Avertir le modérateur

  • Exploitées ?

    L'association Eclats de Voix a le plaisir de vous présenter trois interviews radio à propos du livre collectif :

    Exploitées ? Le travail invisible des femmes
    (édition Les Points sur les i : www.i-editions.com)

    Cet ouvrage collectif, issu d'un projet associatif mené sur deux ans, est le fruit d'une recherche menée par 12 femmes sur le travail. Il mêle témoignages, analyses et propositions concrètes pour transformer le monde du travail, et changer le regard porté sur les femmes dans la société.
    Les émissions radio auront lieu :
    - le jeudi 28 janvier à 17h sur Fréquence Paris Pluriel, 106.3
    (retransmission le mercredi 3 février à 10h) :
    Interview de Nadine Jasmin, coautrice du livre

    - le samedi 30 janvier à 11h30 sur Radio Libertaire, 89.4 :
    Interview de Nadine Jasmin, coautrice du livre

    - le jeudi 11 février à 17h sur Fréquence Paris Pluriel, 106.3
    (retransmission le mercredi 17 février à 10h) :
    Interview collective de trois femmes coautrices du livre :
    Colette Coppens, Khokha Chalal et Nadine Jasmin,
    sur le thème des discriminations femmes / hommes

    Nadine Jasmin
    Eclats de Voix
    eclats2voix@free.fr

    cliquez sur la photo 1° de couv Nadine.png

  • Nos ancêtres les sans-culottes

    En écrivant Nos ancêtres les sans-culottes, l’auteur a voulu apporter sa pierre tombale à cet archi-faux débat sur l’identité nationale « introuvable » que veulent imposer aux Français mal-nés des gens de gouvernement benêts, il est vrai élus grâce à l’apport de voix pétainistes de souche, par ailleurs si honteusement récupérées.

    Ce pseudo débat cousu de flics blancs, et qui louche gravement, via les nouvelles « Burqassines », du côté de l’incitation à la haine raciale, est à l’évidence anti-républicain primaire – au sens de la première république, celle issue de la Révolution Française – et ne peut déboucher que sur ce nationalisme sanguinaire jadis inventé, après le désastre de Sedan en 1870, par les promoteurs de massacres de communards, de grévistes rouges, de poilus héroïques, de « congés payés », de FFI ou de FTP, sans oublier ceux de bamboulas, de chinetoques et autres bougnoules de circonstances avec, en fond de French touch, le massacre des célébrissimes youpins…

    Mais de Guy Moquette-t-on ?

    Rédacteur en sous chef de la revue thématique « Social-Traître » (chien_enroue@yahou.fr), Toulouse-la-rose est par ailleurs histrionrien à l’IMB, soit l’Institut du Monde Basque (astopituhandi@youpi.fr)

    A paraitre !

  • Portraits croisés Francesca Solleville / Allain Leprest

    C'est ici que ça se passe :)

    http://sites.radiofrance.fr/francemusique/choix/fiche.php?eve_id=2550001771° de couv Leprest copie.jpg

  • 8 mars - Cent ans de luttes... Et même un peu plus !

    Projet de couv journée de la femme2.pngLa journée des femmes célébrée le 8 mars trouve son origine en 1910, lors d’une réunion de la Conférence des femmes qui avait lieu en marge de l’Internationale Socialiste.

    Le mouvement féministe est évidemment beaucoup plus ancien. Des femmes qui ont voulu faire reconnaître leurs droits, leurs dons, leur indépendance, il y en eut tout au long de l’histoire de l’humanité.

    Claire-Maire, héroïne romanesque, est le fil rouge de cette chronique féministe qui s’étend sur plus de deux siècles. Fille d’ouvriers, elle naît en 1910 et nous présente ici ses ancêtres en féminisme, du moins certaines qu’elle estime particulièrement : Olympe de Gouges, Pauline Roland, Hubertine Auclert, Louise Michel… Divers courants du féminisme au XIXème siècle sont évoqués : associations « féminines » ou « féministes », ces dernières militant avant tout pour une réforme en profondeur de la société avec les partis socialistes.

    Dans la deuxième partie, une remontée du siècle écoulé depuis ce fameux mois de mars 1910 permet de rencontrer des militantes étonnantes : Madeleine Pelletier, Louise Weiss, et bien évidemment Clara Zetkin. Claire-Marie, notre héroïne, observe de son regard plein de sagacité, de bon sens mais aussi de naïveté, les remous du siècle et les prises de position des militantes contemporaines. Elle est le témoin des luttes pour l’amélioration de l’indépendance des femmes, des acquis progressifs et aussi des reculs temporaires.

    Cet ouvrage n’oublie pas la dimension internationale de la journée des femmes : après avoir évoqué les avant-gardistes en Amérique et en Allemagne, l’héroïne de cette chronique décrit certaines luttes et manifestations qui se déroulent aux quatre coins de la planète au XXIe siècle. A travers un florilège de moments vécus pour célébrer cette journée, nous ferons un point sur la situation des femmes aujourd’hui et sur les combats encore à l’ordre du jour. Cliquez sur la vignette, merci.

    Projet de couv journée de la femme2.png

  • Il était une fois le monde d'Arlequin

    Un livre à l'honneur

    9782915640564.jpgCet ouvrage regroupe les meilleurs contes imaginés et illustrés par des enfants défavorisés en Inde, à Madagascar, en Thaïlande et au Brésil dans le cadre de l'opération « Il était une fois… le monde d'Arlequin ».


    Cette opération de l'association « Les Enfants d'Arlequin », dont l'objet est le soutien à l'enfance maltraitée, a été créée et menée par Héloïse Dupin de Saint Cyr et Thomas Lebouc dans des centres d'accueil d'enfants défavorisés aux 4 coins du monde. Elle a permis à plus de 100 enfants qui en avaient besoin, de s'évader et s'exprimer par l'écriture et le dessin autour des contes. Héloïse et Thomas on été merveilleux dans ce projet !


    Une classe de CP en France a également contribué à l'élaboration de ce livre en imaginant et illustrant le premier conte « Le Voyage des animaux en France » qui a servi d'ambassadeur et de lien entre tous les participants.


    En achetant ce livre, vous aidez les Enfants d'Arlequin à renforcer leur action de défense de l'enfance maltraitée et vous permettez à tous ces enfants du Monde d'Arlequin d'être aussi fiers d'eux que nous le sommes aujourd'hui.

    120 Pages - format 185 X 185 ( mm) - papier 170 grammes - totalement en quadrichromie. Les droits de ce livre ont donc été intégralement reversés à l'association Les Enfants d'Arlequin la somme représente : 4 448,75 € et un don de 2 545,00 € soit 7000 €uros. Nous en sommes heureux pour les enfants.

    Cliquez sue cette vignette !

    medium_Arlequin_LesPointsSurLesI_CouvProvisoire_16.10.2007.4.jpg


  • Tombe la neige...

    Déclaration de l'Elysée : Casse-toi flocon !

  • La traversée du désir... de quoi j'me mail ?

    La traversée.pngNous sommes nombreux à chercher ou à avoir cherché tout et n'importe quoi sur le net. Cela va du dernier article de notre journal préféré à notre alter ego, notre moitié, notre double, en passant par les révisions de tel ou tel concours.

    Les frileux de nouveautés, s'ils se méfient de cet outil, en sont les plus féroces adversaires s'il ne sert pas qu'à des recherches « utiles »…

    Dès que l'on parle de rencontres, il y a chez « ces petits esprits », une connotation diabolique et perverse. Car l'on veut bien admettre qu'une rencontre se fasse au cours de sorties (fêtes de famille, invitations chez des amis, réunions de travail), voilà qui est sérieux. On parlera alors de séduction.
    La rencontre a lieu dans le métro, au restaurant ou au cinéma. C'est déjà plus contestable. On parlera de drague. Mais, se cacher derrière un écran, poursuivre des « dials » avec de parfaits inconnus, quelle décadence !!!

    Et pourtant…

    Dans un monde en pleine mutation, le manque de communication avec les autres est devenu beaucoup plus lourd à porter et paradoxalement les possibilités du champ relationnel sont devenues bien plus vastes grace à Internet.

    Comment cherchons nous et pourquoi ?

    Ces recherches changent quelque chose dans nos vies ?

    Liliane Gabel est une femme aux multiples facettes, peintre, écrivaine,proche des plus défavorisés, une sensibilité à fleur de peau, elle porte un regard sans détour pour ses « voyages » sur la toile, ses rencontres, ses sentiments, et propose également de précieux conseils.

    Cliquez ci-dessous !

  • Le théâtre de Michel Galabru...

    0062.o.png

    Michel Galabru a eu la très grande gentillesse de préfacer le livre de son ami Jean Guilhot :

     

    Théâtre du nouvel Humanisme.

     

    Voici ce que j'ai reçu :

     

     

    J’ai aperçu, Jean Guilhot il y a fort longtemps, c’était hier, dans un collège réputé de Montpellier tenu religieusement par des Pères Jésuites.

     

    En classe il était le premier, j’étais le dernier. Un monde nous séparait, deux mondes incompréhensibles l’un à l’autre, exogènes.

     

    Jean, se transforma, en brillant et, réputé, neuropsychiatre, passionnant et passionné de l’âme humaine, il a résolu de se lancer, dans l’écriture théâtrale, afin de mieux confier des idées brillantes.

     

    C’est ainsi, que l’extraordinaire se réalise, nous nous retrouvons, les deux extrêmes, se rejoignent.

     

    Il est vrai, que nous avons tous deux choisi la liberté, liberté de pensée, liberté de conscience, liberté de parole, liberté d’écriture.

     

    Jean Guilhot, a interrogé, les grands courants de pensée, libérateurs de notre temps, qu’il a réuni, autour d’un nouvel humanisme, mondial.

    Mondial ? Certes, à l’âge de toutes les mondialisations et, donc au-delà de l’Orient et de l’Occident, au-delà de l’orientalisme et de l’occidentalisme, mais aussi, à la lumière, toujours plus éclairante des sciences humaines.

     

    Dans ce recueil, Jean Guilhot, fait monter, sur la scène, des personnages, qui nous entraînent, sur les pistes encore inexplorées, de ce nouvel humanisme, mais en  utilisant, les révélations de la comédie, comme ceux de la tragédie.

     

    Ainsi, La militante, égarée dans le « monde de l’argent », nous montre la huitième fortune du monde, essayant de rattraper, la septième fortune, dans une course, aussi grotesque, que dramatique.

     

    Ainsi, « la folle de l’Elysée » fait elle mieux parler la sagesse des nations et, les injonctions du pouvoir partagé, que la bibliothèque des sciences politiques.

     

    Ainsi, encore, « la première papesse de l’histoire » précipite t-elle, la fin de la Papauté, lorsque sous le poids, de ses paroles, s’effondre le trône de Saint-Pierre.

     

    Enfin, citons, cet artiste qui veut « Mourir dans son jardin » et, s’envoler « comme un oiseau sur la plus haute branche » pour reprendre un vers de la célèbre chanson, après avoir réussi à convertir tous ses proches.

     

    Finies les horreurs de l’agonie ? Finies les hystéries du pouvoir ? Finis les miroirs aux alouettes ? Fini le veau d’or qui éclate comme la grenouille de La Fontaine ?

     

    Le nouvel humanisme, n’est pas au bout de ses peines – mais, l’idéal n’est pas un but à atteindre, mais bel et bien un chemin à suivre.

     

    Le théâtre, de Jean Guilhot, est-il un théâtre engagé ?

     

    Me méfiant des mots, je dirai plus simplement qu’il est un théâtre qui incite les personnages à devenir spontanément les messagers, « du meilleur contre le pire » face à tant de maux et de fléaux qui affligent notre humanité.

     

    Michel GALABRU

     

    -

     

    Neuropsychiatre et psychanalyste, anthropologue et auteur de nombreux ouvrages, le Dr Jean GUILHOT n’a jamais séparé ses activités pédagogiques et thérapeutiques du monde des lettres et des arts.

    Ainsi a-t-il été un des promoteurs de la société française d’expression scénique.

    Cliquez ci-dessous

    0062.o.png

  • A quoi tu penses ?

    Il y en a qui disent que de le faire immobile fortifie la colonne vertébrale

    Qu’à plat ventre cela stimule la circulation du sang

    Que sur le dos c’est plus agréable,

    Le faire seul, c’est bien mais égoïste,

    Le faire en groupe peut être amusant,

    Le faire dans la baignoire est très digestif,

    Le faire dans l’auto peut être dangereux...

    Le faire souvent développe l’imagination,

    Le faire à trois enrichit la connaissance,

    Le faire à genoux est douloureux,

    On peut le faire sur la table, sur le bureau, avant de manger, ou après, sur le lit ou dans un hamac,  déshabillé ou habillé, sur le gazon ou sur un tapis, en musique ou en silence, sous les draps ou dans l’armoire, le faire est toujours un acte d’amour.

    Peu importe l’âge la race, les opinions, le sexe.

    Peu importe la position...

    Lire est un vrai plaisir...

    ...A quoi tu pensais ? -;)

  • Sarkozy et le père Noël

    Cher Papa Noël, Cette année tu as pris mon chanteur favori, MICHAEL JACKSON, mon acteur favori, PATRICK SWAYZE et mon actrice favorite FARRAH FAWCETT. Je voudrais te rappeler que mon homme politique favori est SARKOZY...

    Ne l'oublie pas !

    Merci.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu