Avertir le modérateur

Quel métier !

Sans éditeurs il n'y aurait pas ou peu d'auteurs...publiés

L’éditeur définit les choix de la maison ou du département qu’il dirige. Il est responsable de la forme des ouvrages et de la rentabilité de sa production : choix des techniques d’impression, des papiers et des formats, des caractères utilisés, des principes de mise en page...Il décide, dirige et coordonne également toutes les actions promotionnelles.

Il doit être à même d’utiliser la compétence des spécialistes de chaque domaine en leur faisant partager ses choix économiques, techniques et esthétiques. Il est une sorte de « chef d’orchestre ». Même si il lui arrive fréquemment d’éditer un livre choisit parmi l’ensemble des manuscrits qu’il reçoit, l’éditeur, en raison de l’image de marque de sa maison d’édition, de sa connaissance des publics, des réseaux de diffusion dont il dispose, est très souvent conduit à prendre lui-même l’initiative de projets pour lesquels il passe alors commande à un ou des auteurs.

La fonction éditoriale repose en grande partie sur le risque : seuls 10% des romans génèrent un résultat positif alors que presque 70% sont publiés à perte. Les 20% restant parviennent tout juste à couvrir par leurs ventes les investissements qu’ils ont nécessités. Un titre à grand succès peut parfois sauver à lui seul le bilan d’une année, c'est malgré tout rare..

La stratégie diffère d’une maison d’édition à l’autre : certaines privilégient une stratégie à court terme en cherchant à réaliser des " coups " capables de générer de fortes ventes alors que d’autres misent sur une stratégie à long terme non basée sur les modes.

Ainsi, le métier d’éditeur est riche, complexe et fortement lié à la notion de risque. Cette notion tente à s'amenuiser par des fortes demandes d'éditions à compte d'auteur.

Si le compte d’auteur n’existait pas ?

Sans le compte d’auteur, l’édition serait élitiste, et perdrait son côté populaire. Par ce moyen d’expression démocratique, les auteurs désavoués ne pourraient s’exprimer, condamnés au silence (or un livre peut faire beaucoup de bruit). Pour la plupart des écrivains, ce serait une occasion manquée et sacrée de se faire connaître, de faire vivre leurs écrits, de rencontrer des lecteurs, critiques, journalistes… 

Il n'en reste pas moins vrai que bon nombre de contrats à compte d'auteurs génèrent des tirages parfois bien au delà de celui à compte d'éditeur... L'intérêt réside à commencer par un tirage à compte d'auteur et par la suite revenir au compte d'éditeur avec tout ce que cela suppose de risque ( librairies, distribution, communication )

Donner la possibilité à chacun d'être édité ( compte d'auteur ou comptre d'éditeur ) c'est remplir une mission, c'est accompagner une oeuvre de l'esprit dans un souci de partage et de communion entre l'auteur et l'éditeur. Un livre c'est de l'émotion sur du papier... alors :

 

     Celui qui ne sait pas partager est infirme de ses émotions !

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu