Avertir le modérateur

gauche

  • Pierre Henry dans la Manche et au Nouvel Obs

    Pierre Henry, Directeur général de France terre d'asile, répond aux questions de La presse de la Manche concernant son nouveau livre : Immigration, lettre ouverte aux humanistes en général et aux socialistes en particulier, paru aux éditions les points sur les i. [ Lire la suite chez nos amis de France Terre d'Asile]

    1575160890.gifC'est ce 29 août que l'Ami Pierre Henry participe au forums & débats sur le site du Nouvel Obs !

    De 10 heures à 11 heures 30', nous y reviendrons.

    La position de la gauche sur l´immigration.

    http://forums.nouvelobs.com/

    11 septembre débat a Clermont-Ferrand ( association les amis de la librairie "Le Temps des Cerises")

    13/14/15 septembre Fête de l'Huma

    Le 25 septembre à la librairie Résistance 4 impasse Compois 75017 Paris à 19 hueres 30 ( débat et dédicaces aurour de son livre )

    Octobre à Cherbourg ( date à déterminer ) et quelques dédicaces auprès des comités d'entreprise.

    le 17 novembre semaine du livre au CER cheminots de Paris Nord rue de Maubeuge ( 12/14 heures )

    Pour en faire l'acquisition, c'est sur cette petite couverture qu'il faut cliquer :

    1945788855.png

    Cliquez sur cette photo  pour obtenir le dossier de presse

    174575541.JPG

  • L'ALTERNATIVE A GAUCHE, ORGANISONS LA AUSSI DANS LE VAL-DE-MARNE

    Comme les mois précédents, juin a été l'occasion pour des centaines de milliers d’entre nous de battre le pavé aux quatre coins de France. Il faut dire que le gouvernement Sarkozy-Fillon ne nous laisse ni le choix, ni le temps de souffler. Après 15 milliards d'euros de cadeaux fiscaux accordés aux plus privilégiés l'été dernier, c'est le pacte social et républicain né à la Libération qui se voit petit à petit dépecer. La sécurité sociale est mise à mal au travers des cyniques franchises médicales. L'école est mise dans l’impossibilité de remplir son rôle d'un service public d'éducation ambitieux pour toutes et tous. Les chômeurs se voient rendus responsables de leur situation et menacés de sanction s’ils n’acceptent pas d’être condamnés à la misère des petits boulots précaires et déqualifiés. Des hommes, des femmes, des enfants sans-papiers sont pourchassés au nom d’une comptabilité inhumaine.

    Les 35 heures et les retraites sont désormais dans le viseur des snipers du gouvernement. La perspective de la retraite s'éloigne en effet pour beaucoup d’entre nous avec l'allongement de la durée de cotisation, dont le but à peine caché est de mettre à bas le régime par répartition pour obliger les salariés à cotiser individuellement à des fonds de pension à caractère financier. C'est la même idéologie régressive qui vise à battre en brèche les 35 heures. En jouant sur tous les tableaux à la fois, le gouvernement entend faire plier le mouvement social. Mais ne nous y trompons pas. Il s'agirait là d'un recul sans précédent qui irait à l'exact inverse du cours de l'Histoire : l'allongement sous toutes ses formes du temps passé dans une vie à travailler.

    À l’heure où la crise environnementale se traduit plus durement au plan économique et social, le gouvernement n’a aucune intention de remettre en cause les modes de production et de consommation actuels (et surtout pas les profits qui vont avec !). Il préfère laisser régler l’addition par les plus pauvres, quitte à lâcher quelques mesures dilatoires si la pression se fait trop forte.

    Si les manifestants de 2008 se sont si fortement mobilisés et continuent encore de défiler, c'est qu'ils n'ont pas perdu espoir et aspirent à un réel changement. On s'est souvent plaint dans les cortèges de l'absence de réaction de la gauche face aux attaques gouvernementales et de son incapacité à incarner une alternative crédible. La demande pour que se dessine enfin une réponse politique  aux revendications et  aux aspirations du peuple de gauche n'a jamais été si forte.

    C'est parce que la situation politique et sociale de notre pays l'impose que le journal Politis relayait le 15 mai dernier l'appel : « L'alternative à gauche, organisons là »*. Trois semaines après, cet appel est déjà un succès avec plus de 7500 signataires. Dans le Val-de-Marne, ce sont plus d’une centaine de citoyennes et de citoyens qui ont  rejoint cet appel. Rien d'étonnant à cela. Notre département a largement montré lors du référendum du 29 mai 2005 son refus  d’accepter la fatalité des politiques libérales et depuis, dans les luttes comme dans les urnes, sont refus de se résigner à la politique de la droite.

    *Se reporter au site de Politis http://www.politis.fr/L-alternative-a-gauche-organisons,3708.html qui détaille chaque semaine les réactions et les débats qui se manifestent à propos de cet appel.

     

  • Décapant !

    Olivier est en signature ce soir mercredi à 19 Heures 30' à la Librairie "La Résistance" 4, Villa Compoint 75017 Paris M° Guy Môquet (ou Brochant) BUS 31 : Arrêt « Davy-Moines » Tel : 01 42 28 89 52. Fax : 01 42 28 95 29

    DÉCAPANT

    Encore un bouquin sur Sarkozy ? Eh bien oui. Encore un. Mais attention : pas n’importe lequel. Peut-être bien l’un des plus décapants, des plus solides, des plus argumentés qui aient été écrits ces derniers mois sur notre président illusionniste. Le journaliste Olivier Bonnet passe tout à la moulinette : la politique étrangère, l’économie, le social, l’immigration…

    On sort abasourdi de ce portrait sans concession du sarkozysme qui met à mal les principes d’égalité, de fraternité, de solidarité et de laïcité. Les “reconstructeurs” de la gauche ont du pain sur la planche : non contents de reconstruire leur parti, ils devront aussi, le moment venu, remettre en état ces quatre piliers fondamentaux sur lesquels repose la France. Bon courage…

    SARKOZY, LA GRANDE MANIPULATION,

    de Olivier Bonnet, Éd. Les points sur les i,

    L’Écho des Savanes / numéro 270 / 81 - Juillet 2008

    Là où vous voyez des critiques, je ne vois que des convictions - Nicolas Sarkozy ( Le Monde 07 septembre 2005 ).

    Nous aussi !!

    Cliquez sur cette photo Paiement par CB ou imprimer un bon de commande, merci ! acfdf233a146b4921ef951d7acb110b6.png

    172 pages, 17,90 €

     

  • C'est pas comme si c'était grave

    Un livre vrai, un témoignage authentique, un homme à connaitre ! Il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l'on t'a confisqué.

    Un livre à paraître prochainement !

    bc8203db0e8a73ab6e812ee56b4a9202.png Ce livre est né d’une rencontre entre trois personnes, survenue en avril 2005. Puis d’une confiance mutuelle, construite autour d’une envie commune d’interpeller sur des problèmes de société urgents, sur ce que la plupart des gens voient, mais ne connaissent pas, ou ne veulent pas connaître. Arrêter un passant au coin d’une rue, ou à la sortie du métro, pour lui parler de chômage, de famille, de mal logement, d’amour, de prison, de la vie dans la rue au jour le jour, ce n’est pas si simple. Alors il a fallu écrire un livre.

    Tout a commencé à la sortie d’un bistrot, après un débat sur l’exclusion, pendant lequel David était venu partager le récit de sa vie, de ses vies, avec les quelques personnes présentes. Il parlait de la rue, et de son long parcours d’exclusion. Et en faisant cela, il parlait aussi, naturellement, de la société, des hommes et des femmes, et de ce que tout le monde peut vivre ou ressentir. Nous avons alors été persuadés qu’il y avait quelque chose de concret à faire, un projet à construire ensemble. A trois, nous avons donc écrit un bouquin d’actualité, militant. Ou simplement un bouquin pour prendre le temps d’échanger, pour réfléchir, pour pousser un coup de gueule qui n’en est pas un, pour dire « Arrêtez-vous un instant et ouvrez juste les yeux ». Construire des ponts entre les gens, cesser de courir sans se préoccuper de ce qui nous entoure, revenir à l’essentiel, écouter, partager, s’interroger, cogiter… Tenter de nous comprendre. Voilà ce que nous avons voulu faire.

    Le fil conducteur du récit, sa colonne vertébrale, c’est une vie, marquée par la rue, et par tout le reste, mise à nu, authentique. Mais c’est aussi une réflexion, une mise à plat. Que l’on prenne ce livre à la deuxième page, à l’avant-dernière, ou à celle du milieu, chaque ligne peut parler à tout le monde, quelles que soient les expériences personnelles des uns et des autres. En effet, chacun, en sa qualité d’être humain, est susceptible de comprendre, même si les vécus individuels sont différents. Parce que ceux que la société qualifie de marginaux sont, avant tout, des hommes qui ont un destin singulier… Comme tout le monde finalement. C’est pourquoi il est aussi question ici, tout simplement, des choses de la vie : la naissance d’un enfant, une rupture sentimentale ou familiale, des abandons, des rencontres, la perte d’un emploi, l’alcool, la dépression, le suicide, composer avec l’image de soi et l’image que les autres ont de nous, les projets, le combat, le refus de se résigner. Ce bouquin peut se donner, se prêter, circuler, et que ceux qui ont envie de le lire le lisent…

    David, Anaïs, Alexandra

    140 Pages - Format 148 X 210

    ISBN 978-2-915640- 62-5 - Prix 14,90 €

    Cliquez sur cette photo fe19f943616962150b4be9573b60c240.png
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu