Avertir le modérateur

  • Vivaldi - Grand Corps Malade

    Nouveauté à paraitre en janvier 2010

    Couv1GCM 091009.jpgIl s'appelait Antonio Vivaldi (1678-1741) et son nom s’élève dans le paysage musical avec les Quatre saisons, Quatre saisons comme les peignit un siècle avant lui Arcimboldo accompagnés des quatre éléments sur un poème de Giovanni Battista Fonteo, l’Hiver regardant Le Printemps et L’Été, L’Automne. Musique des sens, du regard, de la sensation, du rythme autant que des mots.
    Vivaldi sortit en 1725 ses Quatre saisons.

    Il s’appelle Grand Corps Malade, il est Fabien Marsaud. Il est né en 1977 sous le soleil de l’été de la Seine-Saint-Denis et son nom s’élève dans le paysage francophone avec le Slam comme l’écrivirent sans le savoir un siècle avant lui Prévert, Breton ou Desnos.
    Fabien sort en 2008 ses Quatre saisons.

    Tous deux (Grand Corps Malade et Antonio Vivaldi) sont le rêve, la référence, cette porte ouverte sur l'inconnu.
    Tous deux ont grandi dans des quartiers modestes où bruissent les mille sons de la vie. Pour que la porte s’ouvre d’elle-même, tous deux écrivent les mots qu'elle renferme.
    Aujourd’hui comme hier, on décline Vivaldi, et quand son chemin croise celui de Grand Corps Malade...

    © Véronique SAUGER (10/2009)

    Slam de base que j'ai écrit pour GCM. ( Véronique Sauger)

    Il est Grand Corps Malade Il est Fabien Marsaud
    Petite salve à ses lèvres Il joue devant l’arcade
    Où naissent les premiers mots
    (Les chants vivants des jours Et des choses brûlées)
    Il est Grand Corps Malade Un enfant de la ville
    Dont les phrases reflètent Un grand cri étonné
    Les mots de la musique Il les parle maintenant
    Comme une accroche rythmique Que l’on grave sur un arbre
    Il est la voix ancienne Des chênes et des roseaux
    Il est cette cigale Qui écrit à l’oral Qui déhanche les mots
    Ferraillement mécanique Il marche sans tic sans toc
    Sur les trottoirs Dans les ruelles
    Il est Grand Corps Malade Il est Fabien Marsaud

  • Rideau rouge à volonté

    Couv Rideau Rouge.jpg« RIDEAU ROUGE À VOLONTÉ » : Récit poétique et musical extrait du livre "PORTRAITS CROISÉS DE FRANCESCA SOLLEVILLE ET ALLAIN LEPREST", de Véronique SAUGER aux Éditions Les Points sur les i, avec musique improvisée (Cf. vidéo en temps réel) - Proposé par l’association "Gens du monde" et Alain GUILLO © 10/2009

    - Écrivain et lectrice: Véronique SAUGER (Productrice des Contes du jour et de la nuit & de Laissez-vous conter sur France Musique)

    « RIDEAU ROUGE À VOLONTÉ » est un voyage littéraire et musical où se confondent et s’alternent les cheminements intérieurs d'un homme et d’une femme, héros de la chanson française. Leur enfance, leurs souvenirs, leurs débuts d’artistes, leur engagement créatif, leurs mots, joies, passions, désespoirs, colères, amours ou désamours forment tour à tour envol, sommeil ou non sommeil, froncements de sourcils, des récits à l'humour tendrement féroce à l'écoute du monde où bruissent les échos mélodiques de poésies poignantes.
    Les spectateurs-voyageurs entendront s'élever, avec et entre les mots de la voix lue, les sonorités inouïes ou inattendues du bandonéon, de l’harmonica, du piano, des percussions, ou de l’électroacoustique...

    Nous avons imaginé le moyen d’associer au déroulement du spectacle le public qui pourra proposer des mots ou courtes phrases indiquant son ressenti des deux artistes sur des bulletins à l’entrée de la salle et qui, tirés au sort, seront inclus dans la lecture de Véronique Sauger, offrant ainsi une participation interactive et une matière inédite.

    Contact : Alain Guillo - lespointssurlesi@wanadoo.fr - 06 80 17 71 08

  • Stéphan et Henri-Joseph...

    tefane-webcam10-06-2008-013.jpgStéphan Pascau, demi-centenaire sans déprime, raisonnablement diplômé…

    Il y a des mots plus ou moins digestes à entendre, à écrire, ou à justifier…

    Stéphan a horreur du mot CV. Cela ressemble à un texto éliminatoire comme ASV, à une formule policière abrégée, à une onomatopée dont la suite est l’inversion phonétique des lettres si le contenu semble hésitant.

    Ce peut être aussi une Condamnation à Vie pour peu que la réponse dérange, ou un Céleste Visa lorsque la liste des bénédicités se déroule jusqu’à par terre.
    C’est un peu comme si l’on vous demandait d’emblée, pour estimer votre valeur, ce que vous avez sur votre compte en banque. Le fait qu’il n’y ait rien ne signifie pas qu’il n’y aura jamais rien et encore moins que vous ne valez rien.
    Le mieux est de parler d’autre chose, non ? Ou plutôt, de faire uniquement savoir à l’interviewer que vous n’êtes pas contagieux.

    Stéphan Pascau n’a pas encore fait de prison, n’aspire pas à devenir ministre d’un gouvernement d’ouverture, préfère Nelson Mandela à Madonna quand elle parle, n’a décidément pas assez cotisé pour espérer un jour percevoir quelque retraite étatique, préfère le footing végétarien de province au cocktail métro-café-tabac de la gran’ ville, et n’est toujours pas passé à la télé, même pas dans le public d’une émission de Delarue.

    Comme à peu près tout le monde, malgré quelques crêtes ou gentils mensonges, et surtout parce qu’il est sans doute un peu perfectionniste ou du moins souhaiterait le paraître, il ne considèrera peut-être pas non plus qu’il est pleinement satisfait de sa vie sentimentale et sexy, quoique très respectueux de sa moitié du moment… Mais il fait des livres. Parfois. Faute de mieux.tefane-webcam10-06-2008-001-1.jpg

    -

    dulaurens-points-sur-i_1e-de-couverture-(avec-cadre600).jpg

    Stéphan Pascau, Écrire et s’enfuir, dans l’ombre des Lumières ; Henri-Joseph Dulaurens (1719-1793)

     

    À l’origine, il y a une thèse universitaire, volumineuse, consacrée à un auteur marginal du siècle des Lumières, Henri-Joseph Dulaurens. Il s’agissait seulement de mettre “un peu” d’ordre dans les informations éparses qu’ont léguées les bibliographes, plus ou moins scrupuleux, au hasard des fouilleurs d’archives. L’œuvre hétéroclite de ce trublion des Lettres, publié sous le manteau et par colportage, s’est alors révélée beaucoup plus conséquente qu’on ne le supposait, notamment par sa portée populaire jusqu’aux confins de l’Europe. Il faut dire que cet écrivain étonnant, insolite même, a de quoi séduire un public aussi diversifié que ses écrits, où la philosophie la plus érudite le dispute à la gaillardise la plus dévergondée.

    La thèse a été très favorablement accueillie : parmi les commentaires de spécialistes, on peut relever qu’il s’agit d’« une étude d’une ampleur, d’une solidité qui font songer aux meilleures thèses d’État de jadis », ou encore que « la thèse de M. Stéphan Pascau fera date ». Un membre du jury dira qu’il a « très rarement lu un travail de recherche offrant une telle rigueur dans la documentation, un tel souci de précision bibliographique associé à une telle richesse d’analyse ». Un autre va constater « le haut niveau scientifique de la recherche de M. Stéphan Pascau », ajoutant que l’auteur « a le mérite incontestable de présenter un travail pionnier ». Un autre encore « souligne avec force qu’il y a fort longtemps qu’il n’a pas lu une thèse, consacrée au XVIIIème siècle, d’une telle ampleur » avant de spécifier que cette composition, « déjà riche sur le plan de l’histoire littéraire, est aussi une étude et une réflexion sur l’œuvre elle-même, sur ses motifs thématiques et les névroses qui la hantent, sur son rapport aux genres littéraires comme à la question du style. »

    Bref, la qualité de la thèse est reconnue ; il reste à voir comment faire apprécier au public ce qui était avant tout destiné aux chercheurs en littérature. C’est chose faite, avec la publication de cet ouvrage, aux bien nommées éditions Les points sur les i, où l’on découvre le portrait à la fois complexe et attachant d’un bonhomme qui devait ressembler physiquement à Jacques Villeret  dans ses meilleurs rôles comiques, avec l’enthousiasme et la précocité intellectuelle d’un Diderot, et la créativité bouillonnante d’un Jules Verne en effervescence. De quoi stimuler à lire les écrits singuliers de cet écrivain attachant, que l’on peut trouver chez les bouquinistes ou en édition récente pour son fameux roman Le Compère Mathieu, et dont on attend quelques rééditions annotées.

    Collection des Gueux Littéraires

    ISBN : 978-2-35930-002-4

    25,00 €

    Commander le livre de Stéphan Pascau ? cliquez ci-dessous :

    dulaurens-points-sur-i_1e-de-couverture-(avec-cadre600).jpg



  • C'est beau la vie...

    une envie de faire partager cette chanson...

  • "Elle aurait préféré être un garçon


    1° de couv 210909.pngCollectif d’auteurs

    « Tant qu’il y aura des mots. »

    « Son père et sa mère lui disaient seulement  à chaque  fois : «tourne sept fois ta langue dans ta bouche et tu verras que tu connais la réponse !». C’était pour la faire réfléchir, mais elle avait beau réfléchir elle ne trouvait pas la réponse. Petite fille timide, introvertie, petite souris, petit lémurien, petite marionnette, Pinocchio, qui se rêvait expansive et boute-en-train. Elle aurait préféré être un garçon...»

    Ce recueil constitué de Nouvelles et de Fragments a été écrit en atelier d’écriture sur un thème commun : LA QUÊTE. Vaste programme et but atteint : une cohésion étonnante habite ces écrits pourtant tous différents, tous respectueux du style et de l’histoire de chaque auteur, de son rythme, de sa quête, de sa voie et de sa voix, aussi, car la musique, un travail sur la musicalité ont été essentiels à la finalisation des textes avec des lectures à « haute voix » investissant et servant l’écrit absolument.

    Textes lus et diffusés sur France Musique dans les « Contes du jour et de la nuit ».

    ISBN : 978-2-35930-006-2 - 124 pages - 13,90 €

    Pour le commander c'est sur cette vignette :

    1° de couv 210909.png

     

  • Idées reçues

    1° de couv 2 Gabon.pngLes « Fang viennent d’Egypte et parlent donc un vestige de l’égyptien ancien; l’haoussa ne peut pas être intégré dans le patrimoine linguistique gabonais puisque c’est une langue étrangère; les langues du Gabon  se portent bien puisqu’elles se transmettent normalement aux enfants; les Bateke du Gabon, du Congo et de la République Démocratique du Congo parlent exactement la même langue; les langues gabonaises sont incompatibles avec le modernisme; elles ne peuvent, de ce fait, être intégrées dans le système scolaire, etc ». On a tous, ici ou là, entendu de telles idées reçues, parfois soutenues par de grands universitaires.


    Ce livre revient sur une dizaine de ces idées reçues, parmi les plus récurrentes et les plus « croustillantes » concernant les langues du Gabon; idées reçues que l’auteur « détricote » patiemment et soigneusement à la lumière des certitudes scientifiques d’aujourd’hui.


    Daniel Franck IDIATA est professeur de linguistique à l’Université de Libreville. Il est auteur d’une abondante littérature sur les langues et cultures du Gabon incluant des ouvrages et des articles scientifiques.

     

    ISBN : 978-2- 35930-000-0

    25,50 €uros - 15 000 FCFA

     

  • La vie mouvementée !

    0064.250.pngLes abeilles, les fleurs, les choux, la p'tite graine... Tout cela est complètement dépassé!

    Soyons modernes :

    Un beau matin, un enfant demande à son père :

    - Papa, dis-moi: comment suis-je né?
    - Très bien, mon fils, il fallait bien que l'on en parle un jour. Voici donc ce qu'il faut que tu saches :Papa et Maman se sont connectés sur Facebook. Papa a envoyé un E-mail à Maman afin de lui fixer rendez-vous dans un cybercafé. Ils ont découvert qu'ils s'entendaient bien et qu'ils avaient beaucoup de choses en commun.

    Papa et Maman ont alors décidé de faire un partage de fichiers. Ils se sont dissimulés dans les toilettes et Papa a introduit son memory stick dans le port USB de Maman.

    Lorsque Papa fut prêt pour le téléchargement, Papa et Maman réalisèrent qu'ils n'avaient pas mis de firewall.

    Hélas, il était trop tard pour annuler le transfert et les données étaient impossible à effacer.

    C'est ainsi que, neuf mois plus tard, le virus est apparu... (lien ci dessous !)

    http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=64

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu