Avertir le modérateur

  • Le Maghreb des livres

    Nous sommes heureux de vous informer que notre Amie, Zohra Mahi, participera au prochain Maghreb des livres et signera son livre le samedi  5 février 2011... à vos agendas !

    mdl17_320.jpgL’association « Coup de soleil »

    17ème Maghreb des livres


    samedi 5 et dimanche 6 février 2011

    dans les prestigieux salons de l’Hôtel de ville de Paris

    logo.pngbtn_maghreb_livres.png


    Zohra Mahi - avocate, écrivaine - signera son ouvrage -Des intrus dans le jardin du Bey-


    Pour en savoir plus sur ce remarquable ouvrage, merci de cliquer sur cette vignette :

    1° de couv Intrus.png


  • Nouveautés février 2011

    Nouveautés février 2011, pour plus d'infos, merci de cliquer sur ces vignettes.

    1° de couv site Carotte.png[…] Je suis devenue végétarienne parce que j’ai compris ce qui se cachait de l'autre côté de mon assiette. Pour le veau, comme pour tout autre animal devenu viande. Je n’avais alors aucune idée des conséquences, ni de la longue évolution qui m’attendait, ni de brusquement devenir, simplement parce que je changeais mon alimentation, une sorte d’objecteur de conscience. […] Les mouvements pour le végétarisme, pour le véganisme et pour les droits des animaux ne cessent de préoccuper les consciences collectives et s’invitent de plus en plus souvent dans les médias. Sandrine Delorme, à travers un récit de vie, drôle, nourri par de nombreuses réflexions, répond avec brio à une foultitude de questions : qui sont les « VG » ? Pourquoi et comment devient-on végétarien, végétalien, végane, militant de la cause animale ? 1° de couv Aube.png

    Le 5 juillet 1962, la guerre d’Algérie se terminait et le peuple algérien prenait son envol pour une place dans le concert des nations. Mais cette quête n’est pas facile car il ne suffit pas d’une indépendance, même chèrement acquise, pour mener à bon port un peuple et un pays. Il y a même une incompatibilité à sortir d’une guerre et prendre immédiatement les rennes d’un pays fraîchement libéré. En effet, depuis des temps immémoriaux et les deux exemples les plus proches, ceux de Winston Churchill et du général de Gaulle, sont instructifs, à cet égard, nous savons que les qualités requises pour libérer un pays ne sont pas les mêmes que celles qu’il faut pour le gouverner et l’administrer...

    1° de couv Tu ne discrimenras pas.png

    Il y a des injonctions que les professionnels de terrain aimeraient pouvoir honorer : éviter de discriminer, quoi de plus naturel, quoi de plus normal ? Et pourtant… Que de dilemmes professionnels pour répondre à cette exigence fondamentale ! Traiter tout le monde de la même manière au nom de l’égalité ou traiter chacun en fonction de ses difficultés, toujours au nom de l’égalité ? Et quand les caractéristiques identitaires (sexe, âge, apparence physique…) deviennent des difficultés dans l’accès l’emploi, au logement, aux services, faut-il les prendre en compte pour mieux les accompagner ou les nier pour ne pas risquer de rompre l’égalité?

    Couv Gaston Coutésite.png

    Chansonnier-poète -les deux mots s’amourachent parfois- Couté a eu à son époque une incontestable popularité, reflet de sa capture de la réalité en phrasés simples, directs, et en séquences rythmées à dire à haute-voix. Il n’en privait pas, dans la rue, les cafés, testant ses textes auprès de compagnons d’infortune puis, plus après, dans les cabarets du début du siècle qui alignaient, il faut le dire, une certaine faune. La poésie journale de Gaston Couté, révoltée contre l’oppression, tissera de textes en strophes une petite musique des humbles, des exploités. Elle fera mouche sans nourrir son homme et celui-ci sans doute parce qu’il manquait de pain, de presque tout, se nourrissait de peindre la condition faite aux humains du labeur.

    Retrouvez-nous sur le site, cliquez sur le logo...

    Les Points sur les i
    medium_logofinal002.jpg

     

  • Tu ne discrimeneras pas - (Des intentions aux pratiques professionnelles)

    1° de couv Tu ne discrimenras pas.pngIl y a des injonctions que les professionnels de terrain aimeraient pouvoir honorer : éviter de discriminer, quoi de plus naturel, quoi de plus normal ? Et pourtant… Que de dilemmes professionnels pour répondre à cette exigence fondamentale ! Traiter tout le monde de la même manière au nom de l’égalité ou traiter chacun en fonction de ses difficultés, toujours au nom de l’égalité ? Et quand les caractéristiques identitaires (sexe, âge, apparence physique…) deviennent des difficultés dans l’accès à l’emploi, au logement, aux services, faut-il les prendre en compte pour mieux les accompagner ou les nier pour ne pas risquer de rompre l’égalité?

    Cet ouvrage retrace l’émergence des initiatives de professionnalisation des acteurs pour répondre à l’exigence sociétale de non discrimination, il détaille les dilemmes pratiques et les réponses professionnelles de terrain qui émergent depuis les années 2000. Il dénonce les limites de cette dynamique en montrant les ruptures d’égalité et les injonctions contradictoires qui imprègnent violemment certaines dynamiques institutionnelles actuelles. Enfin, il cherche à identifier ce que la professionnalisation des acteurs en matière de discrimination a à apprendre aux acteurs de la responsabilité sociale au sens large. Tout un programme…

    L’auteur

    Véronique Dessen Torres est consultante au cabinet GESTE depuis 12 ans. A ce titre, elle pilote divers travaux (études, formation, séminaires, conseil) sur l’emploi, la formation, les compétences. Elle a mené de nombreuses interventions sur la professionnalisation des acteurs en matière de non discrimination, et a notamment été largement investie dans le programme Equal ESPERE (Engagement du Service Public de l’Emploi pour Promouvoir l’Egalité). A travers cet ouvrage, elle a cherché à capitaliser les enseignements de sa pratique, pour qu’ils puissent être appropriés largement et qu’ils puissent servir aux acteurs professionnels et citoyens qui croient en la possibilité de s’investir au quotidien pour plus d’égalité de droit et plus d’éthique.

     

  • Les flammes de la révolte

    Un livre, c'est un regard sur le monde !

    medium_1°_de_couv_LudoBD.2.PNGLorsque l’on pense aux États-unis on pense à Malcolm X, lorsque l’on pense à l’Afrique du sud on pense à Nelson Mandela, lorsque l’on pensera à la France, on pensera, pour sûr, à W.L.H l’Ambassadeur du ghetto….car l’Histoire est ainsi faite!! C’est dit. Ni rappeur, ni slameur, il est radicalement autre : dandy écrivain.Un torrent d’idées choc et de concepts novateurs, le tout agrémenté de citations et autres proverbes pertinents. Un bouleversement, une plume saisissante. Un séisme intellectuel qui brise le scepticisme et qui nous sonne, nous abasourdis, nous interloque.

    Doc Gynéco, la tribu Ka, Diabledonné; en somme, quelques unes des marionnettes du crétinisme sont, au passage, raillées, à des degrés divers, dans une diatribe insolente, impitoyable à l’égard de l’inintelligence.

    W.L.H décortique les fondements du ghetto, la souffrance qui lui y est inhérente et y apporte des solutions concrètes. En résumé, il préconise, pour les jeunes du ghetto, la déconstruction de l’identité ghetto qui serait le résultat d'un fait social Durkheimien, pour amener à la reconstruction d’une identité à Soi. Celle-ci permettrait à chacun d’être ce qu’il est et non pas celui que la Rue a voulu qu’il soit. Il baptise cette initiative la Renaissance identitaire !!!

    W.L.H persuade que l’on peut transcender le racisme, articulé autour des représentations sociales (stéréotypes, préjugés...), grâce au port sur soi-même de l’idée du Beau, tant physique, intellectuel que moral.

    Il en est l’illustration. C’est ce qu’il qualifie de Blackdandysme.

    Lorsqu’on le lit, on sait être face à un génie!! La plume incisive, le talent rhétorique, la verve et l’aplomb offerts en prime. L'évidence assomme l'esprit, il est le porte-parole du ghetto. Il en est le véritable Ambassadeur. C’est en sa qualité de diplomate, averti et téméraire mais aussi fort de son casier judiciaire (quatre incarcérations, entres autres), qu’il appelle les politiques au débat.

    Mieux encore, il les convoque. L’idée de ce duel ne me parait pas fantaisiste. W.L.H en a l’envergure et le charisme.

    Olivia Nloga

    medium_1°_de_couv_LudoBD.3.PNG Pour le recevoir cliquez sur la photo

  • 3 janvier 1977 - 3 janvier 2011 - 34 ans...

    logofinal.jpgCe n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.

    Cette citation de Sénèque, toute facile à dire n’en reste pas moins plus complexe qu’elle n’y parait.

    Les points sur les i, a vu le jour un 22 août 2000,  possède pas loin de 140 titres, une trentaine d’expositions et la production de 3 CD.

    Le long fleuve tranquille que notre imagination nous avait laissé entrevoir nous a fait découvrir les embûches et contraintes de toutes sortes pour mener à bien une volonté éditoriale pour se doter d’un catalogue militant, sans langue de bois, volontairement dérangeant, politiquement incorrecte, totalement en dehors des clichés marchands.

    La ligne éditoriale repose donc sur une démarche engagée qui soutient les ouvrages proposant une réflexion sur des problématiques telles que la paix, l'immigration, le travail, les violences faites aux femmes, le syndicalisme, les sciences sociales et humaines, quelle qu’en soit leur forme, récits, essais, romans, biographies, poésie, théâtre, expositions, DVD…

    Malgré les soucis et les doutes qu’elles ont occasionnées, ces 11 années nous  permirent de faire des rencontres bien au-delà de nos espérances, bien au-delà de ce que nous avions même imaginé. D’un professeur du collège de France, à un Docteur en philosophie, d’un chercheur au CNRS aux  responsables nationaux d’organisations sociales, syndicales ou politiques, d’élus locaux, de poètes, d’essayistes, de romanciers,  d’historiens, de photographes, d’avocats, la liste reste bien entendu non exhaustive, c’est grâce à ces rencontres  et la confiance que ces auteurs nous ont accordé que nous avons  pu construire ce catalogue.

    Bien entendu tout ne  fut pas « rose » mais si les divergences ou les attentes de quelques uns, que nous comptons sur les doigts d’une seule main, ne furent pas au RDV, elles ne le furent pas d’avantage ailleurs ce qui nous conforte dans nos choix et nous apaise dans l’analyse que nous faisons sur la situation de l’édition en France…

    Comment ne pas être inquiet, en effet, lorsque l’on sait que 80 % des 65 000 nouveautés produites en France chaque année proviennent d’éditeurs non inféodés à des groupes, c'est-à-dire totalement indépendants des puissances d’argent et que ces 80% de nouveautés représente seulement 20 % du marché, les mêmes causes produisant les même effets, la situation est identique en terme de visibilité chez les libraires…

    Dotés, dès ce mois de janvier 2011, d’un distributeur/diffuseur, d’une attachée de presse, nous comptons bien mettre plus en avant notre catalogue, ses nouveautés et son avenir.

    C’est donc, non sans une certaine nostalgie, que le 3 janvier est un jour pas comme les autres puisque c’est à cette date (1977), il y a 34 ans donc, que votre serviteur a « épousé » ce métier ô combien passionnant...

     

    www.i-editions.com

    

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu