Avertir le modérateur

lespointssurlesi

  • Claire Champenois - Catherine Bendayan

    DSC_0250.JPGClaire Champenois est licenciée en droit et diplômée de sciences politiques.

     Le métier de journaliste lui permet de vivre de l’écriture.

    Elle a collaboré pendant trois ans au service économique et social du Monde puis au Monde de la Musique, travaillé pour Géo et Grands Reportages a tenu des rubriques droit et psycho dans la presse magazine (Éditions Bayard).

    Refusant de se laisser enfermer dans un domaine ou dans un titre, son bonheur est d’écrire et de voyager. Sa curiosité et son goût des voyages, tant dans les terres lointaines que dans les âmes humaines l’ont conduit à explorer les abysses des Femmes d’exception à travers le monde, puis à se plonger dans les affres de la passion amoureuse des couples célèbres et, aujourd’hui, à s’immiscer dans le parcours hors du commun de femmes arabes ou d’origine arabe, qui malgré les embuches, font partie de l’élite de notre pays.

    Elle a publié :

    Buenos Aires, une capitale dévorante. Éditions Fayard, collection Cités Géantes, ouvrage collectif, 1978.

    Photographie d’une capitale gigantesque, tête d’un pays exsangue. Portraits de ses habitants. Leurs habitudes de vie, leurs moeurs, leurs aspirations.

    . Alfred Defossey, rédaction d’un livret sur ce peintre pour la galerie Georges V (Paris) Éditions Bellamy-Martet, 1993.

    - Cap sur l’emploi. Éditions Fleurus Critérion - 1998.

    À travers 60 portraits de jeunes professionnels (dont un chapitre, spécial Femmes), j’ai voulu donner de l’espoir et de l’enthousiasme à de jeunes lecteurs et à leurs parents, contrer les idées reçues dans un climat ambiant défaitiste : non, le chômage n’est pas une fatalité ; non, certains secteurs (métiers d’art par exemple) ne sont pas « bouchés ».

    - PME-PMI, contrats juridiquement fiables, éditions Dalian, 1988. Guide économique.

    - Vos Droits, astuces et modèles de lettres, Éditions Bayard 2004.

    - Les indispensables de Côté Femme, Éditions Bayard 2005, 100 conseils pour la maison.

    - Femmes d’exception du XXe siècle à nos jours, Éditions de Lodi, 2008. 106 femmes célèbres à travers le monde. Leurs premiers pas, leurs combats, leur parcours en route vers la gloire.

    - Amour, gloire et tourments des amants célèbres, Un livre qui parle d’amour à travers les passions tourmentées de 26 couples mythiques, éditions Didier Carpentier 2011.


    autoportrait Catherine Bendayan-NB DSC_0066.jpeg

    Catherine BENDAYAN

    Reporter Photographe et Conférencière.

    Conseil en Stratégie et Communication à l’International.

    Diplômée  de l’Ecole de Photographie à Paris et de l’IAE à Aix-en-Provence où elle obtient un Master de Stratégie et Communication à l’International, native de Casablanca, Franco marocaine, elle est installée à Paris.

     

     Elle n’a pas 20 ans lorsqu’elle décide de quitter  l’Olympia où elle a fait ses armes pour s’envoler vers le Pérou où elle réalise son premier reportage à propos des combattants du « Sentier Lumineux »  (Géo).

    Humaniste avant tout, elle sait créer des relations privilégiées qui lui permettent d’accéder aussi à l‘intime des regards, ce qui fait d’elle, en autre, une véritable portraitiste.

    De l’Océanie, au Vanuatu ..... en passant par l’Asie, Vietnam, Birmanie, Chine, ou encore l’Afrique, Mali, Mauritanie Niger, ..... 

    Éprise de liberté et de partage depuis plus de 30 ans, c’est en gardienne de la mémoire des rites et traditions, qu’elle parcourt le monde à la rencontre des peuples et de leur histoire.

    Entre Orient et Occident,  depuis l’enfance, Catherine est sensibilisée par la condition de la femme et son combat dans le monde.

    Elle est publiée notamment par Grands Reportages, Vivre l’Aventure, Le Figaro, Elle, aussi à Time Magazine,..... et expose de Paris à Shanghai.....

    Attachée à ses racines marocaines, Fès qu’elle photographe et présente parmi ses autres conférences, est pour Catherine  l’écrin de son Regard sur le Monde.

    Photographe Officielle du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, elle en devient la Directrice France depuis cinq ans.

    Publications :

    - Images pour la Transmission - Éditions Albin Michel- Ouvrage collectif  "Esprit de Fès"

    - Es-Saouira, de Mogador : Editions Matanel, livre photos et textes Ami Bouganim,

    Documentaires pour  la télévision :

    - Les juifs de Fès 

    - Adin Steinsaltz, portrait d'un éminent kabbaliste

    - Regards pour la paix ©: Unesco "Forum pour la Paix" et Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde

    et aussi ©Un jardin au Mali, Les Apsaras du Mékong,  Un jour à Fès ....

  • « Rien vu, rien entendu... »

    i,nceste,pedocriminalité,moutons noirs,sandrine apers,lespointssurlesiBonjour,

     C'est un collectif d'une trentaine d'artistes que nous avons créé (Collectif Les Moutons Noirs) afin d'exposer une violence trop souvent banalisée et tue et nous l'avons décidé : 2012 ne se fera pas sans nous !
    Graphistes, scénaristes, coloristes, une trentaine d'intervenants se sont attelés à un travail REMARQUABLE !

    Imaginez une révolte de moutons noirs décidés à décortiquer l’un des sujets les plus tabous de notre société : celui que personne ne veut ni voir, ni entendre : le viol des enfants.

    Accompagnez ce troupeau hors du commun, sur les chemins tortueux d’une vérité concernant notre société contemporaine, racontée avec une pointe d’humour, de sarcasme, d’agacement, de colère et de poésie.

    Investissez ce livre de votre regard, de vos pensées, de vos commentaires, de vos ricanements.

    Soyez choqués, attristés, abasourdis, indignés mais que plus jamais ce sujet ne vous laisse indifférents.

    Vous trouverez dans le lien pour le réserver, le Dossier de Presse à diffuser largement à vos connaissances, amis, contacts presse, etc.. Nous comptons sur vous donc pour le commander, le lire et transmettre l'info le plus largement possible pour que ce livre soit connu !

    En vous remerciant mille fois de votre attention et de votre soutien.

     

    Bien solidairement,

    Sandrine Apers

    Coordinatrice du projet.

    Le lien est là : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=140


  • Torreton écrit à Ferrat

     Jean,

    J'aimerais te laisser tranquille, au repos dans cette terre choisie. J'aurais aimé que ta voix chaude ne serve maintenant qu'à faire éclore les jeunes pousses plus tôt au printemps, la preuve, j'étais à Entraigues il n'y a pas si longtemps et je n'ai pas souhaité faire le pèlerinage. Le repos c'est sacré!
    Pardon te t'emmerder, mais l'heure est grave, Jean. Je ne sais pas si là où tu es tu ne reçois que le Figaro comme dans les hôtels qui ne connaissent pas le débat d'idées , je ne sais pas si tu vois tout, de là haut, ou si tu n'as que les titres d'une presse vendue aux argentiers proche du pouvoir pour te tenir au parfum, mais l'heure est grave!


    Jean, écoute moi, écoute nous, écoute cette France que tu as si bien chantée, écoute la craquer, écoute la gémir, cette France qui travaille dur et rentre crevée le soir, celle qui paye et répare sans cesse les erreurs des puissants par son sang et ses petites économies, celle qui meurt au travail, qui s'abime les poumons, celle qui se blesse, qui subit les méthodes de management, celle qui s'immole devant ses collègues de bureau, celle qui se shoote aux psychotropes, celle à qui on demande sans cesse de faire des efforts alors que ses nerfs sont déjà élimés comme une maigre ficelle, celle qui se fait virer à coups de charters, celle que l'on traque comme d'autres en d'autres temps que tu as chantés, celle qu'on fait circuler à coups de circulaires, celle de ces étudiants affamés ou prostitués, celle de ceux-là qui savent déjà que le meilleur n'est pas pour eux, celle à qui on demande plusieurs fois par jour ses papiers, celle de ces vieux pauvres alors que leurs corps témoignent encore du labeur, celles de ces réfugiés dans leurs propre pays qui vivent dehors et à qui l'on demande par grand froid de ne pas sortir de chez eux, de cette France qui a mal aux dents, qui se réinvente le scorbut et la rougeole, cette France de bigleux trop pauvres pour changer de lunettes, cette France qui pleure quand le ticket de métro augmente, celle qui par manque de superflu arrête l'essentiel...


    Jean, rechante quelque chose je t'en prie, toi, qui en voulais à D'Ormesson de déclarer, déjà dans le Figaro, qu'un air de liberté flottait sur Saigon, entends-tu dans cette campagne mugir ce sinistre Guéant qui ose déclarer que toutes les civilisations ne se valent pas? Qui pourrait le chanter maintenant? Pas le rock français qui s'est vendu à la Première dame de France.
    Ecris nous quelque chose à la gloire de Serge Letchimy qui a osé dire devant le peuple français à quelle famille de pensée appartenait Guéant et tout ceux qui le soutiennent!


     Jean, l'huma se vend toujours aux bouches des métro, sur les marchés et au porte à porte, mais c'est Bolloré qui a remporté le marché avec ses gratuits. Maintenant, pour avoir l'info juste, on fait comme les poilus de 14/18 qui ne croyaient plus la propagande, il faut remonter aux sources soi-même, il nous faut fouiller dans les blogs... Tu l'aurais chanté même chez Drucker cette presse insipide, ces journalistes fantoches qui se font mandater par l'Elysée pour avoir l'honneur de poser des questions préparées au Président, tu leur aurais trouvé des rimes sévères et grivoises avec vendu...
    Jean, l'argent est sale, toujours, tu le sais, il est taché entre autre du sang de ces ingénieurs français. La justice avance péniblement grâce au courage de quelques uns, et l'on ose donner des leçons de civilisation au monde...


    Jean l'Allemagne n'est plus qu'à un euro de l'heure du STO, et le chômeur est visé, insulté, soupçonné. La Hongrie retourne en arrière ses voiles noires gonflées par l'haleine fétide des renvois populistes de cette droite "décomplexée".


    Jean, les montagnes saignent, son or blanc dégouline en torrents de boue, l'homme meurt de sa fiente carbonée et irradiée, le poulet n'est plus aux hormones mais aux antibiotiques et nourri au maïs transgénique. Et les écologistes n’en finissent tellement pas de ne pas savoir faire de la politique. Le paysan est mort et ce n’est pas les n° de cirque du salon de l’agriculture qui vont me prouver le contraire. Les cowboys aussi faisaient tourner les derniers indiens dans des cirques! Le paysan est un employé de maison chargé de refaire les jardins de l'industrie agroalimentaire, on lui dit de couper il coupe, on lui dit de tuer son cheptel il le tue, on lui dit de s'endetter il s'endette, on lui dit de pulvériser il pulvérise, on lui dit de voter à droite il vote à droite... Finies les jacqueries!


    Jean, la Commune n'en finit pas de se faire massacrer chaque jour qui passe. Quand chanterons-nous "le Temps des Cerises"? Elle voulait le peuple instruit, ici et maintenant on le veut soumis, corvéable, vilipendé quand il perd son emploi, bafoué quand il veut prendre sa retraite, carencé quand il tombe malade... Ici on massacre l'Ecole laïque, on lui préfère le curé, on cherche l'excellence comme on chercherait des pépites de hasards, on traque la délinquance dès la petite enfance mais on se moque du savoir et de la culture partagés...


    Jean, je te quitte, pardon de t'avoir dérangé, mais mon pays se perd et comme toi j'aime cette France, je l'aime ruisselante de rage et de fatigue, j'aime sa voix rauque de trop de luttes, je l'aime intransigeante, exigeante, je l'aime quand elle prend la rue ou les armes, quand elle se rend compte de son exploitation, quand elle sent la vérité comme on sent la sueur, quand elle passe les Pyrénées pour soutenir son frère ibérique, quand elle donne d'elle même pour le plus pauvre qu'elle, quand elle s'appelle en 54 par temps d'hiver, ou en 40 à l'approche de l'été. Je l'aime quand elle devient universelle, quand elle bouge avant tout le monde sans savoir si les autres suivront, quand elle ne se compare qu'à elle même et puise sa morale et ses valeurs dans le sacrifice de ses morts...
    Jean, je voudrais tellement t'annoncer de bonnes nouvelles au mois de mai... Je t'embrasse.

     

    Philippe Torreton


    Ps: Il y a un copain chanteur du Président de la République, qui reprend du service dans la grande entreprise de racolage en tout genre, et qui chante à ta manière une chanson en ton honneur. N'écoute pas, c'est à gerber...

     

     

     

  • Belle année 2011 à toutes et tous !

    Une belle année 2011 à toutes et tous avec nos nouveautés et des auteurs authentiques...!


    Carte de voeuxV° LPSI.jpg

    Carte de voeux R° LPSI.png

  • Le Sens des mots

    Le cyclamen n’est pas un vélo de curé, comme on pourrait le croire. (j l'anselme)

    La nouvelle collection Le Sens des mots mise en route par l’éditeur Alain Guillo (Les Points sur les i), avec la complicité du poète-écrivain Patrick Pérez Sécheret, devient une réalité.

    Tous les amis de jean l’anselme, l’un des plus curieux et inclassable poète français vivant, s’en réjouiront.

    Les autres feront sans doute la grimace, persuadés que ce prix est un peu donner du lard au cochon...

    Quoiqu’il en soit, l’humour et l’esprit de résistance aux modes et à leurs effets, aux marchands du temple, ont à présent un prix différent des autres, ouvert à la liberté d’expression d’auteurs de genres littéraires variés, sur des critères simples et humanistes.

     

    La présentation officielle du prix jean L’anselme aura lieu comme il se doit à Gare au Théâtre à Vitry-sur-la Seine, auberge du spectacle vivant, de bonne facture, où aucune soirée ne ressemble à l’autre, où la bonne humeur est tenue de rigueur.

     

    On s’y retrouvera donc le samedi 11 décembre 2010 à 18h

     

    Présentation de ce prix nouveau au goût de cerise sur le ghetto de l’édition et de la diffusion de ce temps et un apéro en présence d’auteurs et de l’éditeur.

     

    On n’est pas tenu d’amener son chien, à moins que sans collier, mais il est recommandé d’en parler aux amis du genre humain tout simplement.

     

    -

    13 rue Pierre Sémard - 94400 Vitry sur Seine
    01 55 53 22 22
    Accès RER C Gare de Vitry (romi ou roma), en voiture depuis Paris : périphérique quai d'Ivry et suivre le fléchage "Gare au T".<-->

  • Rideau rouge à volonté

    Couv Rideau Rouge.jpg« RIDEAU ROUGE À VOLONTÉ » : Récit poétique et musical extrait du livre "PORTRAITS CROISÉS DE FRANCESCA SOLLEVILLE ET ALLAIN LEPREST", de Véronique SAUGER aux Éditions Les Points sur les i, avec musique improvisée (Cf. vidéo en temps réel) - Proposé par l’association "Gens du monde" et Alain GUILLO © 10/2009

    - Écrivain et lectrice: Véronique SAUGER (Productrice des Contes du jour et de la nuit & de Laissez-vous conter sur France Musique)

    « RIDEAU ROUGE À VOLONTÉ » est un voyage littéraire et musical où se confondent et s’alternent les cheminements intérieurs d'un homme et d’une femme, héros de la chanson française. Leur enfance, leurs souvenirs, leurs débuts d’artistes, leur engagement créatif, leurs mots, joies, passions, désespoirs, colères, amours ou désamours forment tour à tour envol, sommeil ou non sommeil, froncements de sourcils, des récits à l'humour tendrement féroce à l'écoute du monde où bruissent les échos mélodiques de poésies poignantes.
    Les spectateurs-voyageurs entendront s'élever, avec et entre les mots de la voix lue, les sonorités inouïes ou inattendues du bandonéon, de l’harmonica, du piano, des percussions, ou de l’électroacoustique...

    Nous avons imaginé le moyen d’associer au déroulement du spectacle le public qui pourra proposer des mots ou courtes phrases indiquant son ressenti des deux artistes sur des bulletins à l’entrée de la salle et qui, tirés au sort, seront inclus dans la lecture de Véronique Sauger, offrant ainsi une participation interactive et une matière inédite.

    Contact : Alain Guillo - lespointssurlesi@wanadoo.fr - 06 80 17 71 08

  • Nouveau site...

    Votre nouveau site, cliquez sur le logo...



    logofinal.jpg

  • Facebook

    Le profil Facebook de Alain Guillo

    Ba voui c'est maintenant et depuis 2007 ( mais pas mis à jour ) sur "face" c'est maintenant fait -;)

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu