Avertir le modérateur

algérie

  • 1954 - 1962 - La guerre d'Algérie - Portraits croisés

     

    1° de couv 5Nadia.jpg1er novembre 1954, la Toussaint rouge sonne le glas de l’Algérie française. Huit ans de guerre entre la France et le FLN, embryon du futur état algérien. Huit ans d’une guerre sans merci que les livres d’Histoire ont relatée et analysée à plusieurs reprises. Pour autant, si le conflit a été largement étudié, des pans entiers de cette Histoire restent à explorer. Car la guerre d’Algérie reste un tabou encore vivace des deux côtés de la Méditerranée.

    Ces portraits proposent justement une plongée dans l’indicible. A travers, une palette de récits, de portraits, l’auteur retrace des anecdotes de guerre d’Algériens, témoins ou acteurs du conflit. Et parce que la guerre frappe aveuglément, sans considération d’âge ou de sexe, elle fait parler ces observateurs privilégiés de l’Histoire. Enfants lors du conflit, mère de famille ou militant présent en métropole entre 1954 et 1962, l’ouvrage apporte des éclairages inédits sur la guerre d’Algérie. Ce n’est pas innocent s’il accorde, aussi, une part à la transmission générationnelle de cette histoire. Parmi les témoignages, ceux des enfants d’Algériens, alors « enrôlés » dans le conflit. Une nécessité, à l’heure où l’on reconnaît au devoir de mémoire des vertus salvatrices. Si aborder la guerre d’Algérie reste douloureux pour bon nombre d’entre nous, reste que l’apaisement passera par la parole.

    Ouvrage engagé, ces portraits représentent un exercice à part entière pour l’auteur, elle-même fille d’un ancien militant du FLN. Convaincue que tout doit être dit, elle s’est attachée à dérouler les fils d’une Histoire, intrinsèquement liée à celle de sa famille.

    Pendant plusieurs mois, Nadia Henni-Moulai, a glané des témoignages auprès d’Algériens installés en France. Hommes ou femmes, tous se sont prêtés au jeu, avec enthousiasme parfois, avec pudeur souvent, avec peur aussi.

    1° de couv 5Nadia.jpg

  • Le printemps Arabe !

    Le printemps arabe !

    1° de couv Aube.pngLe 5 juillet 1962, la guerre d’Algérie se terminait et le peuple algérien prenait son envol pour une place dans le concert des nations.

    Mais cette quête n’est pas facile, car il ne suffit pas d’une indépendance, même chèrement acquise, pour mener à bon port un peuple et un pays. Il y a même une incompatibilité à sortir d’une guerre et prendre immédiatement les rennes d’un pays fraîchement libéré.

    En effet, depuis des temps immémoriaux et les deux exemples les plus proches, ceux de Winston Churchill et du général de Gaulle, sont instructifs, à cet égard, nous savons que les qualités requises pour libérer un pays ne sont pas les mêmes que celles qu’il faut pour le gouverner et l’administrer.

    Pour avoir méconnu ce principe et persisté dans l’exercice du pouvoir sans avoir les qualités nécessaires, les dirigeants algériens ont confondu force brute et autorité morale, éthique et fidélité à l’intérêt de groupe, les biens de l’Etat et les désirs insatiables de leurs hommes liges, la confidentialité nécessaire et le goût du secret poussé jusqu’à la caricature.

    Leurs errements ont conduit à l’explosion d’une société musulmane, à peine sortie du sous-développement qui a compris que le socialisme n’était qu’un instrument de son aliénation et en aucun cas le choix d’un développement réfléchi.

    Ce livre, n’a pas l’ambition de démonter les mécanismes qui ont conduit à l’explosion qui a traumatisé l’Algérie, il s’agit seulement d’un témoignage au quotidien de cette descente aux enfers d’un peuple qui, en toute innocence avait pourtant mis tout son espoir dans ses dirigeants et dont l’attente a été trahie...

    ISBN : 978-2-35930-30-7

    214 pages - 148 X 210

    16,90 €

     

     

    1° de couv Aube.png

  • Le Maghreb des livres

    Nous sommes heureux de vous informer que notre Amie, Zohra Mahi, participera au prochain Maghreb des livres et signera son livre le samedi  5 février 2011... à vos agendas !

    mdl17_320.jpgL’association « Coup de soleil »

    17ème Maghreb des livres


    samedi 5 et dimanche 6 février 2011

    dans les prestigieux salons de l’Hôtel de ville de Paris

    logo.pngbtn_maghreb_livres.png


    Zohra Mahi - avocate, écrivaine - signera son ouvrage -Des intrus dans le jardin du Bey-


    Pour en savoir plus sur ce remarquable ouvrage, merci de cliquer sur cette vignette :

    1° de couv Intrus.png


  • Nouveautés février 2011

    Nouveautés février 2011, pour plus d'infos, merci de cliquer sur ces vignettes.

    1° de couv site Carotte.png[…] Je suis devenue végétarienne parce que j’ai compris ce qui se cachait de l'autre côté de mon assiette. Pour le veau, comme pour tout autre animal devenu viande. Je n’avais alors aucune idée des conséquences, ni de la longue évolution qui m’attendait, ni de brusquement devenir, simplement parce que je changeais mon alimentation, une sorte d’objecteur de conscience. […] Les mouvements pour le végétarisme, pour le véganisme et pour les droits des animaux ne cessent de préoccuper les consciences collectives et s’invitent de plus en plus souvent dans les médias. Sandrine Delorme, à travers un récit de vie, drôle, nourri par de nombreuses réflexions, répond avec brio à une foultitude de questions : qui sont les « VG » ? Pourquoi et comment devient-on végétarien, végétalien, végane, militant de la cause animale ? 1° de couv Aube.png

    Le 5 juillet 1962, la guerre d’Algérie se terminait et le peuple algérien prenait son envol pour une place dans le concert des nations. Mais cette quête n’est pas facile car il ne suffit pas d’une indépendance, même chèrement acquise, pour mener à bon port un peuple et un pays. Il y a même une incompatibilité à sortir d’une guerre et prendre immédiatement les rennes d’un pays fraîchement libéré. En effet, depuis des temps immémoriaux et les deux exemples les plus proches, ceux de Winston Churchill et du général de Gaulle, sont instructifs, à cet égard, nous savons que les qualités requises pour libérer un pays ne sont pas les mêmes que celles qu’il faut pour le gouverner et l’administrer...

    1° de couv Tu ne discrimenras pas.png

    Il y a des injonctions que les professionnels de terrain aimeraient pouvoir honorer : éviter de discriminer, quoi de plus naturel, quoi de plus normal ? Et pourtant… Que de dilemmes professionnels pour répondre à cette exigence fondamentale ! Traiter tout le monde de la même manière au nom de l’égalité ou traiter chacun en fonction de ses difficultés, toujours au nom de l’égalité ? Et quand les caractéristiques identitaires (sexe, âge, apparence physique…) deviennent des difficultés dans l’accès l’emploi, au logement, aux services, faut-il les prendre en compte pour mieux les accompagner ou les nier pour ne pas risquer de rompre l’égalité?

    Couv Gaston Coutésite.png

    Chansonnier-poète -les deux mots s’amourachent parfois- Couté a eu à son époque une incontestable popularité, reflet de sa capture de la réalité en phrasés simples, directs, et en séquences rythmées à dire à haute-voix. Il n’en privait pas, dans la rue, les cafés, testant ses textes auprès de compagnons d’infortune puis, plus après, dans les cabarets du début du siècle qui alignaient, il faut le dire, une certaine faune. La poésie journale de Gaston Couté, révoltée contre l’oppression, tissera de textes en strophes une petite musique des humbles, des exploités. Elle fera mouche sans nourrir son homme et celui-ci sans doute parce qu’il manquait de pain, de presque tout, se nourrissait de peindre la condition faite aux humains du labeur.

    Retrouvez-nous sur le site, cliquez sur le logo...

    Les Points sur les i
    medium_logofinal002.jpg

     

  • L'aube était radieuse

    1° de couv Aube.pngLe 5 juillet 1962, la guerre d’Algérie se terminait et le peuple Algérien prenait son envol pour une place dans le concert des nations.

    Mais cette quête n’est pas facile car il ne suffit pas d’une indépendance, même chèrement acquise, pour mener à bon port un peuple et un pays. Il y a même une incompatibilité à sortir d’une guerre et prendre immédiatement les rennes d’un pays fraîchement libéré.

    En effet, depuis des temps immémoriaux et les deux exemples les plus proches, ceux de Winston Churchill et du Général de Gaulle sont instructifs, à cet égard, nous savons que les qualités requises pour libérer un pays ne sont pas les mêmes que celles qu’il faut pour le gouverner et l’administrer.

    Pour avoir méconnu ce principe et persisté dans l’exercice du pouvoir sans avoir les qualités nécessaires, les dirigeants algériens ont confondus force brute et autorité morale, éthique et fidélité à l’intérêt de groupe, les biens de l’état et les désirs insatiables de leurs hommes liges, la confidentialité nécessaire et le goût du secret poussé jusqu’à la caricature.

    Leurs errements on conduit à l’explosion d’une société musulmane, à peine sortie du sous développement qui a compris que le socialisme n’était qu’un instrument de son aliénation et en aucun cas le choix d’un développement réfléchi.

    Ce livre, n’a pas l’ambition de démonter les mécanismes qui ont conduit à l’explosion qui a traumatisé l’Algérie, il s’agit seulement d’un témoignage au quotidien de cette descente aux enfers d’un peuple qui, en toute innocence avait pourtant mis tout son espoir dans ses dirigeants et dont l’attente a été trahie.

    ISBN : 978-2-35930-030-7

    A paraitre

  • Zohra Mahi en signature

    Zohra Mahi en signature à la librairie Résistances ce samedi 06 novembre 2010 à 17H30.

    Librairie Résistances
    Cliquez sur le lien ci-dessus ou sur la vignette ci-dessous

    1° de couv Intrus.png

  • Témoignages

    Dans le cadre d'un projet littéraire, nous recherchons des témoignages de femmes durant la guerre d'Algérie, merci de laisser vos coordonnées sur cette adresse courriel alainguilloediteur@gmail.com ou téléphoner au 06 80 17 71 08 - Merci

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu