Avertir le modérateur

Livres - Page 4

  • 2012 :Jean-Jacques Rousseau - Conseil d'un philosophe d'hier aux politiques d'aujourd'hui.

    Rouseau, philosophe, politique

    Pour commémorer à sa manière cet évènement, l’auteur a souhaité confronter les idées de l’auteur du Contrat Social aux enjeux contemporains, en composant l’esquisse d’une politique rousseauiste intégrant les données propres à l’époque, comme l’essor technique, l’explosion démographique, la mondialisation des échanges.

    Cette politique lui apparaissant comme résolument originale et progressiste, il s’est demandé, dans un second temps, si elle serait à même de contribuer à une profitable démarcation idéologique des forces socialistes, nombre d’électeurs à tort ou à raison assimilant ce discours à celui de la droite républicaine, au profit des extrêmes.

    Cette esquisse se compose de trois parties.

    La première propose un résumé de sa conception de l’éthique rousseauiste, toute politique devant être fondée sur une valeur.
    La seconde consiste en un travail d’interprétation qui, en neuf points, décline les principales mesures qu’appelle une telle éthique.
    La dernière tente de répondre à la question initiale, à savoir si l’oeuvre du Genevois répond aux enjeux contemporains.

    Quant à savoir si cette pensée peut constituer une ressource idéologique au service des forces politiques socialistes, cette question fera l’objet de la conclusion.

    A paraitre en mars 2012

  • 18 ans ... Et après ?

    18 ans avec bord.pngElles auront dix-huit ans  en  2012.

    Elles  sont  au  seuil de leur vie d’adulte, et rien, dans nos sociétés occidentales, n’est fait pour en marquer le passage, si ce n’est quelques repères flous : l’âge de la majorité, le bac pour certaines, le droit de vote, le permis de conduire.

    Alors parfois elles s’inventent seules des rites initiatiques : tatouages, piercings, grossesse non désirée avec avortement à la clé, inscription dans une association ou un parti politique, fugue, expériences à risques… Elles se bricolent un bizutage personnel qui donne un sens à ce qu’elles ressentent souvent comme un grand saut dans le vide : quitter l’adolescence pour entrer dans l’âge adulte, avec les moyens du bord. Elles se ressemblent et portent toutes pourtant en elle une histoire différente.

    L’auteure a voulu savoir qui elles étaient, ce qu’étaient aussi leurs vies aujourd’hui et leurs rêves pour demain, à travers quelques portraits de ces filles de maintenant qui incarneront les femmes d’un futur proche. Leurs histoires singulières forment en filigrane l’histoire de notre avenir.

     

    A réserver là : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=142

  • 1954 - 1962 - La guerre d'Algérie - Portraits croisés

     

    1° de couv 5Nadia.jpg1er novembre 1954, la Toussaint rouge sonne le glas de l’Algérie française. Huit ans de guerre entre la France et le FLN, embryon du futur état algérien. Huit ans d’une guerre sans merci que les livres d’Histoire ont relatée et analysée à plusieurs reprises. Pour autant, si le conflit a été largement étudié, des pans entiers de cette Histoire restent à explorer. Car la guerre d’Algérie reste un tabou encore vivace des deux côtés de la Méditerranée.

    Ces portraits proposent justement une plongée dans l’indicible. A travers, une palette de récits, de portraits, l’auteur retrace des anecdotes de guerre d’Algériens, témoins ou acteurs du conflit. Et parce que la guerre frappe aveuglément, sans considération d’âge ou de sexe, elle fait parler ces observateurs privilégiés de l’Histoire. Enfants lors du conflit, mère de famille ou militant présent en métropole entre 1954 et 1962, l’ouvrage apporte des éclairages inédits sur la guerre d’Algérie. Ce n’est pas innocent s’il accorde, aussi, une part à la transmission générationnelle de cette histoire. Parmi les témoignages, ceux des enfants d’Algériens, alors « enrôlés » dans le conflit. Une nécessité, à l’heure où l’on reconnaît au devoir de mémoire des vertus salvatrices. Si aborder la guerre d’Algérie reste douloureux pour bon nombre d’entre nous, reste que l’apaisement passera par la parole.

    Ouvrage engagé, ces portraits représentent un exercice à part entière pour l’auteur, elle-même fille d’un ancien militant du FLN. Convaincue que tout doit être dit, elle s’est attachée à dérouler les fils d’une Histoire, intrinsèquement liée à celle de sa famille.

    Pendant plusieurs mois, Nadia Henni-Moulai, a glané des témoignages auprès d’Algériens installés en France. Hommes ou femmes, tous se sont prêtés au jeu, avec enthousiasme parfois, avec pudeur souvent, avec peur aussi.

    1° de couv 5Nadia.jpg

  • L'homme féministe : un mâle à part ?

    En savoir plus ? cliquez sur la vignette au bas de cette note, merci ! Ci-dessous quelques encouragements !

    femmes,féminisme,osezleféminisme,militante

    Pour les auteures, le parcours de ces hommes leur semblait forcément être un parcours de vie particulier, singulier, passionnant. Un parcours à étudier, faire connaitre, souligner.

    Ce livre revient donc sur ces hommes, de tous horizons, âges, origines, unis par cette singularité qui fait d’eux, peut-être, des « hommes à part ». Des hommes qui sont parfois certainement montré du doigt par la gente masculine. Par cet entourage masculin qui vit suivant des codes ancestraux où la virilité, le machisme et le sexisme sont monnaie courante.

    Le livre tente de répondre à ces questions à travers des portraits écrits et photographiques.

    Un livre qui semble aujourd’hui primordial et qui correspond aux évolutions de la société. Une époque où le sexe est partout, en libre-service, mais où les rapports sexués sont encore fragmentés et régis selon des codes anciens qui laissent aux femmes et aux hommes des rôles bien trop souvent liés à leurs sexes. Une époque où, finalement, peu d’hommes osent se révolter contre cet ordre établi et obsolète.

    Un livre qui pourrait, pourquoi pas, décomplexer d’autres mâles enclins à rejoindre la cause féministe, cette cause qui clame haut et fort l’égalité entre femmes et hommes.


    Clementine Autain signe la préface et Patric Jean la postface.

    ISBN : 978-2-35930-042-0

    167 pages

    Format 155 X 240 mm

    16,90 €

    Cliquez sur cette vignette !

     

    1° de couv HF.jpg

     


     

  • Militer permet de ...

    1° de couv Militer3.pngMélange de prose malicieuse – on découvre une douzaine de portraits de militant-e-s plus vrais que nature –, et d’illustrations souvent très drôles, Militer permet de... est une ode au militantisme.

    Si des causes variées sont abordées – l’écologie, les droits des handicapés, des homosexuels, des animaux, etc. –, l’important, à chaque fois, n’est jamais là : il réside dans le fait de se responsabiliser, et de devenir, avec joie, un être social, sociable et plus libre que jamais.

    Un ouvrage qui donne la pêche, le sourire et l’envie de dépasser l’indignation pour s’engager dans l’action !

    Sandrine Delorme, essayiste (Le cri de la
    sand.png carotte, Les points sur les i) et  nouvelliste 
    (N’aie jamais  d’enfant, L’Entière Vérité,
    À  Fleur de Plume).


    Insol.png
    Insolente Veggie, ( Excellente !! ) bédéiste du célèbre blog éponyme. http://insolente0veggie.over-blog.com/



    Toutes deux activistes de la libération animale, elles ont uni leurs goûts de l’ironie et du militantisme, pour notre plus grand plaisir.

     

    Les auteures offrent leurs droits à l'association L214

     

    L214 est une association loi 1901 qui défend plus particulièrement les animaux terrestres et aquatiques destinés à l’alimentation humaine (viande, poisson, oeuf, lait). Son engagement passe par des enquêtes dans les élevages, dans la filière transport et dans les abattoirs, et par la diffusion de vidéos et de matériel militant. Elle organise aussi des actions à destination du public, des politiques ou des supermarchés. L214 souhaite que notre société en arrive à reconnaître que les animaux ne sont pas des biens à notre disposition et ne permette plus qu'ils soient utilisés comme tels.


    Vous pouvez vous aussi soutenir L214 en adhérant à l’association ou en réalisant un don sur
    www.l214.com

    Cliquez sur cette vignette, merci !

     

    1° de couv Militer3.png

     

     

  • Nos ancêtres les Sans-culottes

    sarkozy,besson,révolution,guerreEn rédigeant Nos ancêtres les Sans-culottes, l’auteur a voulu apporter sa pierre tombale à cet archi-faux débat sur l’identité nationale «introuvable» que veulent imposer aux Français mal-nés des gens de gouvernement benêts, il est vrai élus grâce à l’apport de voix pétainistes de souche, par ailleurs si honteusement récupérées.

     
    Ce pseudo débat cousu de flics blancs, et qui louche gravement, via les nouvelles «Burqassines», du côté de l’incitation à la haine raciale, est à l’évidence anti-républicain primaire – au sens de la première république, celle issue de la Révolution Française – et ne peut déboucher que sur ce nationalisme sanguinaire jadis inventé, après le désastre de Sedan en 1870, par les promoteurs de massacres de communards, de grévistes rouges, de poilus héroïques, de «congés payés», de FFI ou de FTP, sans oublier ceux de bamboulas, de chinetoques et autres bougnoules de circonstances avec, en fond de French touch, le massacre des célébrissimes youpins…
    Mais de Guy Môquette-t-on?
     
    Nos ancêtres les Sans-culottes, en effet, se veut être un essai partant d’un seul postulat : Que le Moyen-âge ne se termine pas en 1492, date officielle de la découverte du continent amérindien – Rappelons au passage le bilan désopilant fait cinq cents ans plus tard par Rigoberta Menchu, Maya guatémaltèque et, accessoirement, prix Nobel de la Paix : « Les Blancs n’ont jamais découvert l’Amérique ! » –, mais en 1789, début réel de cette période que des historiens par trop unanimes, l’eussent-ils faite démarrer à la Renaissance, avaient doctement baptisée Les temps modernes. De fait, ce postulat conteste au possible l’affirmation faite conjointement par deux des plus éminents de ces historiens, François Furet et Mona Ozouf pour les nommer, à savoir que la Révolution Française serait terminée depuis belle buvette et qu’elle n’était qu’une péripétie, voire une parenthèse – on n’ose dire un point de détail – dans l’Histoire de France en général et dans celle du monde libre en particulier.

    Rédacteur en sous-chef de la revue thématique «Social-Traître» (chien_enroue@yahoo.fr), Toulouse-la-rose est par ailleurs histrionrien à l’IMB, soit l’Institut du Monde Basque (astopituhandi@yoopi.fr)

     

  • Le prix Jean l'Anselme Pour Abidine Dino

    1° de couv Abidine L'Anselme.jpgAbidine Dino, né en 1913 à Istanbul et exposa ses premiers dessins dès 1931.

    Il fit des études à Paris et à Leningrad où il rencontra Meyerhold et Eisenstein. Artiste immense du 20e siècle, Il s’installa à Paris en 1952, fréquenta Aragon, Soupault, Tzara, Prévert, Cocteau, Malraux et Gertrude Stein...

    Il eut une grande influence sur Yasar kemal et une indéfectible amitié pour le poète Nâzim Hikmet, Abidine fut un ambassadeur inlassable de la culture turque.

    Ces expositions dans toutes les capitales européennes, en Turquie même aujourd’hui, témoignent de l’actualité du peintre, de sa renommée.


    On mesure, dans cet essai de biographie, la part qu’il prit et prend dans l’expression artistique, lui qui ne céda jamais à l’idéologie.

    Il se réfugia dans la création toujours en prise sur la réalité de son époque pour livrer un témoignage marqué d’utopie et d’espoir.

    Abidine est mort en 1993 mais il nous lègue l’épopée de sa vie sous la plume de Jean-Pierre Deléage avec la complicité de Guzine Dino : des mains, des couleurs fertiles, un œil malicieux tout empreint d’humanisme. culture,abidine dino,déléage,pérez sécheret,tiurquie


    C'est là : http://www.i-editions.com/

  • Allain Leprest et Francesca Sollevile

    Sacré cocos !!!

    http://youtu.be/J0-5AfG-dDg

     

     

    www.i-editions.com

    1° de couv Leprest.jpg

  • Fusillés par la Patrie

    1° de couv Franz.jpg 

    Le titre de cet essai « Fusillés par la Patrie » n’a pas été choisi par ironie désabusée, comme il aurait pu l’être.

    Il est un rappel de l’hymne « Mourir pour la Patrie », que les autorités militaires faisaient sonner devant la dépouille de ceux qu’elle venait de faire exécuter pour l’exemple.

    Quelques vers de ce chant « patriotique » méritent d’être cités pour leur cynisme :

     « Nous, amis, qui loin des batailles

     Succombons dans l’obscurité

     Vouons au moins nos funérailles

    A la France et à la Liberté ».

    Il n’y a rien à ajouter, si ce n’est le cri de quelques condamnés à l’annonce de la sentence : "Putain de justice" ou "Putain d’armée", mais la plupart étaient trop respectueux de l’autorité pour se révolter ou trop vaincus par le malheur; ils acceptaient en silence l’injuste sentence.

     Franz Van der Motte est Avocat à la Cour d'Appel de Paris. Il est l’auteur de biographies duDSC09469.JPG Colonel Rossel, de Louise Michel et de Jeanne Labourbe, mais aussi d’un essai historique sur le mouvement de la Rose Blanche : étudiants allemands de vingt ans exécutés pour s’être élevés contre le nazisme dès 1942 et d’ouvrages sur la laïcité et l’immigration publiés aux Editions l’Harmattan et les Points sur les i.


    ISBN : 978-2-35930-047-5

    A paraitre - Janvier 2012

     

  • Mélenchon, le seul ?

    mélenchon,pcf,parti de gauche,front de gaucheNous voici aujourd’hui à quelques encablures d’une élection présidentielle qui fait trembler l’apparatchik de droite, au moins aussi futé que certains de ses rivaux sociaux-démocrates, sans oublier les hordes frontistes.


    En attendant le vote qui rafraîchira le visage de Marianne, continuons de secouer le cocotier, portons le fer de notre indignation partout où cela nous sera possible.


    Soutenons, dans le tas de prétendants au trône, celui qui justement veut le briser,et tout remettre en marche.


    Celui qui saura nous entendre, nous réunir, nous redonner confiance, nous insuffler cet idéal dont le peuple tunisien vient de prouver qu’il demeurait vivant.


    Un homme qui ne faiblit pas, un homme que porte, en plus d’une puissance de tribun, une foi inébranlable en des lendemains heureux.


    Inutile de donner son nom, vous le connaissez tous.

    Cliquez ci-dessous :

    couv Mélenchon3.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu