Avertir le modérateur

libraire

  • Débat, les dessous des livres !

    La librairie indépendante de Calais Nord fête en ce mois de juin ses trois ans. Elle marque cet anniversaire en organisant avec l'Alhambra un forum sur "Les dessous du livre"

    Etre libraire indépendant n'est pas facile et vouloir vivre de cette activité relève parfois plus d'un engagement que d'une volonté de bien gagner sa vie.


    Manuel Tinoco-Vilchez a pu le vérifier, aux commandes de la Mouette liseuse, installée rue de Thermes depuis maintenant trois ans.
    « La situation des libraires indépendants est difficile, et j'en ressens les effets, comme les autres, constate-t-il, tout en tempérant : même dans une période plus faste, il faut plusieurs années pour lancer une librairie ». La patience est donc de mise, pour créer une clientèle, et la fidéliser. « J'ai constaté que sur les trois ans, ma clientèle s'est développée de façon exponentielle, et il ne se passe pas une semaine sans que je voie arriver un nouveau client ». Un signe encourageant, donc, à ajouter au développement du nombre de cartes de fidélité : « 1200 en trois ans, ça monte ! » constate le libraire, qui n'en avait enregistré que 230 la première année.

    Il propose également des services tels que la possibilité de passer commande par téléphone, « pratique pour les gens qui n'ont pas le temps de se déplacer ». Mais, malgré tout, son credo reste « le contact humain, c'est important ». Lui adore flâner dans les rayons d'une librairie, sentir les livres, les toucher, discuter, « tout ce que ne propose pas la vente en ligne, et si on perd ce charme, les petites librairies disparaîtront ».

    Des bénéfices minces

    Dans ses allées, on peut flâner au milieu d'un stock qui oscille entre 4500 et 5800 livres, « pas plus, au risque d'entasser, et de manquer de lisibilité ». Et, de toute façon, le stock a un coût énorme, que ne peuvent se permettre que les grands de la distribution. Le libraire calaisien fait également varier son stock en fonction des différents salons auxquels il participe, et, là, « il faut proposer des livres intéressants, en nombre, qui correspondent aux envies de la clientèle ». C'est un gros investissement, mais il n'hésite pas à franchir le pas, « quitte à devoir négocier d'arrache-pied avec les distributeurs ».

    Les bénéfices sont alors minces, - quand il y en a - et il faut attendre parfois de longues années pour gagner de l'argent. L'an dernier, « j'ai dégagé un bénéfice net de 5 000 euros, que j'ai réinvesti pour faire le salon du Figra » a-t-il compté, mais ça n'entame en rien sa patience et sa détermination, qui font de ces trois ans d'existence de la librairie une belle aventure.

    Pour fêter cet anniversaire, le libraire a décidé d'organiser un forum de rencontres et de discussions, en partenariat avec le cinéma Alhambra. Le thème ?

    "Les dessous des livres", qui servira de générique à de nombreux questionnements : « Jamais la production de livres n'a été aussi importante en France. Mais pourquoi la plupart des auteurs ne gagnent rien, pourquoi les librairies indépendantes et les petits éditeurs ont-ils des difficultés ? Qui tire profit des livres ? La situation est-elle appelée à se transformer ? Que se passera-t-il si l'Assemblée met en cause le prix unique du livre ?

    Internet, édition et écriture numérique : risques ou atouts ? Peut-on enseigner l'art d'écrire de beaux textes ?
    » Pour apporter des pistes de réponse, les intervenants seront nombreux, et variés : éditeurs, auteurs, libraires, associations et invités divers seront à pied d'oeuvre pour échanger leurs expériences, entre professionnels ou avec le public. Les dessous des livres seront alors peut-être un peu moins mystérieux...

    Marie-France HEMBERT

     

    Nord Littoral

    A la mouette liseuse à 17h30, thé à la menthe et dédicaces des auteurs -A l'Alhambra à 18h30, forum "les dessous des livres" avec à 19h30 des tables rondes et dédicaces jusqu'à 20h.

    Qui sera présent ?


    -Des éditeurs : Ravet-Anceau, Les éditions de juillet, Le buveur d'encre, La fabrique, Les points sur les i, l'école du Phare, la coédition des Mouettes, Les éditions du sonneur ; -Des auteurs : Christine Desrousseaux (la panthère de Sangatte), Manuel Tinoco-Vilchez (Le bleu de nos veines - collectif école d'écriture de la mouette), Katia Schricke, Marie-Christine Noêl et leurs élèves (école du Phare), Gaelle Callac (Marguerite), François Legeait (Palestine 141), Vincent Thuilier (Gengis kahn) -Seront représentés : Cédric Domenjoud (Tomorrow England ), Carine Bledniak (Trotte-menu), Hazan et Vidal (le livre que faire ?), Marc Kravetz (Portraits du jour).


    -Des libraires : la Mouette liseuse, la Combe d'argent (Lille), Un pas-de-côté (Béthune).


    -Des associations et autres invités : association régionale des éditeurs, la bibliothèque d'Heuringhem, l'association des libres penseurs, l'école primaire Condorcet.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu