Avertir le modérateur

Ca ira !!

Cliquez sur la photo medium_medium_Couv_C3_A7a_ira.5.jpg

La haine de classe. Relire Léon Bloy : « Hier soir, un millionnaire crétin, qui ne secourut jamais personne, a perdu mille louis au cercle, au moment même où quarante pauvres filles que cet argent eût sauvées tombaient de faim dans l’irrémédiable vortex du putanat ; et la délicieuse vicomtesse que tout Paris connaît si bien a exhibé ses tétons les plus authentiques dans une robe couleur de la quatrième lune de Jupiter, dont le prix aurait nourri, pendant un mois, quatre-vingts vieillards et cent vingt enfants ! Tant que ces choses seront vues sous la coupole des impassibles constellations, et racontées avec attendrissement par la gueusaille des journaux, il y aura – en dépit de tous les bavardages ressassés et de toutes les exhortations salopes – une gifle absolue sur la face de la Justice, et – dans les âmes dépossédées de l’espérance d’une vie future – un besoin toujours grandissant d’écrabouiller le genre humain [7]. » Ou ce Bloy d’aujourd’hui, inconnu au bataillon : « Tu peux toujours la gerber ta bile, la haine du bourgeois, ça te remonte des viscères avec cette faim de vivre vulgaire qui te travaille en profondeur […]. À la voir si lucide, ma mère, sur la réalité de ce piège qui se refermait sur les gueux de notre genre, j’en avais toute une haine farouche qui me remontait contre cette racaille bon chic bon genre qui s’en donnait, elle, de la reconnaissance officielle. Elle savait se les offrir, les honneurs de sa République girondine. Face à ça on avait quoi nous ? Une gauche de lèche-cul qui n’en finissait jamais de nous tirer dans le dos, qui lui bridait le moteur à la populace pour pas qu’elle s’emballe de trop. C’est que c’est très mauvais quand ça se révolte vraiment de ce côté-là, ça fait plus dans la dentelle, ça s’émeut et ça ­s’émeute parfois pour un rien. À croire que la gauche, elle a pas servi à autre chose que de le maintenir le couvercle sur la cocotte-minute du désespoir […]. Voilà à quoi elle se résume la démocratie libérale : à faire semblant de participer, à faire semblant de vivre et à vraiment mourir [8]. »

Entre les deux, plus d’un siècle. Deux ­guerres mondiales. Céline. Et la même rage.

[7] Le Désespéré, Léon Bloy (1846-1917), 1886.

[8] Ça ira !, Gilbert Moreau, Les points sur les i (www.i-editions.com), 2007.)

Politis - Bloc note de Bernard Langlois http://www.politis.fr/

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu