Avertir le modérateur

chansons

  • Madame Simone et son Gainsblues

    tassimot par roussel terrasson 03 -1-.jpg

    CD Simone.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Créé il y a deux ans, son spectacle intitulé "Gainsblues" s'est affiné. Ex-gouailleuse, comme elle se définit elle-même, Simone Tassimot a choisi d'interpréter Gainsbourg plutôt que Gainsbarre. Elle exhume des chansons rares écrites à l'origine pour des femmes. Ainsi ressuscite-t-elle des perles oubliées (...) Sophie Delassein, LE NOUVEL OBSERVATEUR. Juin 2008


    (...) Simone Tassimot a un art de la narration qui n'appartient qu'à elle. (...) Elle nous raconte un Gainsbourg aux deux visages. Le rythme est résolument jazz, mais le ton étrangement grave. Même les chansons les plus légères (...) deviennent avec l'art de la chanteuse le sourire du convalescent faisant un pied de nez au désespoir. (...) Reprendre une chanson pour elle, ce n'est pas tout de suite réinterpréter. C'est d'abord faire entendre les mots, prononcer les phrases comme si elles étaient restées intactes. (...) www.lalalala.org Juillet 2008.

    Simone Tassimot_Page_1.png(…) Simone Tassimot débute dans la chanson réaliste, enregistre un album au Loup du Faubourg, prend des cours de théâtre, fait de la commedia dell’arte, organise des lectures dans les bibliothèques, exécute des montages poétiques, abandonne la gouaille pour Gainsbourg. (…) Son timbre colle le blues, son rythme swingue, cette petite femme-là est épatante. (…) Anna Alter, MARIANNE, 2006.

    (…) La Fréhel des temps nouveaux, qui, après une première carrière forte en gueule dans la presse, a décidé de pousser la goualante sur des scènes de fortune et d’infortune, interprète Gainsbourg depuis toujours. Mais en y mettant des accents blues que Billie Holiday ne renierait pas. Yann Plousgastel, LE MONDE , 2006.

    (…) Simone Tassimot s’approprie le plus naturellement du monde une chanson d’homme, les Oubliettes, mais surtout elle rend toute sa force à la poésie de la rue, où les regrets du poète « se valent musette dans les caboulots »… sans toutefois verser dans le populo de convention. Car elle maîtrise sa gouaille pour ne laisser passer que les mots et leur musique. Chaque titre est revisité par ce phrasé à la fois extrêmement doux et rugueux. Et lorsque soudain nous sommes sous le choc au détour d’une intonation (incroyables Amours perdues) la douceur du timbre libère toutes les émotions jusque-là retenues par une âpreté vocale merveilleuse. (…) Avec Baby Alone in Babylone, tout se passe comme si, en transitant par le gosier si typiquement français, pour ne pas dire parisien, de Simone Tassimot, l’éclat mortifère des avenues de Los Angeles brillait avec plus de force encore – la force même de la distance. www.lalalala.org 2006.

    (…) Petite s--ur de Damia, cousine de Germaine Montéro et fille spirituelle de
    Simone Tassimot_Page_2.pngMarianne Oswald, (…) elle a commencé par chanter Carco et Prévert, Mac Orlan et Caussimon… Puis il y eut son premier disque, « Chansons », avec des titres comme la Mort me hante de la regretté Colette Magny, Miss Otis Regret’s, adaptation d’un morceau de Cole Porter ou l’Aquaboniste de Gainsbourg. Une sacrée claque. La Tassimot, mâtin quel talent, rejoignait ainsi le Panthéon de nos mélodies secrètes. Surtout lorsqu’elle chante a capella le Temps des Cerises. Yann Plougastel, PARIS OBS. 2004

    (…) Ce premier album, « Chansons », est l’occasion de découvrir son envie gourmande, généreuse d’interpréter des histoires écrites par les autres. C’est si rare de nos jours, une chanteuse qui considère sa voix comme un instrument à moduler, à nuancer et non comme un mégaphone qu’il faut goûter ce plaisir des sens. (…) Olivier Maison, MARIANNE, 2003.

    (…) Une voix qui a sculpté sa maturité dans les cabarets et célèbre le bonheur d’interpréter la noblesse du patrimoine : Caussimon, Gainsbourg… Leçon. TELERAMA, 2003.

    Elle chante comme on se noie. (…) Patrice Delbourg, écrivain, 2000.

    Pour vous procurer son album Gainsblues : cliquez ci-dessous

     

    CD Simone.png

    copyright cover : Dany Bliss. Photos de scène : Gérard Roussel/Yerrason Agency.

    Les titres :

     

     

     

    1. Exercice en forme de Z

    2. Les Goémons

    3. Les Nanas au Paradis

    4. Les Bleus sont les plus beaux bijoux

    5. La Cavaleuse

    6. Baby Alone In Babylone

    7. Les Amours perdues

    8. Les Oubliettes

    9. Dépression au dessus du jardin

    10. Accordéon

    11. Ces Petits riens

    12. Ce Mortel ennui

    13. Frankenstein

    14. La Saison des pluies

    15. Il n'y a plus d'abonné au numéro que vous

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu