Avertir le modérateur

toulouse

  • Toulouse-la-Rose

    P1000607.jpgDe nationalité française et de traçabilité basque, Toulouse-La-Rose, s’est également compromis sous les noms d’Ignace de l’Aïoli, d’Isidor Cocasse, d’Amstel Joviale ou encore d’Eschyle Zavatar- est né le 1er Juillet 1955 entre Auschwitz et Kigali, soit à Oloron-la-vieille, de père et de mère inconnus des services de police.

    Elève plutôt rétif dans un lycée pourtant reculé où la philosophie déjà décentralisée n’y faisait pas moins ses ravages, il décide, au moment de passer en phase « terminale » (la classe), de rester finalement et définitivement un branleur de première (la super classe).

    De fait, notre homme n’ayant aucun diplôme à se reprocher, seule une poignée de patrons rédhibitoires tentera de le détourner du droit chemin de traverses.

    En "vin". Aujourd’hui, Toulouse-La-Rose habite cette ville où, il y a peu encore, l’on « préférait y vivre pauvre plutôt que riche n’importe où ailleurs ». Chercheur occasionnel à l’IMB (Institut du monde basqueastopituhandi@kaxoo.fr) et rédacteur assidu dans la revue thématique Social-traître, il y est en passe de devenir sous nos yeux éblouis un mythomane mondialement reconnu, dont l’érudition spontanée n’a d’égale que la simplicité maladive avec laquelle il regarde passionnément le monde courir à sa perte.

    Bref, un auteur atypique avec lequel, en petites coupures comme en grosses, il faudra désormais compter.

    Pour voir son livre c'est ici :

    1° de Couv Sans culottes.png

  • Des rires....

     2dea6ddf87673b08846f80b87fa65a9c.pngLes femmes et les hommes qui, en dedans ou en dehors de chez nous imagineraient que la France, une fois libérée retrouverait la même figure politique, morale et sociale qu’ils ont connue naguère, commettaient une lourde erreur. La France est résolue à de profondes transformations, elle veut que demain la souveraineté nationale puisse s’exercer entièrement sans les pressions corruptrices d’aucune coalition d’intérêts privés.

    La France veut que ses biens profitent à tous les français, que chaque femme et chaque homme soit assuré de vivre et de travailler dans des conditions honorables de salaire, d’enseignement et de loisirs.

    Charles de Gaulle à Alger le 03 novembre 1943

    C’est justement à cet objectif que travaillait le Conseil National de la Résistance, créé en avril 1943 qui conçut son programme pour une France libérée.

    Avant propos du livre de Denise Foucard

    Auteur d’un livre réédité à nouveau dans notre maison : « Des rires cachent des larmes » publication augmentée d’interrogations de la jeune génération où notre amie intervient régulièrement.


    *

    Pour conter sa participation à la résistance Denise FOUCARD a choisi de nous faire rire "Eh bien oui, nous pouvions rire parce que nous avions entre 17 et 20 ans, que nous aimions la vie, la liberté, l'amour et que notre révolte était la seule voie pour soustraire la France au déshonneur"

    Denise a choisi 13 moments de son action de résistance à Toulouse de 1940 à la Libération. Nous ne l'imaginions pas, notre Amie et Camarade, courageuse et pleine d'à propos Et pourtant nous tremblons pour elle. La voilà agent de liaison, avec une valise bourrée de chargeurs de revolvers. Un homme galant se propose de porter ce lourd bagage. Pas de chance, la milice fouille. L'inconnu persiste et présente sa carte de la milice. Sauvée mais figée, notre Denise doit se débarrasser de l'encombrant colis.

    Plus tard elle nous fait partager son départ précipité d'un refuge de l'Armée Secrète. Ne laisser aucune trace est impératif " Par une impulsion miraculeuse", comme elle dit, Denise contrôle une dernière fois. Au mur une photo punaisée. Il faut la prendre. Stupéfaction : c'est son portrait qu'un amoureux parti trop vite avait oublié.

     Dès lors elle nous conte ses interventions dans les établissements scolaires, les interrogations et l'intérêt que portent les jeunes générations. Elle relate les débats à Paris, Bordeaux, Martigues, Tours, Champigny, Créteil, le Kremlin Bicêtre... Une référence à Guy Môcquet ne manque pas de piment tout comme le rôle des immigrés dans la résistance qui, là aussi, permet de remettre quelques pendules à l'heure...

    Une façon émouvante et particulière de nous faire traverser ces quatre années noires de l'occupation. Quatre années de la jeunesse de nos aînés à qui nous devons tant.

    Un entretien avec Michel DELUGIN, pour le Musée de la Résistance Nationale clôture l'ouvrage.

    untitled.png

    17,90 €

    160 pages

     

  • Pensées, donc !

    pour le plaisir quelques mots de Toulouse:

    - "l'angoisse de ne pas trouver du travail ne concerne que ceux qui en cherchent"

    - "Nos histoires de cul, les enfants s'en branlent"

    - "La morphine c'est le bon côté du cancer"

    - "Seules les têtes brûlées ont des dispositions pour jouer à la roulette russe"

    - "Le ridicule ne tue pas sans raison"

    - "L'idéal serait de ne pas en avoir"

    - "A la douane, seul le poète est serein"

    - "Un poète, c'est celui qui est rongé par les vers de son vivant"

    - "En temps de guerre, il y a des résistants et des collabos. En temps de paix, il n'y a que des collabos"

    - "C'est dans la rue qu'on écoute le mieux aux portes"

    etc... etc...

    C'est signé Toulouse la Rose; ça s'appelle "Pensées, donc" et c'est paru aux éditions sens & tonka... Un petit bijou pour qui sait lire dans le sens inverse des aiguilles d'une boussolle.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu