Avertir le modérateur

critique

  • La critique

    J’ai travaillé mes distances pour prendre le recul nécessaire afin d’observer la java des lettrés sans en avoir l’air. Pas une création qui n’échappe à leur analyse échafaudée en toute neutralité à l’ombre du grand inquisiteur médiatique. Et c’est sûrs d’eux-mêmes, de leur prestance, de l’aura de leurs savoirs emmagasinés, compartimentés, pressés par les sondages d’écoute, qu’ils se prononcent sur l’artiste et lui annoncent, avec l’exactitude d’une aiguille en avance sur le soleil, son espérance de vie. Ces acrobates de la pensée sélective turbinent à aviser le public pour qu’il place son attention au mieux de son intérêt. Et ce placement là, ça vous occupe la cervelle. Ladies et Gentlemen prétentieux à la ligne flatteuse ou assassine masquant une fiche de paye, un patron, des directives, ces saintes personnes dans leur domaine font la pluie et le beau temps comme ces modes qui passent dans la joie de la vente éternelle qu’ils servent, au besoin, en fidèles laquais… Modes, modèles, modeler, ou la dictature du sens giratoire, du sens interdit, du sens obligatoire, de la conduite accompagnée. Moi, je refuse de conduire pour aller là où on me dit d’aller et encourage la petite frappe sans attache quand il crève les pneus de la pensée de l’année qui a eu l’imprudence de stationner aux abords de son être pour mieux s’en inspirer. Lui, c’est avec ses tripes qu’il parle parce que c’est là et pas ailleurs que se nichent la colère, le mal, la conscience humaine. Cette conscience qui n’est pas l’apanage des gratinés de la réflexion que la faim au ventre ne taraude pas plus que quelques instants avant de passer à table et dont les décomptes de banque glorifient à dates fixes la position. Ils sont à l’esprit ce qu’un feu tricolore est à un carrefour. Quand ils annoncent la couleur, on la respecte en général. Il reste que tôt ou tard il y en a toujours un pour griller le rouge avec un doigt d’honneur en illustration de l’acte.

    De celui là je suis compagnon désobéissant à cette logique démocratique du chacun son tour dans un ordre donné comme sur le Titanic où les troisièmes classes attendent encore, au fond, qu’on vienne les chercher.

    Combien sommes-nous à cavaler dans nos doutes avec la création au bout de la révolte ? Cette révolte qui t’embarque rue Mouffetard et te dépose rue de Grenelles en accord avec la représentation nationale…

    Cher auditeur, cher téléspectateur, cher internaute, cher micro-ondeur, ce soir nous recevons celui qui reste le symbole du renouveau de la nouvelle cuisine littéraire : Zébulon de la Gratte dont le discours sur le discours publié simultanément chez Gallimort, Grassouyet et Talbin Michel, est numéro un au box office des meilleures ventes printemps-été de l’an x…

    Gilbert Moreau

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu