Avertir le modérateur

auteurs

  • 3 janvier 1977 - 3 janvier 2011 - 34 ans...

    logofinal.jpgCe n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.

    Cette citation de Sénèque, toute facile à dire n’en reste pas moins plus complexe qu’elle n’y parait.

    Les points sur les i, a vu le jour un 22 août 2000,  possède pas loin de 140 titres, une trentaine d’expositions et la production de 3 CD.

    Le long fleuve tranquille que notre imagination nous avait laissé entrevoir nous a fait découvrir les embûches et contraintes de toutes sortes pour mener à bien une volonté éditoriale pour se doter d’un catalogue militant, sans langue de bois, volontairement dérangeant, politiquement incorrecte, totalement en dehors des clichés marchands.

    La ligne éditoriale repose donc sur une démarche engagée qui soutient les ouvrages proposant une réflexion sur des problématiques telles que la paix, l'immigration, le travail, les violences faites aux femmes, le syndicalisme, les sciences sociales et humaines, quelle qu’en soit leur forme, récits, essais, romans, biographies, poésie, théâtre, expositions, DVD…

    Malgré les soucis et les doutes qu’elles ont occasionnées, ces 11 années nous  permirent de faire des rencontres bien au-delà de nos espérances, bien au-delà de ce que nous avions même imaginé. D’un professeur du collège de France, à un Docteur en philosophie, d’un chercheur au CNRS aux  responsables nationaux d’organisations sociales, syndicales ou politiques, d’élus locaux, de poètes, d’essayistes, de romanciers,  d’historiens, de photographes, d’avocats, la liste reste bien entendu non exhaustive, c’est grâce à ces rencontres  et la confiance que ces auteurs nous ont accordé que nous avons  pu construire ce catalogue.

    Bien entendu tout ne  fut pas « rose » mais si les divergences ou les attentes de quelques uns, que nous comptons sur les doigts d’une seule main, ne furent pas au RDV, elles ne le furent pas d’avantage ailleurs ce qui nous conforte dans nos choix et nous apaise dans l’analyse que nous faisons sur la situation de l’édition en France…

    Comment ne pas être inquiet, en effet, lorsque l’on sait que 80 % des 65 000 nouveautés produites en France chaque année proviennent d’éditeurs non inféodés à des groupes, c'est-à-dire totalement indépendants des puissances d’argent et que ces 80% de nouveautés représente seulement 20 % du marché, les mêmes causes produisant les même effets, la situation est identique en terme de visibilité chez les libraires…

    Dotés, dès ce mois de janvier 2011, d’un distributeur/diffuseur, d’une attachée de presse, nous comptons bien mettre plus en avant notre catalogue, ses nouveautés et son avenir.

    C’est donc, non sans une certaine nostalgie, que le 3 janvier est un jour pas comme les autres puisque c’est à cette date (1977), il y a 34 ans donc, que votre serviteur a « épousé » ce métier ô combien passionnant...

     

    www.i-editions.com

    

  • Editions Guillo-Rouxel

    Voici ce que j'ai reçu, je suis heureux de vous le donner, je l'offre à ceux qui savent qu'il existe des gens pas trop "moches" dans leur tête, les autres, ceux qui  pensent le contraire et  ne venant plus ici, nous les laissons pour ce qui sont, c'est à dire pas grand chose...

     

     

    Je pense être un homme simple, qui trouve les autres trop compliqués !

    J’écris depuis que je sais lire et c’est ma thérapie. J’ai griffonné des pages et des pages sur des centaines de cahiers. Jamais je ne me relis au grand dam de mon éditeur. C’est simple, je suis heureux, épanoui, en phase avec mon équilibre quand je commence une histoire. Je me transforme en héros anonyme, je voyage, je fantasme, je vis !

    Même en qualité de collaborateur anonyme, je suis bien. Je me moque de la suite de mes écrits, quand ils doivent subvenir aux besoins d’un auteur présumé. J’accepte, car l’éditeur me connaît et m’apprécie. Cela me suffit. Bien sûr, il y a l’argent. Mais ce n’est pas ma première préoccupation. Je les ai tous oublié, sauf un ! C’est normal, c’était mon premier bouquin. L’auteur a demandé à l’éditeur de ne rien changer au manuscrit. A chaque fois qu’il faisait une télé, il m’appelait et me disait : « Tout ça c’est pour toi ! ».

    Le seul métier que j’aurais pu faire avec autant d’engagement : vétérinaire. Je dis toujours à mon entourage, que j’ai dû être CHIEN dans une vie antérieure.

    Je n’accepte pas la souffrance des êtres. Je voudrais de toutes mes forces, de toutes mes ondes positives donner aux enfants malades la possibilité de vivre normalement. Offrir à ces enfants le droit d’espérer ! C’est cela qui m’empêche de me rapprocher du divin.  Je sais que l’homme a besoin d’un dieu.

    La chanson qui m’a pris la tête et que j’écoute toujours religieusement « NE ME QUITTE PAS » de Jacques Brel. Pour les harmonies musicales ma référence est sans contestation les « BEATLES ».  Dommage que ces artistes n’aient pas composé ensemble !

    Pourquoi j’ai choisi de devenir « aussi » éditeur ?

    Parce que Alain GUILLO m’a ouvert la porte de la connaissance du métier, de la tolérance et de la solidarité. Cet homme qui connaît parfaitement le petit monde du livre, c’est décalé pour offrir aux auteurs talentueux et inconnus, la possibilité de faire connaître leurs ouvrages.  Lui ne flirte pas avec l’argent ou les magouilles. Il aime les bouquins, il aime les gens qui les font…et les autres !

    J’écris, je lève la tête vers le ciel. Je vois les nuages gorgés d’eau qui passent. C’est la vie !

    medium_portrait_2.jpg

    Patrick Rouxel

    Co-Fondateur des Editions Guillo-Rouxel

  • Alliance des éditeurs indépendants !

    Déclaration des éditeurs indépendants et solidaires

    La globalisation économique et financière touche toutes les activités humaines et creuse chaque jour davantage le fossé entre les plus riches et les plus pauvres. Le secteur éditorial n’échappe pas à cette logique dominante. Pourtant sa responsabilité est essentielle dans la diffusion d’idées, d’analyses et de propositions permettant d’affronter les grands défis de notre époque.

    Les éditeurs indépendants subissent aujourd’hui une forte pression économique, dans un contexte de concentration financière de leur secteur, de plus en plus dominé par des groupes monopolistiques et prédateurs pour les marchés locaux. Cette pression nuit à leur capacité de diffuser des idées, des valeurs et des propositions, de les mettre en débat. Dans de nombreux pays, leur liberté d’expression, de création et de diffusion est par ailleurs limitée.

    Nous, soixante éditeurs indépendants provenant de 35 pays du monde entier, avec force que le livre est un bien public et non une simple marchandise, et que d’autres régulations que celles du seul marché sont nécessaires.

    Nous nous engageons à partager et à mettre en commun nos connaissances, nos savoir-faire et nos comportements professionnels au service de la solidarité, de la justice sociale, de la culture de la paix et du refus des préjugés. Nous affirmons le rôle essentiel du livre dans l’enrichissement de l’imaginaire, dans les processus éducatifs, dans le développement social et dans la construction de la citoyenneté.

    Editeurs indépendants, engagés et solidaires, nous souhaitons à la fois nous unir dans l’action, sur la base d’une éthique commune, et valoriser la diversité culturelle.

    Nous affirmons notre volonté de défendre et de promouvoir l’édition indépendante ; contre l’esprit de concentration, nous décidons de promouvoir l’esprit d’association. Nous voulons contribuer ensemble à la démocratisation de l’accès au livre, à la libre circulation des idées et des publications.

    Nous nous engageons collectivement à promouvoir entre nous des accords commerciaux solidaires, particulièrement en suscitant et développant les processus de coédition, de traduction, de diffusion commune entre éditeurs du Sud, entre éditeurs du Nord et entre éditeurs du Nord et du Sud.

    Nous voulons renforcer la création et la production locale et instaurer un meilleur équilibre et un meilleur dialogue entre les différentes cultures. Nous croyons à une nécessaire « bibliodiversité ».

    Nous nous engageons à agir solidairement, et avec d’autres professionnels de l’écrit pour peser sur les négociations internationales concernant la diversité culturelle, et sur le développement des politiques publiques du livre et de la lecture.

    Nous affirmons avec force notre solidarité avec les éditeurs des pays où la liberté d’expression est limitée.

    Conscients de notre responsabilité, nous entendons prendre une part active, à notre niveau, à l’émergence d’une société civile mondiale, pour une autre mondialisation, humaine et solidaire.

     

    (Source ) Alliance des éditeurs indépendants ( publié je crois il y a deux ou trois ans ) pas une  ride  !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu