Avertir le modérateur

communisme

  • Nos ancêtres les sans-culottes

    En écrivant Nos ancêtres les sans-culottes, l’auteur a voulu apporter sa pierre tombale à cet archi-faux débat sur l’identité nationale « introuvable » que veulent imposer aux Français mal-nés des gens de gouvernement benêts, il est vrai élus grâce à l’apport de voix pétainistes de souche, par ailleurs si honteusement récupérées.

    Ce pseudo débat cousu de flics blancs, et qui louche gravement, via les nouvelles « Burqassines », du côté de l’incitation à la haine raciale, est à l’évidence anti-républicain primaire – au sens de la première république, celle issue de la Révolution Française – et ne peut déboucher que sur ce nationalisme sanguinaire jadis inventé, après le désastre de Sedan en 1870, par les promoteurs de massacres de communards, de grévistes rouges, de poilus héroïques, de « congés payés », de FFI ou de FTP, sans oublier ceux de bamboulas, de chinetoques et autres bougnoules de circonstances avec, en fond de French touch, le massacre des célébrissimes youpins…

    Mais de Guy Moquette-t-on ?

    Rédacteur en sous chef de la revue thématique « Social-Traître » (chien_enroue@yahou.fr), Toulouse-la-rose est par ailleurs histrionrien à l’IMB, soit l’Institut du Monde Basque (astopituhandi@youpi.fr)

    A paraitre !

  • Au secours Marx !

    1° de couv Marx.pngL'ouvrage d'Engels les Principes du communisme en opposition à la bourgeoisie (aujourd’hui en crise majeure) était un projet préliminaire du programme de la Ligue des communistes. Le II° Congrès de la Ligue (29 novembre- 8 décembre 1847) confia à Marx et Engels l'élaboration de son programme sous forme d'un manifeste. Pendant leur travail sur le Manifeste du Parti communiste, les auteurs y inclurent certaines thèses exposées dans les Principes du communisme. Vous trouverez donc en première partie ce que sont les principes du communisme
    et par la suite le « Manifeste ».

    La genèse :

    Homme libre et esclave, patricien et plébéien, baron et serf, maître de jurande et compagnon, en un mot oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une guerre ininterrompue, tantôt ouverte, tantôt dissimulée, une guerre qui finissait toujours soit par une transformation révolutionnaire de la société tout entière, soit par la destruction des deux classes en lutte. Ce livre montre combien l’idée même des luttes est louable et généreuse, l’approche qui en est faite ici, par ses textes fondateurs, en font de toute évidence une référence pour mieux la comprendre : «Au secours Marx ! »

    978-2-35930-001-7

    128 pages

    12,00 €uros

    cliquez ici :

    cliquez ici

    1° de couv Marx.png

  • Jeanne Labourbe

    Nouvelle version augmentée

    9782915640786.pngUn destin de femme engagée dans l'action révolutionnaire comparable à celui de Louise Michel.
    Jeanne Labourbe fut la première communiste française à avoir participé à la révolution bolchevique.
    Fille d'ouvriers agricoles, elle quitte Lapalisse dans l'Allier pour servir une famille de la noblesse polonaise. Dès 1905, elle se lie d'amitié avec Lénine.
    Fondatrice du Groupe Communiste Français à Moscou, elle est chargée de circonvenir les militaires français de la mission Lavergne et elle y réussit en grande partie.
    Envoyée à Odessa, ville occupée par les troupes françaises accourues au soutien des armées russes contre-révolutionnaires, elle est assassinée par celles-ci le 2 mars 1919.
    Son nom et son action guideront André Marty, Charles Tillon et les mutins de la Mer Noire. La ville de Lapalisse, près de Vichy, a donné son nom à l'une de ses rues. En Russie, elle n'est pas oubliée, un musée lui est consacré à Odessa.
    Franz VAN DER MOTTE est avocat au Barreau de Paris. Il est l'auteur d'essais historiques sur la Commune de Paris, l'immigration et la laïcité.



    80 pages - Format 14,8 X 21 cm - 10 €uros

    Cliquez sur cette vignette pour plus d'infos !1° de couv imprimeur.png

  • La rose blanche et Jeanne Labourbe, deux nouveautés !

    Disponible ! Cet ouvrage est un devoir de mémoire, un livre authentique ! A lire et à faire lire !

    « Courageux, magnifiques jeunes gens !

    1° de couv Rose blanche 280109.pngVous ne serez pas morts en vain, vous ne serez pas oubliés. Les nazis ont élevé des monuments à de solides apaches, à de vulgaires tueurs ; la révolution allemande, la vraie, les détruira et à leur place, elle immortalisera vos noms, vous qui saviez et qui proclamiez, alors que la nuit couvrait l’Allemagne et l’Europe, qu’il naissait une foi nouvelle, la foi en l’honneur et en la liberté. »

    Extrait de « L’hommage à la Rose Blanche » par Thomas Mann le 27 Juin 1943.

    Un mémorial est consacré à Sophie et Hans Scholl sur la place de l’Université de Munich, qui porte leur nom..

    -« Héros ? Peut-on leur donner ce nom ?

    Ils n’ont rien entrepris de sublime, n’exigeant qu’un droit élémentaire, celui de vivre librement dans un monde qui soit humain.»

    Inge Scholl (Sœur de Hans et de Sophie)

    ISBN 978-2-915640-87-8

    90 pages  - 10 €uros ( cliquez sur la vignette ci-dessous)1° de couv Rose blanche 280109.png

     

     

     

    Et

    Nouvelle version augmentée

    1° de couv imprimeur.png

    ( cliquez sur cette vignette )

    Un destin de femme engagée dans l'action révolutionnaire comparable à celui de Louise Michel.


    Jeanne Labourbe fut la première communiste française à avoir participé à la révolution bolchevique.


    Fille d'ouvriers agricoles, elle quitte Lapalisse dans l'Allier pour servir une famille de la noblesse polonaise. Dès 1905, elle se lie d'amitié avec Lénine.


    Fondatrice du Groupe Communiste Français à Moscou, elle est chargée de circonvenir les militaires français de la mission Lavergne et elle y réussit en grande partie.

    Envoyée à Odessa, ville occupée par les troupes françaises accourues au soutien des armées russes contre-révolutionnaires, elle est assassinée par celles-ci le 2 mars 1919.


    Son nom et son action guideront André Marty, Charles Tillon et les mutins de la Mer Noire. La ville de Lapalisse, près de Vichy, a donné son nom à l'une de ses rues. En Russie, elle n'est pas oubliée, un musée lui est consacré à Odessa.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu