Avertir le modérateur

  • Belle année 2011 à toutes et tous !

    Une belle année 2011 à toutes et tous avec nos nouveautés et des auteurs authentiques...!


    Carte de voeuxV° LPSI.jpg

    Carte de voeux R° LPSI.png

  • Art Borne

    Une-de-Couverture.jpegIl y a maintenant 40 ans que la cité de la Grande Borne a vu le jour à Grigny qui n’était à l’époque qu’un gros village de moins de 3000 habitants.

    Construite par l’architecte Emile Aillaud et en rupture évidente avec les stratégies d’époques grises, impersonnelles et déshumanisées, la cité fait figure d’exception notamment sur un point ; celui de l’art.

    Une visite dans cette cité, qui a fait parfois parler d’elle en laissant exploser de manière violente la soupape de son désarroi social, est édifiante.

    On y trouve les œuvres de nombreux artistes qui ont réalisé dès la construction de cette cité en forme de “ville idéale“ pour l’époque, de monumentales fresques murales, des sculptures, dont certaines servent de jeux aux enfants, et autres objets d’art.

     

    Art Borne est un livre photographique.

    L’auteur Gérard Binse n’a pas eu d’autre projet que celui de témoigner de l’existence de ces œuvres. C’est un contraste saisissant avec l’image construite à coup de scoops médiatiques ou celle d’une cité populaire de la Région Parisienne.

    Quelques légendes, quelques témoignages, ponctuent parfois les pages, mais Art Borne est de toute évidence un livre étonnant à visiter, à déguster avec les yeux.

    ISBN : 978-2-35930-028-4

    144 pages - Grand format ( 240 X 300 mm  ) - Livre photos quadrichromie.

    30 €

    Parution février 2011

  • Diffusion/ Distribution

    Les livres des Editions Les points sur les i

    sont désormais diffusés et distribués par

    la SODDIL – Albouraq :

     

    DIFFUSION :

    La SODDIL [SOciété de Diffusion et Distribution

    Indépendante du Livre]

    16 boulevard Saint Germain

    75005 Paris

    Tél : 01 60 34 34 32

    Fax : 01 60 34 35 63

    E-mail : soddil@soddil.com

    Site Web : www.soddil.com

     

    DISTRIBUTION :

    Albouraq Diffusion Distribution

    7 Rue Henri François

    77330 Ozoir-la-Ferrière

     

    Tél: 01 60 34 37 50

    Fax: 01 60 34 35 63

    Mail: commandes@albouraq.com

    Site web : www.albouraq.com

    ----------------

    Comptoir de vente à Paris/région parisienne (et plus...)

    Pour les libraires parisiens (et région parisienne),

    possibilité de commandes et livraisons rapides

    (via coursier) par l’intermédiaire du comptoir de vente;

     

    Librairie de l’Orient

     

    18 rue des fossés Saint-Bernard

    75005 Paris

     

    Tél: 01 40 51 85 33

    Fax: 01 40 46 06 46

    Mail : commande@orient-lib.com

    Site web : www.orient-lib.com

     

    Puis :

     

    Algérie

    Maroc

    Liban

    Tunisie

    Belgique

    Suisse

     

    Joyeux Noël à tous !!!

     

  • T'es gonflée !

    Ce roman ou chronique échappe à la critique.

    L’écriture limpide croquant des personnages sur le qui-vive, ballotés par l’accélération d’événements saugrenus, engagés dans un complot improbable et hirsute d’enlèvement d’un dirigeant politique, une héroïne mi-pétroleuse mi-PDG en butte aux aléas techniques et mercantiles d’une création d’entreprise à part du marché (et sans part de celui-ci), un train d’enfer en phrases courtes ciselées, tout l’ensemble tient la route et vous conduit à fond la caisse dans une intrigue cousue-main dont on se fiche d’ailleurs éperduement.

     

    L’auteure n’enfile pas de perles pour autant, le fil conducteur de son récit cahotique tient en haleine, ressemble à ce quotidien qui nous glisse entre les doigts, à ces redemptions de résistance qui nous assaillent et permettent tout compte fait de ne pas deséperer d’un Billancourt des femmes émancipées ou qui tentent de l’être en repoussant les avances des mâles pas très heureux de subir les assauts intuitifs de Virago éffrontées qui luttent des femmes sans barguigner.

     

    A lire pour se rassurer au petit bonheur des dames qui foncent, citoyennes souveraines de leur vie. Enfin croient-elles. Mais sans utopie comment parfaire le monde de nos sexes, débaptiser le sacro-saint perdurage de la suprématie masculine sur la société dans les esprits ? Mais, bon, je divague et l’ouvrage déjanté de Emmanuelle Barbaras, mais vraiment bien déjanté, je veux dire bien foutu (quoi que ce ne soit pas un compliment à faire à une dame...) est caustique, tendre, bien venu et très gonflé.

     

    A ne pas conseiller aux serrés du cul patriarcal et machos, quoi que...


    Patrick Pérez Sécheret

    En savoir plus sur cet ouvrage ?Merci de cliquer sur cette vignette !

    1° de couv (2).png

  • L’Antipapisme révélé ou les Rêves de l’Antipapiste

    1° de couv.jpgHenri-Joseph Dulaurens (1719-1793)

    (éd. établie, préfacée et annotée par Stéphan Pascau)

     

    L’Antipapisme révélé

    ou

    les Rêves de l’Antipapiste

    Conte satirique (1767)

    « Il est des gens qui préfèrent les coups de fouets à la délicatesse des plus doux attouchements : tout est art ou science parmi les hommes. »

    « Je vous ai déjà dit, lui répondit le philosophe marquis, que le Saint-Père est inaccessible à tous ceux qui vous ressemblent ; vous êtes vêtu comme un pauvre pêcheur qui vit de son travail. »

    « Les Ministres du Ciel pensent à peu près comme les autres. Ils ont la rage de contredire en secret les volontés de leur Maître, tandis qu’ils feignent en apparence de les approuver. »

    « Quand nous sommes lassés de parler de modes et d’atours avec le Cardinal, nous égayons nos entretiens par des matières théologiques. Je lui fais mille questions, il répond à toutes et n’en résout aucune. Je lui demandais l’autre jour ce qu’il pensait de la foi catholique. Il me répondit que la religion ressemblait beaucoup au cocuage. »

    Henri-Joseph Dulaurens (1719-1793) entra en religion par contrainte familiale. Il n’eut de cesse de s’en extraire, jouant les 400 coups, publiant satires et pamphlets, mortifiant sa hiérarchie, s’enfuyant sur les routes d’Europe. Sa plume, incandescente mais appréciée des lettrés, lui valut poursuites et sanctions jusqu’à l’enfermement à vie prononcé par un tribunal ecclésiastique.

    L’Antipapisme a paru clandestinement en 1767, après l’incarcération définitive de l’auteur. Ce récit onirique est son ultime pied de nez. L’ouvrage, anticlérical mais non athée, licencieux sans vulgarité, d’un comique mêlé de délire et d’érudition, fut condamné, brûlé et jamais réédité. Préfigurant l’esprit de Sade, l’auteur y présente l’une des très rares caricatures littéraires d’un pape en exercice, à une époque où l’église romaine réprouvait encore durement toute critique.

    Collection des Gueux Littéraires

    ISBN 978-2-35930- 033-8

    22.00 €

    1° de couv.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu