Avertir le modérateur

livre

  • On n'est pas sérieux quand on a 2017 ans...

    Déjà en retirage !

    large,meurice,fillon,siné,ouestfrance,france inter,on n'est pas sérieux quand on a 2017 ans,: caricature,charlie hebdo,dessins,fluide glacial,guillaume meurice,jésus,livre,marc large,siné mensuel,sud ouest,un point c'est tout,comexpo2a,urtikan,éditionDisponible, pour vous le procurer, le lien ci-dessous est de nature à faciliter votre acquisition.

    A défaut d'un distributeur en librairies, vous  pouvez le commander chez votre libraire préféré, il lui suffira de consulter sa base de données professionnelles "Electre" ou tout simplement  se rapprocher de nous !

    Nous, on avait voté pour un président pépère.
    Double menton, petit bidon, sourire niais.
    C’est vrai, on en avait marre de Rolexman.
    Celui-ci se disait normal, on voulait du normal.
    Et puis rien ne s’est passé comme prévu.
    Des courbes qui restent droites, des chômeurs qui chôment, des pauvres plus pauvres, du fric qui s’évade. Et puis du sang, de la mort qui pue la mort et des kalachnikov au lieu des roses.

    Marc Large et Guillaume Meurice ont eu peur comme nous, ont chialé comme nous, ont hurlé comme nous mais eux sont capables de gueuler plus fort qu’ils ne pleurent et rigoler pour continuer à vivre fort.

    Moi, cette méthode me va bien et de la première case à la dernière de leur album, j’ai voyagé, voyagé sans oublier.

    On ne se laissera plus bercer d’illusions normales.

    Etienne Liebig

    Format A5 (14,8 X 21 cm ) - 96 pages - 12.90 €

    Le site : ICI

  • Signature et rencontre !

    C'est ce jeudi 13 avril que les amis Marc Large #Meurice et Maggi Stephane se retrouvent autour du livre "On n'est pas sérieux quand on a 2017 ans" ! Librairie "La Lucarne des écrivains" 115 rue de l'Ourcq Paris 19 ème à 19h30. Venez à leur rencontre, c'est l'occasion d'échanger !

    Pour ceux qui ne sont pas sur Paris c'est ICI69662796.jpg

    1_couv.jpg

  • On n'est pas sérieux quand on a 2017 ans ...

    large,meurice,fillon,siné,ouestfrance,france interIl est beau.

    Il est fantasque.

    Il est charismatique.

    Mais assez parlé de Patrick Balkany, parlons plutôt de Marc Large.

    Marc Large nait de la rencontre fortuite d’un spermatozoïde facétieux et d’un ovule distrait. Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants (sauf lorsqu’ils demandent « Est-ce que la mère du petit Jésus, ce serait pas juste une grosse trainée qui s’est tapée le voisin et qui accuse le Saint-Esprit ? »).

    Tout bébé, le petit Marc montre déjà un vif intérêt pour la presse écrite puisque son premier vomi ressemble à un article de Valeurs Actuelles.

    A l’adolescence, il se rêve en champion de kick boxing mais son patrimoine génétique le prédestine plutôt à des sports de combat moins exigeants tels que la sieste ou l’apéro.

    Ainsi, il hésite bien longtemps entre un CAP tourneur de pouces et un BTS punk à chiens.

    Mais c’est une rencontre qui va sceller l’avenir du jeune Marc. Celle qu’il fait avec lui même. Inapte à la vie sociale, fâché avec la réalité, capable de se nourrir de nouilles des semaines entières, il possède toutes les qualités requises pour devenir artiste.

    Et plus précisément, dessinateur. Car c'est dans cet art qu’il va s’épanouir et exceller. Même si sa première œuvre intitulée « Mahomet n’a rien dans le slip » est accueillie avec beaucoup de pudeur par son entourage, qui peine à prédire à Marc une carrière durable.

    Mais il persiste. Insiste. Multiplie les croquis. Accumule les esquisses. Affine son trait. Aiguise son esprit. Il aurait pu devenir Plantu. Mais il a du talent.

    Drôle et sensible. Tendre et féroce. Pertinent et impertinent. Un subtil mélange entre Caravage et Bozzo le clown. Myke Tyson sous MDMA. Un Bisounours sous acide.

    Ainsi, il est rapidement repéré et publié dans divers médias qui lui assurent gloire, succès et relations sexuelles non tarifées.

    Souvent catalogué comme artiste « de gauche », une rumeur persistante raconte pourtant qu’il ne rechigne jamais à bouger son boule sur du Michel Sardou.

    Aujourd’hui, il publie dans le très réputé quotidien Sud-Ouest. Journal dont les pages « corrida » sont une excellente alternative au Moltonel triple épaisseur.

    Il demeure un des dessinateurs les plus inspirés et les plus inspirants de sa génération.

    Guillaume Meurice

    Un lien ? ICI

  • A l'ombre du Führer - Panique à la banque T2

    1ere de couv a l'ombre du fuhrer OK.jpg

    L’histoire retiendra que le XXIe siècle aura été marqué par deux événements fondateurs : les attentats du 11-Septembre et la chute de Lehman Brothers.

    Trois ans après la chute de Lehman Brothers, revoici Gauthier de Montpazier et Venugo. Le Crédit national de France a été sauvé du désastre et réorganisé suite au décès du président Picquart, mais ses dirigeants doivent faire face à une crise financière qui n’en finit plus de rebondir et de muter.

    Cette fois, ce sont les dettes publiques qui menacent. Déjà dans le rouge avant 2008, les États européens voient leur endettement exploser. Grèce, Italie, Portugal, Irlande et Espagne sont dans la tourmente, et la France ne vaut guère mieux.

    Alors que les chefs de gouvernement se réunissent pour évoquer le nouveau durcissement des politiques d’austérité souhaité par la chancelière Angela Merkel, que la Grèce s’embrase et que la Chine propose de prêter de l’argent aux pays les plus malmenés, Hans Müller, le patron de l’une des principales banques allemandes, est abattu devant le siège du Crédit national de France, où il avait rendez-vous avec Gauthier de Montpazier.

    Tandis que les médecins tentent de maintenir le banquier allemand en vie, les enquêteurs s’interrogent. Et si, à travers Müller, c’était l’euro, déjà moribond, qui était visé ? Quel rôle joue la Chine dans l’affaire, et que manigancent les groupuscules d’extrême droite dont Gauthier de Montpazier et Venugo vont croiser la route ?

    De Paris à Francfort, de Pékin à Buenos Aires, les dirigeants de la banque vont tenter d’identifier les tueurs et de comprendre qui manipule qui.

    En jeu : la survie de l’euro, et celle de la première banque française.


  • De Simon Bolivar à Hugo Chavez

    Le Venezuela, c’est à la fois le pays du pétrole où l’essence est moins chère que l’eau, des concours de miss, de la passion pour le base-ball, des télénovelas (feuilletons télévisés), de la musique et des bières glacées).

    Le Vénézuélien est volontiers chauvin : le meilleur café au monde se récolte dans le Tàchira, les me0188.o.pngilleurs cigares se roulent à Cumanà et non à Cuba, le meilleur rhum est le Pampero Aniversario, la meilleure bière est la polar (vendue en bouteilles miniatures), le meilleur cacao vient de Chuao, et bien sûr les plus belles femmes sont vénézuéliennes !

    Deux figures sont emblématiques du Venezuela, une ancienne, Simon Bolivar le Libertador, et depuis 1992 une nouvelle : Hugo Rafael Chávez Frías.

    Le « Chavisme » est à la fois le plus commenté et le plus méconnu des systèmes politiques. Pour les uns, c’est un régime populiste autoritaire, tendant à étouffer la société civile et à menacer les libertés démocratiques. Pour les autres, le « socialisme du XXIe siècle » défriche la voie des lendemains qui chantent pour les peuples de la région. La réalité est plus compliquée. Essayons d’y voir clair ! Pour cela, il est indispensable de visiter sa géographie comme son histoire, afin de placer dans son contexte, l’évolution particulièrement intéressante et originale de ce pays.

     

    C'est là : www.i-éditions.com

    |
  • Lettre ouverte aux humanistes en général et aux socialistes en particulier !

    0001.o.pngDans cette lettre ouverte aux humanistes et aux socialistes, Pierre Henry se livre à un plaidoyer pédagogique, efficace et sans concession en faveur d'une vision de l'immigration qui allie respect, solidarité et responsabilité.


    Déserté depuis de nombreuses années par la gauche, le thème de l'immigration est instrumentalisé par la droite avec pour objectifs d'attirer les voix des électeurs du Front national, de conquérir le pouvoir et de le conserver.


    Dans une France en crise d'identité et de confiance, l'utilisation des peurs s'avère dramatique pour l'équilibre si fragile de notre cohésion sociale.


    Le vivre ensemble mérite pourtant mieux que quelques mythes simplificateurs. Mais que dire, que proposer face à un discours dominant tellement simpliste qu'il semble devenu évidence ?


    Le plus souvent désarmée, la gauche n'a pu opposer à ce populisme que son angélisme ou son adhésion aux discours de sélection et de sécurité qui sont autant de fausses pistes.


    Cette lettre ouverte déconstruit le discours dominant, explique les termes de l'immigration, relève l'ampleur et la nature des défis qui sont à la source des migrations, indique un chemin. Celui d'un humanisme raisonné, force de proposition, fidèle aux valeurs de respect et de solidarité, sûr de son identité.


    Tel est le sens du message que Pierre Henry veut transmettre à tous ceux qui partagent ce combat.


    Pierre Henry est Directeur général de l'organisation France Terre d'Asile, spécialiste des questions de développement, d'immigration et d'asile.

    Cette lettre ouverte aux humanistes et aux socialistes en particulier est unanimement saluée par la presse ! Cliquez sur cette photo Paiement par CB ou imprimer un bon de commande, merci ! 1945788855.png

  • La France que nous voulons

    0132.o.pngLes jeunes sont aujourd’hui les grands absents des débats politiques malgré les discours volontaristes des responsables destinés à « leur parler ou à les comprendre ».

        Pourtant, ils sont et seront le pivot des mutations des sociétés d’Europe occidentale et des pays du Sud. La génération post baby-boom, celle des crises, a grandi dans l'ambiance pessimiste alimentée par les déclinologues.

             Aussi, il semble indispensable de rompre avec les idées reçues telles que « vous allez travailler plus, vous n’aurez pas notre qualité de vie, votre avenir sera moins bon que notre passé…. ».

        A rebours de cette perspective et à travers une démarche résolument francoptimiste, des jeunes, d’horizons différents et avec un regard neuf, s’attèlent à répondre aux défis de notre société : Comment rendre le système éducatif et politique plus égalitaire ? Est-il possible de rembourser la dette publique sans condamner l’avenir ? Comment concilier travail et bien-être ? Quelle agriculture et quels transports durables pour demain ? Y a-t-il un avenir industriel pour la France ? Quelles valeurs la France peut-elle et doit-elle porter à l’international ?

    Le lien est là : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=132

  • Les médias !

    1° de couv MN.jpgMesdames et messieurs les journalistes qui invitez des auteurs qui n'ont pas (plus)  besoin de "publicité" sur leurs livres puisque déjà vendus à quelques centaines de milliers d'exemplaires...

    Pourquoi ne parlez-vous pas ou (trop) peu des maisons comme les nôtres, seules, indépendantes, avec très souvent une seule personne aux commandes ( vous imaginez-vous le dévouement, le sacrifice que cela impose et les risques en terme de pérennité ?)

    Alors puisque nous représentons 80 % des 65 000 nouveautés produites en France chaque année mais seulement 20 % du marché...

    Donnez-nous en termes de visibilité ces 20 %.... Merci

    Et merci de regarder ce livre qui se doit d'être dans toutes les écoles, églises, institutions, il n'a pas été édité innocemment !

    Le lien est là : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=140

  • Son Livre autofinancé !

    Pour être publié à moindre coût en autofinancement et surtout conserver ses droits et sans autres obligations, cliquez sur . Merci !

     

    livre,autofinancement,auteur,investissementQuelques exelivre,autofinancement,auteur,investissementmpleslivre,autofinancement,auteur,investissement

    livre,autofinancement,auteur,investissementlivre,autofinancement,auteur,investissementlivre,autofinancement,auteur,investissementlivre,autofinancement,auteur,investissementlivre,autofinancement,auteur,investissement

  • Le guérisseur des Kamis

    1° de couv 2D Millot.pngInterprète-traducteur de japonais en France, Franck Duchemin s’était  rendu dans ce Japon qu’il ne connaissait que par l’apprentissage de la langue, la lecture et les films.

    La quinzaine de jours de vacances dont il rêvait commençait mal: un accident dans une rue de Tokyo, des vertèbres fracturées, de longs mois de convalescence.

    Tout cela aurait pu se terminer par un simple retour au pays… mais sa visite dans un temple, la rencontre avec un vieux prêtre Shintô et ses révélations surprenantes, allaient bouleverser sa vie…

    Laissez-vous emporter dans un récit où les valeurs de l’altruisme et de la compassion l’emportent sur les puissances de l’argent !

    Qui n’a jamais rêvé d’être investi d’un pouvoir exceptionnel ?

    Le fantastique est au coin de la rue ! Il suffit d’y croire…

    Pour le commander cliquez là : http://www.i-editions.com/catalogue/livres/?id=152


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu