Avertir le modérateur

  • Vous avez dit Gainsbourg ?

    Il est des rencontres musicales qui ne vous laissent pas insensibles, celle-ci en est une ! Je vous invite à l'écouter sur myspace ( lien ci-dessous ), son CD ( Gainsblues ) sort dans quelques semaines au prix ( port compris ) de 18,00 €... Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire ?

    Ecoutez :http://www.myspace.com/simonetassimot

    Son association et l'ordre du ck : Le Mot et la Note, 91 rue de reuilly, 75012 Paris.

    n643129728_915877_6946.jpg

     

    Merci pour elle !

  • Nouveau site...

    Votre nouveau site, cliquez sur le logo...



    logofinal.jpg

  • Ma môme...

    Sa première et une de mes préférées !

  • Eva et le juge d'instruction...

    352660.jpgMonsieur le président
    par Eva Joly

    Supprimer le juge d'instruction ne constitue pas une simple réforme de notre système pénal, mais porte atteinte au plus haut de nos principes, celui de la séparation des pouvoirs et de l'indépendance de la justice à l'égard du pouvoir politique. Votre discours ne mentionne aucune garantie d'indépendance pour les enquêtes. Ce silence, dans un domaine qui constitutionnellement vous échoie, porte la marque du stratagème politique.

    Mais le verbe haut et toute la rhétorique du monde ne suffiront pas pour convaincre les Français qu'un parquet soumis aux instructions du ministre constitue une meilleure garantie pour le justiciable qu'un juge indépendant. Vous affirmez que notre pays est marqué par une tradition de "rivalité" entre le politique et le judiciaire. La rivalité n'est pas du côté des juges, elle est le fruit de la peur des politiques.

    Vous pensez que la légitimité politique prime sur tous les pouvoirs. Or c'est précisément pour contenir le désir de toute-puissance qui s'empare naturellement des gouvernants que les Lumières ont forgé le concept de séparation des pouvoirs. John Locke l'a observé justement : "C'est une expérience éternelle, que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser ; il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites." Il ne fait pas bon en France incarner une de ces limites. Plus d'un magistrat en France peut en témoigner. Qui peut encore croire que le juge d'instruction est "l'homme le plus puissant de France" ? Certainement pas vous, Monsieur le président. L'homme le plus puissant de France, c'est vous. Vous avez le pouvoir de faire saisir un tribunal arbitral qui attribue 285 millions d'euros à un de vos soutiens. Vous avez le
    pouvoir de déguiser une grâce individuelle à un préfet dévoyé en grâce collective.


    LE SPECTACLE DE L'IMPUNITÉ


    A de rares exceptions, en matière financière, il n'y a plus que des enquêtes préliminaires, et des dossiers bouclés dorment dans les tiroirs. La liste des enquêtes non effectuées est impressionnante : les soupçons de corruption à l'encontre de Christian Poncelet, ex-président du Sénat ; les flux financiers allégués de Jacques Chirac au Japon ; les fortunes apparemment mal acquises des présidents africains placées en France ; le rôle supposé de la BNP Paribas dans les montages corrupteurs au Congo- Brazzaville et Congo-Kinshasa.

    La justice aurait dû enquêter pour crever l'abcès. Elle ne l'a pas fait, laissant se répandre le poison du soupçon et le spectacle de l'impunité. Une justice dépendante, c'est une justice qui n'ouvre pas d'enquête lorsque les faits déplaisent au pouvoir. Rappelez-vous du massacre des Algériens à Paris le 17 octobre 1961. Il n'y eut jamais aucune enquête ! Aucune condamnation ! Parce que le parquet ne le jugea pas opportun.

    Est-ce cette face-là de la justice qu'il faut faire ressortir au XXIe siècle ? Le juge d'instruction est le fruit de notre histoire. Il n'existe pas ou a disparu en dehors de nos frontières. Il peut évidemment être supprimé, mais à condition que sa disparition entraîne davantage de démocratie et non davantage d'arbitraire. Peu importe qui mène les enquêtes pourvu que les magistrats soient préservés des pressions ; pourvu que les investigations puissent être conduites, ne soient pas étouffées dans l'œuf.

    Vous voulez confier les enquêtes au parquet ? Cela se peut, mais il faut alors rendre le parquet indépendant de votre pouvoir, ce qui, vous en conviendrez, n'a guère été votre choix. Les contempteurs des juges d'instruction affirment qu'il est impossible d'instruire à charge et à décharge. Si le parquet enquête, il héritera du même dilemme. A moins que vous n'ayez l'intention d'accorder aux avocats un pouvoir d'enquête... Non seulement la justice sera aux ordres, mais elle deviendra inégalitaire, à l'image de la justice américaine.


    En somme, vous aurez pris le pire des deux systèmes : l'arbitraire et l'inégalité. Face à un projet qui foule aux pieds l'idéal de 1789 d'égalité des citoyens devant la loi, face à une réforme qui risque de transformer notre pays en République oligarchique, à la solde de quelques-uns, j'appelle les Françaises et les Français épris de justice à la mobilisation contre votre projet.

    Source Le Monde du 15 janvier 09

  • Une vie au service des autres !

    1° de couv Andrée Navarro.pngAndrée a 80 ans, elle est née dans l’autre siècle...

    Petite fille elle observe ses parents et vit chez ses grands-parents qu’elle aime et dont elle admire le courage. Issue d’une famille d’ouvriers, elle se forge très rapidement un caractère combatif face aux difficultés du quotidien. C’est ainsi qu’elle participe très jeune à la résistance, puis son certificat d’études en poche, elle entre dans le monde du travail où elle s’engage immédiatement à la C.G.T. Commence alors pour elle, une vie de luttes, pour la justice, l’égalité, le droit des travailleurs et le respect et la dignité de chacun.

    Elle traversera durant toutes ces années des épreuves difficiles toujours pour le bien de ceux qui l’entourent et au-delà pour l’humanité. Elle sera présente à « Charonne » où elle perdra des amis, elle militera toute sa vie pour fabriquer ce monde de justice, de paix, d’égalité et de fraternité. Rien ne lui échappe. Elle est de tous les combats.

    Cette femme d’antan a su évoluer et s’adapter avec son temps et devenir une femme d’aujourd’hui, moderne, tolérante et toujours avec un regard juste sur ce que nous sommes et le monde qui nous entoure. Elle a su accorder ses idées avec sa vie en totale harmonie. Aujourd’hui encore, elle continue à véhiculer ses valeurs humanistes, de femme d’exception, et c’est avec une grande sagesse qu’elle nous raconte sa vie, une vie pour les autres.

    Propos recueillis par Joëlle Surat

    A paraitre en février

    (Couverture non contractuelle )

     

  • La vie devant elle...

    Premier tirage presque épuisé...

    1227548295.pngJe passe mes journées dans une sorte de léthargie… seule face à moi-même, faire à manger, le ménage, repasser même prendre une douche me demande un effort surhumain… Je ne suis « bien » que dans ma chambre où je ressasse sans cesse mes souvenirs et cherche à comprendre ce mal de vivre qui m’envahit toute entière… Pourquoi les mots tel que  « Bonheur » « Amour » ne se sont pas inscrits dans le grand livre de ma vie… Qu’ai-je à comprendre de tout cela ?

    Je ne me sens plus la force de poursuivre … Mais puis-je partir ainsi ? Qui pourra comprendre ce qui m’a amené à cette mort prématurée, à cet abandon ?  Ai-je le droit d’abandonner mes enfants ? Que peuvent-ils comprendre du cheminement de ma vie…de ce mal être qui me dévore tout entière…

    Ma tête bouillonne, les souvenirs se mêlent… Il faut que je raconte… il faut que mes enfants sachent, il faut qu’ils comprennent comment dans ma propre histoire est venue s’inscrire la leur « Nous ne choisissons point. Notre destin choisit. Et la sagesse est de nous montrer dignes de son choix, quel qu'il soit » Nous montrer digne et accepter les choix de notre destin ? Difficile challenge lorsque la vie nous apparaît hostile ou vivre est devenu insupportable…

    « Il faut sans cesse et sans cesse passer par toutes les étapes de la désillusion, se retrouver seul et toucher le fond de sa détresse. Choisir le difficile, l'impossible, la nuit, ce qui n'est pas dit... Ecrire est à ce prix… Vivre aussi »

     

    ISBN : 978-2-915640-82-3

    15,00 €uros

    Pour le commander c'est sur cette vignette

    Christine GUILLOT2.jpg

  • Pour vivre pleinement son homosexualité ! Voici 2 livres !

    1° de couv Dons...png

    J’ai d’abord cru à une douce amitié empreinte d’une profonde tendresse, tant nous étions proches.

    Je pense que j’ai su tout de suite quelle était la nature des sentiments qui me liaient à Virginie. Il a bien fallu que je prenne conscience de l’évidence : j’étais attirée par cette jeune femme.

    Certes, son regard clair, sa gentillesse expliquaient en partie le besoin de sa présence. Sûr, ses seins, ses hanches, ses petites fesses dansant sous sa robe légère expliquaient mon désir.

    Grâce à elle, j’allais me découvrir. Mieux : m’accepter.

    Ce ne fut pas mon premier amour, bien plutôt ma première fois, comme on dit.

    Une entrée discrète dans le monde des relations « interdites » et le début de la lutte pour faire accepter ma différence.

    Ma timidité des débuts se transforma vite en appétit vorace. Il me fallait tout vivre et vite !

    Les maîtresses se succédèrent, les expériences multiples m’ouvrirent, au propre comme au figuré, à la rencontre de moi-même.

    160 pages

    17,90 € - 5% = 17,01 €

    Lien : http://www.livres-a-lire.com/Dons_d_orgasmes__5-29-21001-21-2article-2340.html

     

    ****************

     

    Un enfant qui dès sont plus jeune âge sait qu’il aime les garçons, quoi de plus banal.
    Ce qui l’est moins c’est de le vivre assurément, sereinement vis-à-vis du monde qui l’entoure… et pourtant !
    L’auteur relate, ses premiers émois, ses amours d’enfance, d’adolescence, d’adulte, ses découvertes, un témoignage sincère, touchant, relatant ses émotions comme ses peines. Malgré une société encore intolérante, hypocrite et souvent injuste, en perpétuelle évolution…
    Riche de lui-même, de ses pensées, de son ouverture, il a su conserver un équilibre et l’amour qu’il a en lui en préservant son identité d’homme… En ouvrant, son cœur, ses souvenirs, il nous invite à partager le parfum de l’amour tel qu’il l'a vécu « en marge »… puisque c’est ainsi !

    cliquez sur la couverture !
    Mes premières fois.png ISBN : 978-2-915640- 79-3
    17,90
    174 pages

     

  • Copinage ? non !... militantisme !

    Je vous suggère d'aller voir sur ce blog, excellentissime !

    http://slovar.blogspot.com

     

  • Pensée du week-end

    Trois suisses m’ont confié qu’il ne faut jamais aller au-devant des choses qu'on redoute…

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu