Avertir le modérateur

des livres et moi - Page 9

  • 18 ans ... Et après ?

    18 ans avec bord.pngElles auront dix-huit ans  en  2012.

    Elles  sont  au  seuil de leur vie d’adulte, et rien, dans nos sociétés occidentales, n’est fait pour en marquer le passage, si ce n’est quelques repères flous : l’âge de la majorité, le bac pour certaines, le droit de vote, le permis de conduire.

    Alors parfois elles s’inventent seules des rites initiatiques : tatouages, piercings, grossesse non désirée avec avortement à la clé, inscription dans une association ou un parti politique, fugue, expériences à risques… Elles se bricolent un bizutage personnel qui donne un sens à ce qu’elles ressentent souvent comme un grand saut dans le vide : quitter l’adolescence pour entrer dans l’âge adulte, avec les moyens du bord. Elles se ressemblent et portent toutes pourtant en elle une histoire différente.

    L’auteure a voulu savoir qui elles étaient, ce qu’étaient aussi leurs vies aujourd’hui et leurs rêves pour demain, à travers quelques portraits de ces filles de maintenant qui incarneront les femmes d’un futur proche. Leurs histoires singulières forment en filigrane l’histoire de notre avenir.

     

    A réserver là : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=142

  • Révolte, amertume, rebond - Politique ou spectacle ?

    Révolte3.pngLes élections du printemps 2012 marqueront, ou auront marqué, un moment charnière de l’histoire de notre pays, donc de celle de l’Europe. Et tout le monde le sent, qui se passionne pour les choix esquissés. Au-delà d’une poursuite de la gouvernance actuelle ou de son remplacement par une autre, ce n’est plus en effet d’alternance dont il va s’agir, ou dont il se sera agi, mais plutôt d’un choix entre la poursuite du mouvement de balancier de la VIème République et un changement radical de système. Lequel nous conduira de notre société  marchande à une forme d’organisation qu’il nous reste à élaborer.

    Moment d’autant plus crucial pour nous qui avons perdu la liberté que nous pensions acquise : notre terre gronde, notre tête brûle, son climat se dérègle, et les tsunamis nous menacent désormais aussi gravement que le totalitarisme financier que nous subissons.

    Un choix, donc, entre le conservatisme d’une droite obsolète, obtuse et suicidaire, et les attentes d’une gauche de combat.

    Saurons-nous nous extraire du piège où nous aura poussé notre immaturité, atteindre l’âge adulte, nous engager sur la voie du progrès ?

    Suite à son précédent ouvrage (Lettre ouverte au Peuple de Gauche), Michel Cornillon poursuit ici, d’une plume dévastatrice, trempée dans un humour grinçant, sa démolition du système libéral et invite le lecteur à réfléchir avec lui à une façon plus saine d’envisager l’avenir.

    Le lien : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=139

    Disponible

  • La France que nous voulons


    flyer speed dating hdef.jpgAnas Jaballah ( La France que nous voulons ) participe ce dimanche 26 février : Les acteurs de la diversité rencontrent les candidats à la présidentielle ou leurs représentants.

    Parmi ces intervieweurs, Ayoko Mensah (rédactrice en chef Afriscope), Gilles Sokoudjou (président des Indivisibles), Anas Jaballah (La France que nous voulons), Anas Nadjar (directeur de publication Med’in Marseille), Farid Mebarki (président de Presse&Cité), Marc Cheb Sun (directeur de publication Respect Mag).

    Eva Joly (EELV), Philippe Poutou (NPA), Fadila Mehal (Modem), ainsi que l’équipe de campagne du Front de gauche et de l’UMP ont d’ores et déjà confirmé leur présence.

    Le lien est là, merci : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=132


  • « Rien vu, rien entendu... »

    1° de couv MN.jpgBande Dessinée satirique sur l’inceste et la pédocriminalité.

    Graphistes, scénaristes, coloristes, 31 intervenants se sont attelés à un travail REMARQUABLE !

    Imaginez une révolte de moutons noirs décidés à décortiquer l’un des sujets les plus tabous de notre société : celui que personne ne veut ni voir, ni entendre : le viol des enfants.

    Accompagnez ce troupeau hors du commun, sur les chemins tortueux d’une vérité concernant notre société contemporaine, racontée avec une pointe d’humour, de sarcasme, d’agacement, de colère et de poésie.

    Investissez ce livre de votre regard, de vos pensées, de vos commentaires, de vos ricanements.

    Soyez choqués, attristés, abasourdis, indignés mais que plus jamais ce sujet ne vous laisse indifférents.


    Sortie Avril/mai 2012

     

    Cliquez sur cette vignette !

    1° de couv MN.jpg


    Coordinatrice du projet : Sandrine Apers

    Sandrine est Présidente de l’association Le Monde à Travers un Regard et co-fondatrice du Centre de Recherches Internationales et de Formation sur l’Inceste et la Pédocriminalité (CRIFIP), elle est également formatrice et conférencière sur le thème des violences sexuelles.

    Humaniste et militante, elle écrit depuis plusieurs années. Elle est notamment l’auteur de divers articles sur l’inceste (Elsevier Masson) et sa présence combative est offerte dans les ouvrages tels que : 

    • Livre “Etre parent après l’inceste”, éditions J.Lyon (2009)

    • Postface du livre “La force d’avancer” de Mélody Moore, éditions Les Nouveaux Auteurs (2011)

    • livret “Signaux d’alerte & phrases assassines, les violences sexuelles sur les mineurs” en collaboration avec Caroline Dewaele et la préface de Muriel Salmona (2011)

    • Préface du livre “La femme algérienne, face à la législation, religion, violence, tabous et fléaux de la société. Regard comparatif sur la législation marocaine et tunisienne” de Samir Rekik, éditions Edilivre (2012) 

    Sa volonté est de montrer ce que personne ne veut voir, de casser les mythes et les clichés souvent véhiculés par une société qui marche sur la tête, de rétablir une vision du monde plus juste et plus humaine en ne sombrant jamais dans le misérabilisme. .

    • Couverture réalisée par Sanrankune
  • Un bien bel article !

    Visuel de l'exposition L'Homme féministe : un mâle à part ? © Editions Les points sur les i

    Sont-ils vraiment à part ces hommes de 19 à 70 ans qu’Emmanuelle Barbaras et Marie Devers ont rencontrés, pour écrire L’Homme féministe : un mâle à part ?, un livre au sujet rare ?

    Clémentine Autain l’a préfacé et Patrice Jean conclu.
    La première, co-fondatrice de l’association Mix-cité, se réjouit que « la mixité du combat féministe s’affirme ».
    Pour le second, réalisateur pro-féministe, les hommes ont beaucoup à gagner à abandonner certains privilèges. Tous deux posent le postulat qu’égalité rime avec liberté.

    Ils sont de tous âges, professions et milieux, les hommes de ce livre. Certains ont eu des mères féministes, d’autres des familles très traditionnelles, certains sont tombés dans le féminisme tout petits, d’autres plus tard.

    La plupart sont des militants politiques, syndicaux ou associatifs. Ils avouent vivre de nombreuses railleries, moqueries, mais persistent dans leur engagement auprès des femmes avec enthousiasme et fierté.

    Couverture du livre L'Homme féministe : un mâle à part ?Ils n’ont peur de rien ces hommes féministes, comme Romain, assistant parlementaire, qui s’est retrouvé au poste pour avoir réalisé un pochoir pour la campagne « Osez le clitoris » dans le métro. Il en est sorti après avoir sensibilisé au clitoris tout le commissariat.
    Il y a les précurseurs, comme Eric, magasinier, premier homme à prendre un congé parental dans les Yvelines, mais qui ne trouve en rien sa décision héroïque.

    D’autres ne mâchent pas leurs mots comme Mathieu, archiviste, qui râle : « C’est quoi ce modèle d’homme de merde qu’on nous impose ? » Il ajoute qu’il est plus facile pour un homme de se déclarer féministe que pour une femme, ce que nous expliquait également Eric Fassin.

    Raphaël, photographe, affirme que « le féminisme c’est l’avenir de la démocratie » et Michel, retraité, que « pour les hommes, accepter la domination masculine revient à manquer de respect envers nous-mêmes ».
    Livio, chercheur, quant à lui se sent un peu isolé dans son combat.

    Reconnaissons-le, les hommes engagés auprès des femmes pour une société plus égalitaire ne sont pas légion. Pour preuve, dans le cadre de ce dossier, EGALITE a interrogé plusieurs hommes que l’on retrouve dans le livre.

    A part, l’homme féministe ? Certes, il l’est aujourd’hui encore, car rare.

    Faudra-t-il attendre quelques centaines d’années, comme le prédit Françoise Héritier, pour que la société devienne égalitaire et que le féminisme au masculin ne devienne une banalité ?

    Alors pour être révolutionnaires, messieurs, vous avez là, dans ce livre, de beaux exemples à suivre.

    Caroline Flepp – EGALITE

    Lien :  http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=127

  • 1954 - 1962 - La guerre d'Algérie - Portraits croisés

     

    1° de couv 5Nadia.jpg1er novembre 1954, la Toussaint rouge sonne le glas de l’Algérie française. Huit ans de guerre entre la France et le FLN, embryon du futur état algérien. Huit ans d’une guerre sans merci que les livres d’Histoire ont relatée et analysée à plusieurs reprises. Pour autant, si le conflit a été largement étudié, des pans entiers de cette Histoire restent à explorer. Car la guerre d’Algérie reste un tabou encore vivace des deux côtés de la Méditerranée.

    Ces portraits proposent justement une plongée dans l’indicible. A travers, une palette de récits, de portraits, l’auteur retrace des anecdotes de guerre d’Algériens, témoins ou acteurs du conflit. Et parce que la guerre frappe aveuglément, sans considération d’âge ou de sexe, elle fait parler ces observateurs privilégiés de l’Histoire. Enfants lors du conflit, mère de famille ou militant présent en métropole entre 1954 et 1962, l’ouvrage apporte des éclairages inédits sur la guerre d’Algérie. Ce n’est pas innocent s’il accorde, aussi, une part à la transmission générationnelle de cette histoire. Parmi les témoignages, ceux des enfants d’Algériens, alors « enrôlés » dans le conflit. Une nécessité, à l’heure où l’on reconnaît au devoir de mémoire des vertus salvatrices. Si aborder la guerre d’Algérie reste douloureux pour bon nombre d’entre nous, reste que l’apaisement passera par la parole.

    Ouvrage engagé, ces portraits représentent un exercice à part entière pour l’auteur, elle-même fille d’un ancien militant du FLN. Convaincue que tout doit être dit, elle s’est attachée à dérouler les fils d’une Histoire, intrinsèquement liée à celle de sa famille.

    Pendant plusieurs mois, Nadia Henni-Moulai, a glané des témoignages auprès d’Algériens installés en France. Hommes ou femmes, tous se sont prêtés au jeu, avec enthousiasme parfois, avec pudeur souvent, avec peur aussi.

    1° de couv 5Nadia.jpg

  • Mélenchon...

    |

    Mélenchon2.png

    Nous voici aujourd’hui à quelques encablures d’une élection présidentielle qui fait trembler l’apparatchik de droite, au moins aussi futé que certains de ses rivaux sociaux-démocrates, sans oublier les hordes frontistes.
    En attendant le vote qui rafraîchira le visage de Marianne, continuons de secouer le cocotier, portons le fer de notre indignation partout où cela nous sera possible.
    Et soutenons, dans le tas de prétendants au trône, celui qui justement veut le briser,et tout remettre en marche.
    Celui qui saura nous entendre, nous réunir, nous redonner confiance, nous insuffler cet idéal dont le peuple tunisien vient de prouver qu’il demeurait vivant.
    Un homme qui ne faiblit pas, un homme que porte, en plus d’une puissance de tribun, une foi inébranlable en des lendemains heureux.
    Inutile de donner son nom, vous le connaissez tous.


    Le lien : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=129

  • L'homme féministe : un mâle à part ?

    En savoir plus ? cliquez sur la vignette au bas de cette note, merci ! Ci-dessous quelques encouragements !

    femmes,féminisme,osezleféminisme,militante

    Pour les auteures, le parcours de ces hommes leur semblait forcément être un parcours de vie particulier, singulier, passionnant. Un parcours à étudier, faire connaitre, souligner.

    Ce livre revient donc sur ces hommes, de tous horizons, âges, origines, unis par cette singularité qui fait d’eux, peut-être, des « hommes à part ». Des hommes qui sont parfois certainement montré du doigt par la gente masculine. Par cet entourage masculin qui vit suivant des codes ancestraux où la virilité, le machisme et le sexisme sont monnaie courante.

    Le livre tente de répondre à ces questions à travers des portraits écrits et photographiques.

    Un livre qui semble aujourd’hui primordial et qui correspond aux évolutions de la société. Une époque où le sexe est partout, en libre-service, mais où les rapports sexués sont encore fragmentés et régis selon des codes anciens qui laissent aux femmes et aux hommes des rôles bien trop souvent liés à leurs sexes. Une époque où, finalement, peu d’hommes osent se révolter contre cet ordre établi et obsolète.

    Un livre qui pourrait, pourquoi pas, décomplexer d’autres mâles enclins à rejoindre la cause féministe, cette cause qui clame haut et fort l’égalité entre femmes et hommes.


    Clementine Autain signe la préface et Patric Jean la postface.

    ISBN : 978-2-35930-042-0

    167 pages

    Format 155 X 240 mm

    16,90 €

    Cliquez sur cette vignette !

     

    1° de couv HF.jpg

     


     

  • Liberté sur paroles ce lundi 2 janvier

    bandeau.png

    C'est ce lundi 2 janvier qu'Eugénie Barbezat reçoit El Yamine Soum, Anas Jaballah et Alain Guillo pour son émission "Liberté sur Paroles". Il sera question de l'excellent livre "La France que nous voulons" et de l'édition indépendante.
    RDV sur Aligre FM à 9 heures

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu