Avertir le modérateur

chômage

  • Esteban Capusa - Chômologie portative ou dictionnaire du cynisme social

    Esteban Capusa, Chômologie portative ou Dictionnaire du cynisme social, éd. Les Points sur les i, Satire.

     

    Il est des lectures intemporelles qui vous rendent le sourire à chaque baisse de moral. Or, l’INSEE annonce justement que celui des Français, réputés pour leur goût du suffrage insolite, serait à nouveau momentanément en berne. Quoi ! Par ces temps d’expectative post-électorale, aurait-on déjà oublié le chef-d’œuvre d’humour obscur et de tendre satire dont nous gratifiait l’un de nos plus originaux littérateurs haut-Pyrénéens voici seulement trois petites années, sous le pseudonyme à peine voilé d’Esteban Capusa ?

     

    Mieux qu’une référence en matière de lucidité, plus que jamais d’actualité, cet opuscule rebelle ose définir la science du chômage, aux bien nommées éditions Les Points sur les i.

     

    Voici l’ouvrage que tout électeur devrait serrer dans une main en votant de l’autre, nous aurait assurément clamé un Coluche ou autre Desproges. C’est du moins la modeste opinion que nous osons assumer, tant il est vrai que dérision et réalisme font bon ménage parmi les définitions au vitriol que l’on peut y consulter. Certes, l’auteur a beau minimiser ses prétentions sur ce coup-là (quoiqu’il eût les moyens d’en avoir lorsque l’on connaît son parcours), il n’en reste pas moins que son pamphlet fera date dans une histoire sociale dont nul ne saurait nier qu’elle s’enlise et se répète étrangement. Cette parodie, inspirée d’un livre clandestin du XVIIIe siècle, renvoie les reflets dérangeants d’une immoralité qui nous est pourtant servie de bon cœur dans notre quotidien, intime ou collectif, lorsqu’à la définition du concept de Fraternité, on peut lire de façon lacunaire : « Hi ! hi ! Voir Égoïsme », par exemple...

     

    Notre auteur conçoit ainsi difficilement « dans des perspectives éblouissantes » l’avenir du chômeur (si, si, il en reste), vertigineusement radié des statistiques entre culpabilisation et oubli, « compte tenu de son passé obscur et de son présent ombrageux ». Considérons donc cet opuscule comme la douce lumière d’un clair-obscur qui manque si cruellement au paysage éditorial de nos rayons ensommeillés. Nous vous recommandons notamment la définition de l’Herpès, ou encore celle de Patron... Il n’y manque peut-être que celle de psychologue (du travail).

     

    Stéphan Pascau  (Article  L'Emissaire, bimestriel du Laboratoire de Recherche Clinique autour des Problématiques issues du Champ Social, ANEF, Valence, N° sept.-oct. 2008.).

    ISBN 2-915640-20-3
    150 X 210 - 162 pages - 16,50 €
    Commander ? Cliquez ici sur cette petite couverture, vos livres vous seront expédiés sous 2 à 4 jours 1812498988.jpg

     

     

     

     

     

    site à ne pas manquer : cliquez ici >Le défouloir des précaires ( remarquable ) un site à voir !!!!

  • Chômage ? et ta soeur !

    f1f6dc4a634e8f0875075198a25b802f.jpgTiré à quatre épingles pour présenter au mieux
    L’effort est surhumain mais il est nécessaire
    Quand on cherche du boulot mon vieux
    On arrête de se la péter, on peut toujours mieux faire

    C’est ainsi que tu trimballeras ton c.v.
    De boite en boite aux lettres, peu importe la place
    Tu accepteras sans rechigner et avec plaisir
    Ta carte de visite ne supportant guère la tchache

    A peine l’auras-tu ouverte
    Que ton interlocuteur aura capté
    Malgré un sourire travaillé plaqué à tes lèvres
    Tu seras sans souci illico catalogué

    Aussi joue là en finesse
    Ne va pas te la raconter
    Là où se recrute de la misère
    C’est de la soumission qu’on réclame et pas de la fierté.

    G Moreau

    Mémoires des mots abandonnés Edt Les points sur les i

    ISBN 2-915640-20-3
    150 X 210 - 162 pages - 16,50 €
    Commander ? Cliquez ici > Vos livres vous seront expédier sous 2 à 4 jours : site a ne pas manquer : cliquez ici >Le défouloir des précaires ( remarquable ) un site à voir !!!!
  • Le cynisme social

    Aucune personne sensée, en ce début du XXIe siècle, n’osera nier que le cynisme a remplacé l’humour, comme la sanction a détruit l’écoute, ou comme le culte du mépris a détrôné la notion archaïque de respect. L’idée même de “tolérance zéro”, dans la bouche d’un politique, n’est-elle pas en soi le comble de cette nouvelle religion fédérative ?

    Le Petit Dictionnaire du Cynisme Social, avec ses textes annexes fondamentaux en matière de réveil des consciences (n’ayons pas peur de l’écrire), n’a que la modeste prétention de faire voler en éclats de papiers, le carcan trop solide du tabou le plus déprimant de notre histoire économique hexagonale : celui du chômage, et par extension, du travail forcé. Ce livre est donc conçu pour rendre le sourire aux incompris qui s’apprêtaient à se pendre, pour accentuer le rictus énigmatique de ceux qui fondent leur assise sur une paranoïa collective savamment entretenue, pour provoquer une franche risée chez les accros de la morosité ambiante, et pour teinter d’un jaune opaque le rire narquois des grands prêcheurs de la dégradation d’autrui.

    Que l’Agence Nationale Pour l’Exclusion nous pardonne...

    Commander ? Cliquez sur le lien dessous (livres à lire ) Vos livres vous seront expédiés sous 2 à 4 jours :
  • L'amour est injuste !

    medium_les-nouveaux-riches.jpg
    Les pauvres adorent les riches parce qu'ils rêvent de leur ressembler.

    Les riches adorent les pauvres parce qu'ils savent qu'ils ne leur ressembleront jamais... Mwarf !

    L'amour est injuste. Non ?

    (Dessin Philippe Tastet)

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu