Avertir le modérateur

journaliste

  • C'est chez Christophe

    Copinage !

    Un ami qui se résume ainsi !

    PARFOIS PAMPHLETAIRE ET ACTIVISTE, TOTALEMENT AUTODIDACTE (MEME PAS MON BEPC), PARFOIS PANTOUFLARD ET ANARCHO-RIENDUTOUTISTE, JE SURFE SUR LES EMOTIONS ET LES EVENEMENTS, PARFOIS DANS LA RUE, PARFOIS SUR LA TOILE... MAIS TOUJOURS A L'AFFUT DE TOUT, TEL UN PSEUDO-JOURNALEUX PROVOCATEUR ET UN RIEN MOQUEUR... UN LIVRE EN PREPARATION SUR "L'ESPRIT DE RESISTANCE" DE L'ANTIQUITE A NOS JOURS, RESISTANCE FRANCAISE, AFGHANE, IRLANDAISE, BASQUE, CORSE, DE TOUS CLIMATS ET DE TOUT TEMPS. CE QUE JE FAIS COMME BOULOT ? ON S'EN FOUT... VOUS CONNAISSEZ LA PROFESSION D'ORIGINE DU SOUS-COMMANDANT MARCOS, VOUS ? SEUL SON COMBAT IMPORTE...

    C'est ici et c'est bien, c'est chez Christophe ! http://marre-et-remarre.blogspot.com/

  • Siné Koi None - N°8

    Comme il le dit si bien dans un précédent numéro = Prix spécial crise : 14,00 francs au lieu de 2,00 €... -;) en vente chez votre marchande de journaux !

    une-sine-hebdo-8.jpg
  • Siné Koi None - N°5

    Copinage :une-sine-hebdo-5.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En librairie.... et pour faire chier Val... moi j'M !

  • Siné Koi None - N°3

    LE N°3 DANS LES KIOSQUES DÈS MERCREDIune-sine-hebdo-3.jpg

     "A l’insu de mon plein gré, j’ai réuni, sous ma bannière de pestiféré, une bande de trublions, bien décidés à ruer dans les brancards…"

    Siné!

    Vous trouverez
    le bulletin d'abonnement
    http://www.sinehebdo.eu/abonnement.html

     

    Pour que l’aventure continue, nous avons encore besoin de vous…
    Faites circuler l’info, harcelez dès maintenant votre marchand de journaux, et vos dons sont les bienvenus (même 1 euro!).

    Vous pouvez nous les adresser :
    Par chèque à l’ordre de : 
    “AMORCES LES MAL ÉLEVÉS”, 21 ter, rue Voltaire - 75011 Paris.
    Par virement bancaire :
    code banque 30 004 - code guichet 00153 - compte 00005202424 - clé 18
    IBAN : FR 76 3000 4001 5300 00 52 0242 418 - BIC : BNP AFR PPP BY 

    Concernant les abonnements, vous trouverez les informations
    dans le N°1.

    N’oubliez pas que vos réactions nous intéressent !

    Ecrivez-nous à :
    courrierdeslecteurs@sinehebdo.eu
    Par courrier : LES EDITIONS DE L’ENRAGÉ,
    118-130 avenue Jean-Jaurès - 75169 Paris Cedex 19

    Encore MERCI !

    http://www.sinehebdo.eu/

  • Une affaire personnelle

    1954165954.jpgCopinage !

    Sept années de procès, tant judiciaires que médiatiques: voilà ce qu'aura rapporté à Denis Robert son enquête sur Clearstream. Mais pour l'ancien journaliste de «Libé», après la découverte de ces financements occultes, tourner la page n'est pas simple. C'est ce qu'il raconte aujourd'hui dans «Une affaire personnelle». Extraits :

    Je est un autre

    J'ai parfois l'impression que Denis Robert est un type que je connais de loin et qui a pas mal d'emmerdements avec les banques, les huissiers, les journalistes installés et la droite au pouvoir. Quand je pense à lui, je me dis que sa vie doit être vachement compliquée. Je n'aimerais pas être à sa place. Le seul problème, et il est de taille, c'est que Denis Robert, c'est moi.

    Harcèlement

    Je range les plaintes déposées contre moi, les assignations et les lettres que m'apportent huissiers et facteurs, dans une commode de mon bureau. Les quatre lettres reçues la semaine du concert de La Passerelle viennent des avocats de la multinationale. Elle est chargée d'effectuer et d'enregistrer des transactions financières internationales entre banques, diverses sociétés et institutions. Dès que je m'exprime à son propos et que je dénonce son fonctionnement, une plainte tombe. Les lettres sont des rappels judiciaires de ces plaintes. En six années, quatre tiroirs et autant de boîtes à archives se sont remplis de missives à caractère judiciaire ou coercitif.

    Au fil des mois, mes adversaires se sont diversifiés. Deux banques, un pays, des hommes politiques, des journalistes, plusieurs services juridiques, quelques chargés de communication, des avocats sont venus soutenir la multinationale dans son combat contre moi. C'est ma routine. Le signe que j'ai dû toucher un point sensible. À moins que je sois devenu complètement fou. Il m'est arrivé de me poser la question.

    Oublier Clearstream

    Dès qu'un journaliste évoque l'affaire à la télévision, mes filles zappent. Je leur ai fait la promesse de ne plus prononcer le nom de la multinationale. Même si ça me démange parfois :

    - Je te jure chérie. Plus un mot sur eux.

    - Qui, eux ?

    - Personne.

  • Je demande à un livre de créer en moi le besoin de ce qu'il m'apporte !

    8873cb5385d0e5b34a7034ba9fd42899.jpgDR
    C'est une grave erreur que de parler d'écriture féminine ou masculine. Il n'y a que des écritures tout court et plus elles sont androgynes mieux ça vaut.
    Nathalie Sarraute

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu