Avertir le modérateur

Web

  • On n'est pas sérieux quand on a 2017 ans ...

    large,meurice,fillon,siné,ouestfrance,france interIl est beau.

    Il est fantasque.

    Il est charismatique.

    Mais assez parlé de Patrick Balkany, parlons plutôt de Marc Large.

    Marc Large nait de la rencontre fortuite d’un spermatozoïde facétieux et d’un ovule distrait. Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants (sauf lorsqu’ils demandent « Est-ce que la mère du petit Jésus, ce serait pas juste une grosse trainée qui s’est tapée le voisin et qui accuse le Saint-Esprit ? »).

    Tout bébé, le petit Marc montre déjà un vif intérêt pour la presse écrite puisque son premier vomi ressemble à un article de Valeurs Actuelles.

    A l’adolescence, il se rêve en champion de kick boxing mais son patrimoine génétique le prédestine plutôt à des sports de combat moins exigeants tels que la sieste ou l’apéro.

    Ainsi, il hésite bien longtemps entre un CAP tourneur de pouces et un BTS punk à chiens.

    Mais c’est une rencontre qui va sceller l’avenir du jeune Marc. Celle qu’il fait avec lui même. Inapte à la vie sociale, fâché avec la réalité, capable de se nourrir de nouilles des semaines entières, il possède toutes les qualités requises pour devenir artiste.

    Et plus précisément, dessinateur. Car c'est dans cet art qu’il va s’épanouir et exceller. Même si sa première œuvre intitulée « Mahomet n’a rien dans le slip » est accueillie avec beaucoup de pudeur par son entourage, qui peine à prédire à Marc une carrière durable.

    Mais il persiste. Insiste. Multiplie les croquis. Accumule les esquisses. Affine son trait. Aiguise son esprit. Il aurait pu devenir Plantu. Mais il a du talent.

    Drôle et sensible. Tendre et féroce. Pertinent et impertinent. Un subtil mélange entre Caravage et Bozzo le clown. Myke Tyson sous MDMA. Un Bisounours sous acide.

    Ainsi, il est rapidement repéré et publié dans divers médias qui lui assurent gloire, succès et relations sexuelles non tarifées.

    Souvent catalogué comme artiste « de gauche », une rumeur persistante raconte pourtant qu’il ne rechigne jamais à bouger son boule sur du Michel Sardou.

    Aujourd’hui, il publie dans le très réputé quotidien Sud-Ouest. Journal dont les pages « corrida » sont une excellente alternative au Moltonel triple épaisseur.

    Il demeure un des dessinateurs les plus inspirés et les plus inspirants de sa génération.

    Guillaume Meurice

    Un lien ? ICI

  • Portrait France Musique...

    logomusiqueVe-ronique SAUGER.jpeg.gif

    22 février 2009
    Portrait France Musique

    "Ils ont dit" :
    Véronique SAUGER (Productrice sur France Musique) a dit d'Alain GUILLO et des Éditions Les Points sur les i :

    Il avance puisque c’est là vivre que d’être enflammé,
    Le visage rempli de colères et de larmes
    Il se fait une place au fond de ce qui souffre
    Pose les points sur les i contre l’intolérance

    Sous tant de volonté, l’Idée prend son envol
    Ce n’est pas pour la voir qu’il ouvre sa fenêtre
    Il porte autour de lui le brouillon de son rêve
    Remet sa part de jour à ce qui sort de l’ombre

    Savez-vous ce que c’est que d’être tout entier
    Avec hommes, femmes, Humanité et sentiments
    Dans des écrits qui courent, croient, marchent ou bien s’arrachent
    Mêlant leurs voix diverses à son pas obstiné ?

    Soucis, vous qui savez toujours le retrouver
    Laissez son œil farouche vaquer à ses affaires
    Libéré de la nuit, apprenant comme on aime
    Et le front silencieux telle une délivrance

    © Véronique SAUGER (Portrait)

  • Pensée du week-end

    Trois suisses m’ont confié qu’il ne faut jamais aller au-devant des choses qu'on redoute…

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu