Ile de France puisse s'en emparer serait pour eux une occasion remarquable de faire valoir la qualité de leurs propos.

    Vous remerciant d'avoir accordé lecture à ce message.

    Gilbert Moreau (enseignant au Lycée Jean Macé de Vitry sur Seine)

    Cliquez sur la photo062299003fc8c927cd185aeadb071642.png
  • Putain ! 20 ans déjà ...

    b47a6a5fbcc4f6549d61a685bac3d4c6.jpgO vertige de la penderie béante sur l'alignement militaire des pelures incertaines aux senteurs naphtalines...

    Je hais les cintres.
    Le cintre agresse l'homme. Par pure cruauté.
    Le cintre est le seul objet qui agresse l'homme par pure cruauté.
    Le cintre est un loup pour l'homme.
    Il y a des objets qui agressent l'homme parce que c'est leur raison d'être.
    Prenez la porte. (Non. Ne partez pas. C'est une façon de parler.)
    Prenez la porte. Une porte. Il arrive que l'homme prenne la porte dans la gueule. Bon.
    Mais il n'y a pas là la moindre manifestation de haine de la part de la porte à l'encontre de l'homme.
    L'homme prend la porte dans la gueule parce qu'il faut qu'une porte soit ouverte, ou bleue.
    Le cintre, lui, est foncièrement méchant.
    Personnellement, l'idée d'avoir à l'affronter m'est odieuse.
    Il arrive cependant que la confrontation homme-cintre soit inévitable.
    Quelquefois, plus particulièrement aux temps froids, l'envie de porter un pantalon se fait irrésistible.
    L'homme prend alors son courage et la double porte du placard à deux mains.
    Il est seul. Il est nu. Il est grand.
    Son maintien est digne, face au combat qu'il sait maintenant inéluctable.
    Son buste est droit. Ses jambes, légèrement arquées. Ses pieds nus arc-boutés au sol.
    Comme un pompier face au feu, il est beau dans sa peur.
    Les portes du placard s'écartent dans un souffle.
    Les cintres sont là, accrochés à leur tringle dans la pénombre hostile.
    On dirait un rang de vampires agrippés à la branche morte d'un chêne noir dans l'attente silencieuse du poulain égaré au tendre flanc duquel ils ventouseront leur groin immonde pour aboucher son sang clair en lentes succions gargouillées et glaireuses, jusqu'à ce que mort s'ensuive.
    Cependant, l'attitude de l'homme n'est pas menaçante.
    Simplement, il veut son pantalon. Le gris, avec des pinces devant et le petit revers.
    L'oeil averti de l'homme a repéré le pantalon gris.
    Il est prisonnier du troisième cintre en partant de la gauche.
    C'est un cintre particulièrement dangereux. Sournois.
    Oh. Il ne paie pas de mine.
    En bois rose, les épaules tombantes, il ferait plutôt pitié.
    Mais regardez bien son crochet. C'est une poigne de fer. Elle ne lâchera pas sa proie.
    L'homme bande. Surtout ses muscles.
    Il avance d'un demi-pas feutré, pour ne pas éveiller l'attention de l'ennemi.
    C'est le moment décisif.
    De la réussite de l'assaut qui va suivre dépendra l'issue du combat.
    Avec une agilité surprenante pour un homme de sa corpulence, l'homme bondit en avant.
    Sa main gauche, vive comme l'éclair, repousse le cintre pendu à gauche du cintre rose, tandis que sa main droite se referme impitoyablement sur ce dernier.
    La riposte du cintre est foudroyante.
    Au lieu d'accentuer sa pression sur la tringle, il s'en échappe brutalement, entraînant dans sa chute le pantalon, le gris, avec les pinces devant et le petit revers, celui-là même que l'homme veut ce matin parce que, non, parce que bon.
    A terre, le cintre rose est blessé.
    Rien n'est plus dangereux qu'un cintre blessé.
    Dans son inoubliable "J'irai cracher sur vos cintres", Ernest Hemingway n'évite-t-il pas d'aborder le sujet ?
    Un silence qui en dit long, non ?
    L'homme, à présent, est à genoux dans le placard.
    De sa gorge puissante monte le long cri de guerre de l'homme des penderies.
    "Putain de bordel de merde de cintre à la con, chié."
    Le cintre rose a senti le désarroi de l'homme. Il va l'achever.
    Il s'accroche dans le bois d'un autre cintre tombé qui s'accroche à son tour dans la poignée d'une valise.
    Il fait noir. La nuit, tous les pantalons sont gris.
    L'homme, vaincu, n'oppose plus la moindre résistance.
    Le nez dans les pantoufles, il sanglote, dans la position du prieur d'Allah, la moitié antérieure de son corps nu prisonnière du placard, l'autre offerte au regard de la femme de ménage espagnole.
    Il souffre. Quelques gouttes de sueur perlent à sa paupière.
    Il n'est qu'humilité, désespoir et dégoût.
    Quelques couilles de plomb pendent à son derrière.
    Il a soif, il a froid, il n'a plus de courroux.
    "Donne-lui tout de même un slip", dit mon père.

    Pierre Desproges : Textes de scène

    ************

    261dc62f889b73d34131025064ed6a01.jpg"Aimé Césaire est un Noir qui est non seulement un Noir; mais tout l'homme, qui en exprime toutes les interrogations, toutes les angoisses, tous les espoirs et toutes les extases, et qui s'imposera de plus en plus à moi comme le prototype de la dignité"

    André Breton

  • Succès pour nos 3 livres sur "68"

    Voilà 40 ans que cette grève, la plus importante de toute l’histoire du mouvement ouvrier français (9 millions de salariés en grb8b07ab65485ec1aad0874754f0c8377.pngève) est délibérément déformée, caricaturée, minimisée pour en cacher son caractère de classe.
    Véritable document historique, ce livre témoignage, réalisé par les acteurs de Mai, ne se limite pas au récit chronologique de la grève de 1968. Etayé par des documents référencés irréfutables, il retrace le bouillonnement revendicatif de cette période qui n’a rien à voir avec une soi-disant spontanéité.
    L’entrée dans la grève le 16 Mai des Renault est un évènement considérable.
    Ce livre décrit au quotidien la conduite démocratique et autogestionnaire de ces cinq semaines de grève, il démontre la clairvoyance des « Renault » sachant déjouer avec l’ensemble de la classe ouvrière tous les pièges et manœuvres politiques de type 3ème voie.
    A partir de l’expérience du vécu des luttes antérieures, le moindre faux pas aurait coûté très cher à la classe ouvrière et la lutte n’aurait pas été victorieuse.
    Plus qu’une fresque historique, Michel Certano dans ce livre révèle aux jeunes générations la réalité de Mai et fait le bilan des acquis arrachés pendant 15 ans au patronat et au gouvernement. La liste est impressionnante.
    C’est là qu’il faut expliquer le silence ou la déformation des acquis considérables qu’il a apportés au monde du travail.
    Ce document est réalisé en collaboration avec Aimé HALBEHER jeune Secrétaire Général de la CGT Renault et son adjoint Roger SILVAIN, ces dirigeants sont comme Michel Certano embauchés comme apprentis à l’école d’apprentissage Renault, ils se sont succédés comme premiers dirigeants syndicaux chez Renault et principaux animateurs des luttes sociales dans l’entreprise.

    C’est donc comme acteurs de Mai 68 qu’ils témoignent.

    Michel Certano se passionne sur l’histoire des luttes sociales et a déjà réalisé un document sur les grèves de 1936 chez Renault.

    *

    f9d12b2a8a96755aafc74aef205f2c81.png

    40 ans déjà ! Alors que certains souhaitent en finir avec l’héritage de 1968, d’autres s’apprêtent à cultiver leur nostalgie, en republiant pour la 40ème fois les mêmes photos de manifestations, de voitures retournés, de CRS chargeant sur les jeunes, de Sartre figé sur son tonneau. Nous souhaitons montrer une autre image de ce que pudiquement on appelle « les évènements de 68 », en effet, au-delà de l’imagerie d’Epinal et des réelles avancées sociales et économiques, existe une autre conquête dont on parle trop peu : celle de la « dignité » conquise par les femmes.

    Par leurs Grèves elles ont rendu possible leurs Rêves. Lorsqu’elles manifestent dans les rues, occupent leurs usines et contestent le pouvoir en place, elles n’ont le droit à la contraception, l’avortement est interdit, elles ne peuvent pas ouvrir un compte bancaire sans l’accord de leur mari, qui a le statut de chef de famille et dispose, seul, de l’autorité parentale…..

    En quelques années, à partir de 1968, année ou le mot « contraception » fait son entrée dans le dictionnaire de l’académie française, les femmes vont obtenir le droit à la contraception, puis à celui de l’avortement, le droit d’ouvrir un compte bancaire sans l’accord de leur mari….

    Même si leur place dans les manuels d’histoire et les livres, concernant ce printemps 68 est des plus réduite, les femmes sont les grandes gagnantes de ce puissant mouvement social. Pour elles il s’agit d’une véritable révolution ! Disposer de son corps, de sa sexualité, s’affranchir du pouvoir des hommes, pères ou maris, vivre enfin en femmes libres. Bien des chaînes qui les asservissaient se sont brisées en quelques années, même si beaucoup reste à faire concernant l’égalité des sexes, en matière de salaire, de déroulement de carrière, de partage des taches domestiques, évoquer cette page importante, c’est précisément mesurer ce qui reste à conquérir.

    Ce livre évoque les combats menés par ces femmes pour leur dignité et leur liberté, des portraits de femmes connues, y croisent des textes écrits dans le feu de l’action. Des témoignages de militantes, de syndiquées, se mêlent à ceux de sportives. Colette Besson, championne olympique en cette année 1968, dialogue, par les vertus de la fiction et du collage, avec l’avocate Bette Klarsfeld, Régine Deforges poursuivie pour outrage aux bonnes mœurs le 22 mars 1968, rencontre Corinne, étudiante en droit, qui ce même jour investi la fac de Nanterre, déclenchant le mouvement du 22 mars, point de départ des « Evénements de 68 »….

    *

    medium_couv_1968.9.png...L’année 1968 est marquée par une série de révoltes un peu partout dans le monde. En France, comme dans la plupart des pays, c’est au mois de mai que le mouvement fut le plus important. Il aboutira à une grève générale de plusieurs semaines qui paralysera le pays (des camions militaires devront assurer des transports de fortune) et dépassera largement le mouvement étudiant démarré à l’université de Nanterre le 22 mars 1968. L’université de Nanterre se fait remarquer comme le théâtre du développement des groupes d’extrême gauche constitués de militants maoïstes, trotskystes et anarchistes. Elle sera le creuset d’une explosion qui au-delà de ses 11 000 étudiants percutera le monde universitaire et le monde du travail...

    ...Durant ce mois de mai, la France est en grève, non pas pour ne plus travailler mais pour travailler autrement. Les français remettent en cause un système bloqué, rigide, sourd et veulent vivre dignement. C’est ainsi que tous les secteurs sont touchés ...

    A cette époque, la jeunesse prône une liberté individuelle absolue en matière politique et sociale et rejette toute forme d’autorité....

    C’était il y a 40 ans ...

    Cliquez sur les couvertures...

    ***********

    261dc62f889b73d34131025064ed6a01.jpg"Aimé Césaire est un Noir qui est non seulement un Noir; mais tout l'homme, qui en exprime toutes les interrogations, toutes les angoisses, tous les espoirs et toutes les extases, et qui s'imposera de plus en plus à moi comme le prototype de la dignité"

    André Breton

  • "Aimé" à perdre la raison...

    261dc62f889b73d34131025064ed6a01.jpg"Aimé Césaire est un Noir qui est non seulement un Noir; mais tout l'homme, qui en exprime toutes les interrogations, toutes les angoisses, tous les espoirs et toutes les extases, et qui s'imposera de plus en plus à moi comme le prototype de la dignité"

    André Breton

    ******

    Il me suffirait d'une gorgée de ton lait jiculi pour
    qu'en toi je découvre toujours à même distance
    de mirage - mille fois plus natale et dorée d'un
    soleil que n'entame nul prisme - la terre où tout
    est libre et fraternel, ma terre.

    Partir. Mon coeur bruissait de générosités
    emphatiques. Partir... j'arriverais lisse et jeune
    dans ce pays mien et je dirais à ce pays dont
    le limon entre dans la composition de ma chair :
    « J'ai longtemps erré et je reviens vers la hideur
    désertée de vos plaies ».

    Je viendrais à ce pays mien et je lui dirais :
    Embrassez-moi sans crainte... Et si je ne sais
    que parler, c'est pour vous que je parlerai».
    Et je lui dirais encore :
    « Ma bouche sera la bouche des malheurs qui
    n'ont point de bouche, ma voix, la liberté de
    celles qui s'affaissent au cachot
    du désespoir. »

    Et venant je me dirais à moi-même :
    « Et surtout mon corps aussi bien que mon
    âme, gardez-vous de vous croiser les bras en
    l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est
    pas un spectacle,car une mer de douleurs n'est
    pas un proscenium, car un homme qui crie n'est
    pas un ours qui danse... »
    Extrait du
    Cahier d'un Retour

    au pays natal

    (Présence Africaine éditeur)

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu